Accueil / AutoGP / AutoGP : Sirotkin pour la finale, Quaife en verve

AutoGP : Sirotkin pour la finale, Quaife en verve

AutoGP World Series Sonoma, USA 21-23 September 2012

Pour cette dernière course de la saison 2012, c’est Antonio Spavone qui s’élance de la pole sur la grille de départ de Sonoma. L’Italien sera accompagné de Kotaro Sakurai, lui-même suivi de Giancarlo Serenelli et Giacomo Ricci, grâce à la grille inversée. Poussé à l’abandon dès les premiers virages, Adrian Quaife-Hobbs tentera de conclure sur une belle note en partant de la 12ème position, tandis que son bourreau d’hier, Antonio Pizzonia, a été autorisé à s’élancer malgré une légère fracture de l’index consécutive à l’accident d’hier.

Auto GP 7th round, Sonoma from Auto GP on Vimeo.

Le départ est marqué par un Kotaro Sakurai totalement scotché sur la grille de départ ce qui redistribue les cartes au cœur du peloton. C’est d’ailleurs Adrian Quaife-Hobbs qui en profite le plus en dépassant plusieurs voitures à l’extérieur au virage 1, permettant au Britannique de pointer au 5ème rang à l’issue du 1er tour, lorsque les pilotes rejoignent la voiture de sécurité, sortie le temps de dégager la monoplace de Sakurai et de nettoyer la piste, son moteur ayant cédé juste avant l’envol.

Au restart, Antonio Spavone mène devant Sergio Campana, Giancarlo Serenelli, Sergey Sirotkin et Adrian Quaife-Hobbs. Sergey Sirotkin réussit un envol parfait puisqu’il prend la 3ème place à Serenelli peu après la ligne de départ/arrivée. En tête, Antonio Spavone résiste tant bien que mal au retour de Sergio Campana et Sergey Sirotkin.

A la fin du 4ème tour, Campana et Sirotkin décident de s’arrêter pour espérer reprendre la tête plus tard aux hommes gênés par le rythme de Spavone. Max Snegirev, Pal Varhaug et Giacomo Ricci tentent par ailleurs le même pari. Le tour suivant, Antonio Spavone et Adrian Quaife-Hobbs s’arrêtent également, tout comme Michele La Rosa et Francesco Dracone, ce qui laisse Giancarlo Serenelli en tête. L’arrêt de Quaife-Hobbs et meilleur que celui de Spavone, mais le pilote Super Nova ressort toutefois derrière Sergey Sirotkin.

Antonio Pizzonia est le seul à s’arrêter au terme du 6ème tour mais « Jungle Boy » rencontre un problème et perd considérablement du temps. Daniël de Jong y passe une boucle plus loin et connait le même problème tandis que Giancarlo Serenelli tourne au ralenti et abandonne son leadership à Giuseppe Cipriani puis à Pippa Mann, qui ne s’est toujours pas arrêtée.

Au 12ème tour, Sergey Sirotkin prend la tête de la course en dépassant Pippa Mann qui s’arrête dans la foulée. Les deux hommes en haut du classement peuvent ainsi reprendre leur duel à coups de chronomètre malgré les deux secondes qui les séparent. Deux boucles plus loin, Sergio Campana prend l’avantage sur Pal Varhaug pour la 4ème position avant de mettre une terrible pression sur Antonio Spavone, qui cède au 16ème tour avant de craquer face au Norvégien.

En tête, Sergey Sirotkin s’est assuré un solide matelas de plus de 3 secondes sur Adrian Quaife-Hobbs et s’impose pour la 2ème fois cette saison en se payant le luxe de devancer le champion 2012 de la discipline, qui malgré ses 10 places gagnées aujourd’hui, ne finit pas la saison par la victoire qu’il voulait tant. Sergio Campana les accompagne sur le podium tandis qu’Antonio Spavone devance Pal Varhaug dans le Top 5. A noter le crash du pilote-propriétaire vétéran Michele La Rosa en toute fin de course.

Au championnat, si le classement général et le Trophée Moins de 21 ans étaient déjà acquis à Adrian Quaife-Hobbs, il fallait déterminer les dauphins. Pal Varhaug, grâce à sa victoire en course 1 et ses points aujourd’hui, s’assure de la 2ème place aux dépens de Sergey Sirotkin au général. Toutefois, le Russe a sa revanche dans le Trophée des jeunes puisque sa victoire d’aujourd’hui lui permet de reprendre la 2ème place perdue hier face à Pal Varhaug. Vous suivez toujours ?

Coloni se retirant des GP2 Series, il reste à savoir comment les récompenses par un test GP2 avec l’équipe se dérouleront, s’ils se déroulent comme l’espère Adrian Quaife-Hobbs. Dans tous les cas, il aura l’occasion de tester la nouvelle monoplace de l’Auto GP début décembre, profondément recarrosée pour rendre la discipline plus attirante l’an prochain ! Comme d’habitude, ChequeredFlags.fr sera là pour tout vous dire de la saison qui se profile.

Auto GP 2012 – Sonoma – Course 2
1. Sergey Sirotkin – Euronova Racing – 21 tours
2. Adrian Quaife-Hobbs – Super Nova – +3.272s
3. Sergio Campana – Zele Racing – +18.615s
4. Antonio Spavone – Ombra Racing – +28.695s
5. Pal Varhaug – Virtuosi UK – +30.731s
6. Daniël de Jong – Manor MP – +31.322s
7. Max Snegirev – Campos Racing – +38.045s
8. Pippa Mann – Campos Racing – +72.764s
9. Francesco Dracone – Virtuosi UK – +73.092s
10. Michele La Rosa – MLR 71 – +83.105s
Ab. Giacomo Ricci – MLR 71 – + 7 tours
Ab. Antonio Pizzonia – Zele Racing – + 10 tours
Ab. Giancarlo Serenelli – Ombra Racing – + 13 tours
Ab. Giuseppe Cipriani – Campos Racing – + 14 tours
Ab. Kotaro Sakurai – Euronova Racing – + 21 tours

Auto GP 2012 – Classements généraux finaux
1. Adrian Quaife-Hobbs – 221 points
2. Pål Varhaug – 183
3. Sergey Sirotkin – 175
4. Chris van der Drift – 127
5. Daniël de Jong – 104
6. Sergio Campana – 90
7. Facu Regalia – 68
8. Víctor Guerin – 46
9. Antônio Pizzonia – 45
10. Giacomo Ricci – 40
11. Antonio Spavone – 41
12. Giancarlo Serenelli – 34
13. Max Snegirev – 34
14. Giuseppe Cipriani – 18
15. Sten Pentus – 14
16. Francesco Dracone – 14
17. Rafael Suzuki – 12
18. Yann Cunha – 8
19. Kotaro Sakurai – 6
20. Pippa Mann – 5
21. Adderly Fong – 4
22. Michele La Rosa – 4
23. Juan Carlos Sistos – 2
24. Matteo Beretta – 0
25. Peter Milavec – 0
Under 21 Trophy
1. Adrian Quaife-Hobbs – 250
2. Sergey Sirotkin – 216
3. Pål Varhaug – 208
4. Daniël de Jong – 137
5. Facu Regalia – 96
6. Antonio Spavone – 96
7. Víctor Guerin – 66
8. Yann Cunha – 24
9. Kotaro Sakurai – 12
10. Matteo Beretta – 9
11. Juan Carlos Sistos – 6

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox