Accueil / AutoGP / Auto GP – Départ gagnant pour Narain Karthikeyan à Brno

Auto GP – Départ gagnant pour Narain Karthikeyan à Brno

La lutte entre les Super Nova de Vittorio Ghirelli, leader du championnat et en pole position, et l’ancien pilote de Formule 1 Narain Karthikeyan avait été interrompue en fin de qualifications. La première course du week-end allait leur permettre de terminer le travail avec Kevin Giovesi en embuscade en première ligne.

Au départ, le meilleur envol était celui de Narain Karthikeyan, qui n’hésitait pas à passer entre les deux hommes de la première ligne. Destabilisés, ces derniers permettaient également à Robert Visoiu de s’infiltrer. Kevin Giovesi restait bien placé au troisième rang, avant de sombrer au classement, au ralenti avant l’abandon. Vittorio Ghirelli reprenait le podium provisoire devant Meindert van Buuren et Kimiya Sato.

La Super Nova de l’Italien attaquait par la suite dur comme faire pour refaire son retard. Au contact de Robert Visoiu, celle-ci ne prenait pas de gants pour signifier ses intentions à la Ghinzani. Mais le Roumain haussait lui aussi son rythme, bien décidé à ne rien laisser passer. L’écart d’une demi-seconde restait ainsi stable entre les deux hommes, mais les ravitaillements allaient sûrement décanter les choses si l’affrontement n’était pas direct.

Robert Visoiu enchaînait sur un rythme d’enfer pour s’échapper de son adversaire, en lui grappillant quelques dixièmes ici et là. Après quatre tours de course, la lutte permettait à Narain Karthikeyan de disposer d’un matelas d’avance de deux secondes. L’Indien attaquait fort pour l’augmenter.

Dans le peloton, Meindert van Buuren était sous la pression de Tamas Pal Kiss. Dans le même temps, Kimiya Sato était le premier à s’arrêter. Cette stratégie décalée allait-elle sourire au Japonais, deuxième au championnat ? Les luttes étaient nombreuses et Josef Kral offraient aux spectateurs un dépassement sur Francesco Dracone. Plus haut, le statu quo régnait pour la lutte pour la deuxième place et Robert Visoiu continuait d’accroître l’écart à petites doses.

Yoshitaka Kuroda passait aux stands en même temps que Francesco Dracone, à l’aube du septième des seize tours de course. Sergio Campana choisissait le tour suivant, à l’instar de Michele La Rosa et d’autres plotes. En tête, les arrêts n’étaient toutefois toujours pas au programme. L’écart entre le leader de la course, Narain Karthikeyan, et Kimiya Sato s’élevait à ce stade à plus de quarante secondes.

Pendant ce temps, la dépanneuse ramenait tranquillement la monoplace de Kevin Giovesi, peu verni cette saison. En piste, la cinquième place de Meindert van Buuren était menacée par Roberto la Rocca. Les deux hommes ne s’étaient pas arrêtés, au même titre que les huit premiers provisoires. Kimiya Sato, au neuvième rang, menait le groupe des pilotes déjà passés par les stands et disposait d’une piste libre pour s’exprimer.

Meindert van Buuren et Josef Kral passaient alors par les stands à cinq tours du drapeau à damier. L’arrêt du Néerlandais était désespérément long, mais Josef Kral calait lors du sien et perdait lui aussi de nombreuses secondes. En tête, Vittorio Ghirelli dévoilait ses cartes le premier en passant par les stands au douzième tour. L’expérience de Super Nova permettait d’aborder cette étape avec sérénité pour le leader du championnat.

MP Motorsport avait droit à une deuxième chance avec Daniël de Jong. L’arrêt se déroulait sans encombre cette fois-ci. Tamas Pal Kiss, troisième à ce stade, haussait le rythme avec le meilleur temps absolu dans le troisième secteur. La Zele Racing allait-elle tirer son épingle du jeu ?

Après l’arrêt de Vittorio Ghirelli, Kimiya Sato concédait six secondes de retard sur l’Italien. Tamas Pal Kiss concédait six secondes de retard sur Robert Visoiu, qui évoluait non loin de la Super Nova. L’arrêt du Hongrois pouvait ainsi changer la donne, ou du moins rapprocher les protagonistes de cette course.

Robert Visoiu passait par les stands à trois tours du but. La Ghinzani rescapée ressortait devant Vittorio Ghirelli, qui profitait de pneus chauds pour se porter à hauteur du Roumain. Pari réussi pour le leader du championnat qui gérait très bien cette situation.

Le drapeau jaune était agité dans le dernier secteur, alors que Narain Karthikeyan et Tamas Pal Kiss étaient les derniers à s’arrêter. Michela Cerruti était partie en travers non loin de la piste, immobilisée à côté du vibreur. Les commissaires étaient sur les lieux. Lors de l’arrêt de Tamas Pal Kiss, Kimiya Sato ressortait devant le Hongrois et prenait la quatrième place de la course avec deux tours restants.

Au terme de la course, Narain Karthikeyan s’imposait avec trois secondes d’avance sur Vittorio Ghirelli. Robert Visoiu décrochait le podium devant Kimiya Sato, venu à bout de Tamas Pal Kiss. Sixième classé, Sergio Campana devançait son compatriote italien Andrea Roda. Roberto la Rocca, Daniël de Jong et Max Snegirev décrochaient leur ticket pour le top dix.

La deuxième course débute dimanche après-midi à 14h50, et profite cette fois-ci de ne pas chevaucher le Grand Prix de Formule 1 en Corée du Sud. Au championnat, Vittorio Ghirelli conserve la tête avec 210 points, quinze unités devant Narain Karthikeyan et 18 devant Kimiya Sato. Sergio Campana dispose de 182 points, soit 28 de retard. Tamas Pal Kiss suit l’Italien avec 91 points.

Auto GP 2013 – Course 1 Brno – Classement
Pos Pilote Equipe Temps/Ecart
1 Narain Karthikeyan Super Nova 16 tours
2 Vittorio Ghirelli Super Nova +3.331s
3 Robert Visoiu Ghinzani +7.804s
4 Kimiya Sato Euronova +12.210s
5 Tamas Pal Kiss Zele Racing +12.440s
6 Sergio Campana Ibiza Racing +29.106s
7 Andrea Roda Virtuosi UK +29.316s
8 Roberto La Rocca Comtec by Virtuosi +31.389s
9 Daniël de Jong Manor MP +33.723s
10 Max Snegirev Virtuosi UK +38.834s
11 Yoshitaka Kuroda Euronova +41.939s
12 Meindert van Buuren Manor MP +59.710s
13 Francesco Dracone Ibiza Racing +1m04.743s
14 Michele La Rosa MLR 71 +1m15.204s
15 Josef Kral Zele Racing +1m24.410s
NC Michela Cerruti MLR 71 + 4 tours
NC Kevin Giovesi Ghinzani + 16 tours
La lutte entre les Super Nova de Vittorio Ghirelli, leader du championnat et en pole position, et l'ancien pilote de Formule 1 Narain Karthikeyan avait été interrompue en fin de qualifications. La première course du week-end allait leur permettre de terminer le travail avec Kevin Giovesi en embuscade en première ligne. Au départ, le meilleur envol était celui de Narain Karthikeyan, qui n'hésitait pas à passer entre les deux hommes de la première ligne. Destabilisés, ces derniers permettaient également à Robert Visoiu de s'infiltrer. Kevin Giovesi restait bien placé au troisième rang, avant de sombrer au classement, au ralenti avant…

Passage en revue

Spectacle - 7.3
Dose d'imprévus - 6.5
Exploit du vainqueur - 7.5

7.1

Karthikeyan au panache

Résumé : Une course intéressante à suivre, dans la lignée de nombreuses épreuves où des actions déterminantes changent le cours des événements. Entre un départ parfait du vainqueur, des stratégies rondement menées et un nouvel abandon de Kevin Giovesi, la course tenait ses promesses pour le public.

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox