Accueil / ChequeredFlags - Annonces / ChequeredFlags Awards 2013 – Domination de l’année

ChequeredFlags Awards 2013 – Domination de l’année

Les ChequeredFlags Awards ont rendu leur verdict pour la domination de l’année. Elle a été, une fois encore, l’affaire d’un pilote ayant su mobiliser sa communauté de fans. L’Argentin Julian Santero en est sorti vainqueur, battant sans concession Sebastian Vettel. Dans cette catégorie, Julian Santero succède à Levin Amweg, Sebastian Vettel et Jean-Eric Vergne.

10 – Felipe Guimarães – F3 Sulamericana – 0,0%

Felipe Guimaraes 2013 F3 SudAmericana Brasilia

© Bruno Terena / Vicar – F3 Sud Americana

Le titre de Felipe Guimarães en F3 sud-américaine aurait pu être une formalité. Hélas, une certaine tendance à gagner ou abandonner en début de saison retardait l’échéance du titre. C’est avec une place d’honneur que l’ancien pilote en GP3 Series assurait définitivement le titre. Dans une discipline certes meurtrie par un plateau instable, Guimarães terminait la saison avec 13 victoires, 14 podiums et 14 meilleurs tours en 18 manches.

9 – Yuichi Nakayama – Japan F3 – 0,8%

Yuichi Nakayama Japan F3 Motegi 2013

Après trois années en Formula Challenge Japan pour décrocher le titre, Yuichi Nakayama allait connaître le même destin. Vice-champion de la catégorie l’an passé, le pilote de 22 ans n’était pourtant pas sacré d’avance avec la nouvelle réglementation moteur. Mais avec l’équipe officielle Tom’s et le soutien de Toyota, Nakayama décrochait 11 victoires et deux deuxièmes places en 13 courses avant de rencontrer des problèmes techniques lors du dernier meeting.

8 – Alessio Picariello – ADAC Formel Masters – 1,6%

Alessio Picariello 2013 ADAC Formel Masters Spa-Francorchamps

© ADAC / ATS F3

Après de bons débuts en monoplace via la Formula Renault 2.0 NEC et la modeste structure SL Formula Racing, Alessio Picariello rejoignait l’ADAC Formel Masters en 2012. Après une saison d’apprentissage, le jeune belge de 20 ans rejoignait Mücke et dominait la série allemande avec 12 victoires et 16 podiums en 24 courses, le tout en n’ayant obtenu que 5 pole positions sur 16 distribuées. Ce qui en dit long sur son rythme de course.

7 – Marvin Kirchhöfer – ATS F3 Cup – 2,4%

Marvin Kirchhöfer 2013 ATS F3 Cup Oschersleben

© ADAC / ATS F3

Champion d’ADAC Formel Masters pour ses débuts en monoplace, l’Allemand Marvin Kirchhöfer récidivait à l’échelon supérieur, l’ATS F3 Cup. Au sein de l’équipe dominante Lotus-Motopark, le pilote de 19 ans se démarquait de ses équipiers en remportant 13 des 26 courses disputées cette saison. Avec une 4e place comme plus mauvais résultat, il s’offrait ainsi le joli total de 25 podiums cette année.

6 – Dan Cammish – Formula Ford GB – 2,9%

Dan Cammish (GBR) JTR Formula Ford 200

© British Formula Ford

Invincible. C’est le mot qui décrit le mieux la saison de Dan Cammish. Le Britannique revenait dans la discipline qu’il avait quitté après les saisons 2009 et 2010 afin de se remettre en selle après un accident en Eurocup Formula Renault 2.0 l’ayant éloigné des circuits. Avec succès puisque l’homme de la saison remportait les 24 courses dont il prenait le départ. Auteur de 22 pole positions et de 19 meilleurs tours en course, il ne participait pas aux deux derniers meetings de la saison. Cela ne l’empêchait pas de terminer le championnat avec plus de cent points d’avance sur son dauphin.

5 – Anthoine Hubert – F4 France – 4,2%

Anthoine Hubert F4 France 2013

© DPPI

Pour sa première année en monoplace, Anthoine Hubert s’est rapidement imposé comme l’homme fort de l’Autosport Academy. A 17 ans, le Français dominait le début de saison et parvenait même à s’imposer malgré la grille inversée à Spa-Francorchamps. En dépit de la montée en puissance de Jules Gounon lors des dernières courses, Anthoine Hubert terminait la saison avec un bilan de 11 victoires, 13 podiums et 10 pole positions en 21 manches.

4 – Kevin Magnussen – Formula Renault 3.5 Series – 11,9%

Kevin Magnussen 2013 Formule Renault 3.5 au Paul Ricard

© Renault Sport Media

En Formula Renault 3.5 Series, Kevin Magnussen ne dominait pas à proprement parler le championnat, mais l’assomait de par sa régularité. Vainqueur de 5 courses, dont les trois dernières de l’année, le futur pilote McLaren montait à 13 reprises sur le podium et ne manquait les points qu’en deux occasions, dont une disqualification.

3 – Matthew Brabham – Pro Mazda Championship – 14,5%

Matthew Brabham 2013 Pro Mazda Trois Rivières

© Pro Mazda Championship

Le fils de Geoff et petit-fils de Jack Brabham continue de se faire un prénom outre-Atlantique. Après des débuts mitigés en Australian Formula Ford, Matthew s’offrait le titre en USF2000 l’an passé grâce à une belle régularité. Changement de ton cette saison où il ne fit qu’une bouchée du Pro Mazda Championship. Un bilan de 13 victoires, 15 podiums et 13 meilleurs tours en 16 courses lui offrait les nouveaux records de la catégorie. A 19 ans, l’IndyCar Series s’approche à grands pas pour le pilote de troisième génération.

2 – Sebastian Vettel – Formule 1 – 26,5%

F1 - GRAND PRIX OF GERMANY 2013 - SEBASTIAN VETTEL

© Renault Sport Media

Un quatrième titre de Champion du Monde consécutif, avec une incroyable série de 9 victoires consécutives en deuxième partie de saison. Assurant les points et les victoires à sa portée en début de championnat, l’Allemand a lâché les chevaux pour prendre rapidement le large et offrir une nouvelle démonstration de son talent au volant de la Red Bull Renault.

1 – Julian Santero – Formula Renault Argentina – 30,5%

Julian Santero 2013 Formula Renault 2.0 Argentina La Pampa

© Formulas Argentinas

Vice-champion de Formula Renault 2.0 Argentina en 2012, Julian Santero rempilait pour une troisième saison tout en s’essayant au TC2000. L’Argentin saisissait pleinement sa chance en remportant 12 des 14 courses. Le succès était également au rendez-vous en TC2000 au volant de sa Renault Mégane.

Votes blancs – 4,6%

ChequeredFlags-Awards-2013-Domination

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox