Accueil / ChequeredFlags - Annonces / ChequeredFlags Awards 2013 – Lutte de l’année
James Calado 2013 GP2 Series Abou Dabi
© Sam Bloxham/GP2 Media Service

ChequeredFlags Awards 2013 – Lutte de l’année

Une intrigue à plusieurs vient de décrocher le ChequeredFlags Award de la lutte de l’année 2013. Le championnat de GP2 Series, remporté par Fabio Leimer, hérite de cet honneur et succède ainsi à la Formule Renault 3.5 (détentrice des deux dernières récompenses) et la Formule 1.

10 – Formula Masters China Series – Aidan Wright, Afiq Yazid Ikhwan, Akash Nandy – 0,4%

Aidan Wright 2013 Formula Masters China Series Shanghai

© Formula Masters China Series

En Asie aussi, les championnats sont disputés. Le trio composé d’Aidan Wright, Afiq Yazid Ikhwan et Akash Nandy ne peut dire le contraire, tant ils se sont renvoyé la balle tout au long du championnat. D’indécise, la lutte a ensuite souri à l’Australien Aidan Wright lors de la finale à Shanghai.

9 – BRDC F4 – Jake Hughes, Seb Morris, Charlie Robertson, Matty Graham, Jake Dalton – 1,1%

Jake Hughes 2013 British F4 Snetterton 300

© BRDC Formula 4

Plus le niveau d’une discipline est proche du karting, plus les luttes sont serrées. Le championnat de Formula 4 géré par le BRDC en Grande-Bretagne ne déroge pas à la règle. Avec trois courses par meeting et trente points accordés au vainqueur, il était tout aussi facile de se refaire et de voir des intrigues naître. Au final, Jake Hughes a triomphé et est devenu le premier champion de la catégorie, le championnat ayant été inauguré en 2013.

8 – European F3 Open – Edward Jones, Sandy Stuvik – 1,2%

Ed Jones European F3 Open 2013 Spa-Francorchamps

© European F3 Open

Au fil des années, l’European F3 Open a su s’imposer dans les championnats de monoplaces qui comptent. Malgré une enquête de fin de saison qui n’a pas encore rendu son verdict, Ed Jones a terminé en tête du classement pilotes après une lutte de longue haleine face à Sandy Stuvik, qui n’a ainsi pu tirer la quintessence de sa lutte pour le titre.

7 – Formula Renault 1.6 NEC Junior – Roy Geerts, Martin Rump – 3,1%

Roy Geerts Martin Rump Formule Renault 1.6 NEC 2013 Zandvoort

© Formule Renault 1.6 NEC

Dans ce nouveau championnat, la lutte a failli tourner à la domination, mais c’était sans compter sur la détermination de Roy Geerts, qui a décroché le titre d’un souffle lors du dernier meeting à Assen.

6 – Auto GP – Vittorio Ghirelli, Kimiya Sato, Sergio Campana, Narain Karthikeyan – 3,7%

Vittorio Ghirelli Auto GP 2013 Super Nova Hungaroring

© AutoGP

Même s’il a perdu de sa valeur, le championnat d’Auto GP est resté très serré cette saison. Super Nova sortait d’une domination avec Adrian Quaife-Hobbs, champion 2012. De fait, Vittorio Ghirelli et Narain Karthikeyan étaient bien placés. Mais l’Indien a bifurqué entre plusieurs équipes et permis à d’autres protagonistes, dont Kimiya Sato et Sergio Campana, de s’illustrer et se mêler à la lutte. Pourtant, Vittorio Ghirelli a fini par prendre les choses en main pour s’imposer dans la dernière course.

5 – Indy Lights – Sage Karam, Gabby Chaves, Carlos Muñoz, Jack Hawksworth – 8,8%

Peter Dempsey Firestone Freedom 100 Indianapolis 2013 Closest finish

© IndyCar.com

Difficile de parler de lutte à quatre lorsque la grille de la saison 2014 d’Indy Lights a présenté huit pilotes sur la plupart de ses manches. Pourtant, ce championnat a offert des temps forts à tous ces pilotes avant que Sage Karam ne soit sacré. On n’oubliera cependant pas la fougue et la pointe de vitesse de Carlos Muñoz ainsi que les coups d’éclat de Jack Hawksworth. Gabby Chaves a lui aussi apporté son lot d’embûches au vainqueur final.

4 – FIA F3 European Championship – Raffaele Marciello, Felix Rosenqvist – 10,4%

FIA Formula 3 European Championship, manche 6, course 1, Norisring

© FIA Formula 3 European Championship

Le championnat FIA européen de Formule 3 a cette année encore tenu ses promesses. Dès le meeting inaugural de Monza, où Pascal Wehrlein adressait son au revoir à la monoplace, le décor était planté. Raffaele Marciello semblait alors disposer d’un boulevard sans cet adversaire coriace. Mais Felix Rosenqvist avait plus d’un tour dans son sac et profitait des passages à vide de son adversaire pour s’en approcher dangereusement. La domination s’est ainsi transformée en lutte de l’année, et les deux pilotes ont pu dans le même temps prouver leur valeur.

3 – IndyCar Series – Scott Dixon, Hélio Castroneves – 15,9%

Scott Dixon IndyCar Series 2013 départ Baltimore

© Bret Kelley / IndyCar

Entre un ancien candidat de Danse avec les stars et un discret néo-zélandais constamment sous-estimé, la lutte de la saison 2013 d’IndyCar Series a mis du temps à s’affirmer mais les deux protagonistes n’ont rien lâché durant toute la saison. Faisant fi des nouveaux vainqueurs, les deux pilotes se sont affrontés avant que Scott Dixon n’en sorte vainqueur.

2 – Eurocup Formula Renault 2.0 – Pierre Gasly, Oliver Rowland – 16,4%

AUTO - WORLD SERIES BY RENAULT HUNGARORING 2013

© Renault Sport Media

C’était peut-être la lutte la plus serrée de l’année. D’un côté, le jeune Pierre Gasly, peu effrayé par l’enjeu malgré ses dix-sept ans. De l’autre, un Oliver Rowland revigoré et prêt à intensifier son entraînement pour parvenir à ses fins. C’est finalement Pierre Gasly qui l’a emporté, décrochant par la suite le soutien de Red Bull.

1 – GP2 Series – Fabio Leimer, Sam Bird, James Calado, Felipe Nasr, Stefano Coletti – 20,6%

James Calado 2013 GP2 Series Abou Dabi

© Sam Bloxham/GP2 Media Service

Indécise. Telle était la saison de GP2 Series. Dictée par la performance des pneus Pirelli, l’année 2013 a offert une lutte entre plusieurs pilotes. Fabio Leimer et Sam Bird ont fini par distancer leurs adversaires, et le Suisse discret a gagné cette bataille dans son équipe de cœur, Racing Engineering.

Votes blancs – 18,4%

ChequeredFlags-Awards-2013-Lutte

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox