Accueil / AutoGP / AutoGP : Sirotkin vainqueur de Valence 1

AutoGP : Sirotkin vainqueur de Valence 1

AutoGP World Series Valencia 30 March -  01 April 2012

Sergey Sirotkin a dominé la première course d’Auto GP sur le circuit de Valence, alors qu’Adrian Quaife-Hobbs s’élançait de la pole.

La course semble déjà se dessiner avant le départ car Sergey Sirotkin est le seul à s’élancer en pneus durs (medium) au départ, tandis que Daniël de Jong a monté des pneus tendres (soft) à l’avant, pneus durs à l’arrière. Les pilotes font chauffer leurs pneus avant le départ, les drapeaux jaunes sont agités pour leur indiquer de ne pas se dépasser… A 13:08, les monoplaces s’immobilisent sur la grille pour le départ.

Tout le monde s’élance et Sirotkin prend un excellent départ pour se hisser en première place. Après quelques virages, Sirotkin devance Quaife-Hobbs, Regalia, Varhaug, Guerin, Campana, Snegierev, De Jong, Van der Drift, Cunha, Spavone, Serenelli, Cipriani, Beretta, Pentus, La Rosa et Milavec. Sirotkin est littéralement plus rapide, creuse un écart d’1s 5 au bout d’un tour et enchaîne les meilleurs tours pour accroître son avance. Les voitures se suivent sans incident notable. Les pneumatiques semblent jouer un rôle significatif : c’est à celui qui les fera chauffer le mieux sans les faire se dégrader sur la durée que reviendra le Graal.

De Jong et Beretta se jettent dans les stands au cinquième tour, tandis que seuls les deux premiers sont les seuls à tourner sous la minute 26, Quaife-Hobbs moins rapide toutefois. Pentus s’arrête au tour suivant, sans rencontrer de problème. L’écart entre les premiers est de 3 secondes cinq au sixième tour. Selon les secteurs, Sirotkin et Quaife-Hobbs se partagent les meilleurs performances mais l’avantage demeure dans le camp du Russe. Au neuvième tour, Cipriani s’arrête. En tête, Sirotkin accroît lentement mais sûrement son avance à plus de quatre secones. Même si Quaife-Hobbs signe ses meilleurs tours personnels, cela ne suffit pas pour battre le Russe sur un tour. Cela permet de contrôler l’hémorragie sans pour autant parvenir à renverser la tendance pour le Britannique. Spavone s’arrête au tour suivant, continuant ainsi le bal des arrêts. Vahraug l’imite au tour 11. Regalia au 12 – les pilotes de tête commencent donc à fréquenter cette ligne des stands. Les batailles se précisent entre Sten Pentus et Antonio Spavone en queue de peloton – pas de dépassement à relever. Serenelli s’arrête au tour 13 – toujours aucun incident à signaler.

Au 14e tour, un retardataire ne facilile pas la tâche de Sirotkin, ce qui lui fait perdre plus d’une seconde au profit de Quaife-Hobbs dans le premier secteur. Sirotkin s’arrête à la fin de ce tour, Quaife-Hobbs l’imite. Plus loin, Cunha les rejoint. Euronova et Super Nova ne connaissent pas de problème, de fait aucun changement n’intervient entre les deux pilotes de tête. Au tour suivant, Guerin et Snegierev s’arrêtent. Ces arrêts plus rapprochés rendent le classement flou – à noter, tout de même, le dépassement de Vahraug sur Regalia. Les deux hommes sont respectivement 7 et 8e au tour 17.

Le premier incident intervient lorsque Victor Guerin dehors après un problème de moteur qui l’envoie en tête à queue, Beretta et Snegierev partent en dehors de la piste en choeur à cause de l’huile sur la piste, la voiture de sécurité intervient à trois tours du but. Snegierev est reparti, tandis que Beretta est contraint à l’abandon. La voiture de sécurité s’éclipse à un tour du but, tout est relancé puisque les écarts ne sont plus – mais sera-ce suffisant pour redistribuer les cartes ? Sirotkin remportera-t-il sa première course ?

Les batailles interviennent en queue de pelton, alors que les écarts se creusent entre les premiers. Pas de changement notable dans ce tour. Sirotkin se place en bonne posture pour le championnat grâce à cette victoire, même si Quaife-Hobbs demeure en tête du championnat.

AutoGP – Course 1 – Valence (meeting 2/7)
1. Sergey Sirotkin – 21 tours
2. Adrian Quaife-Hobbs – + 0.969s
3. Pal Varhaug – + 3.374s
4. Daniël De Jong – + 4.831s
5. Sergio Campana – + 5.731s
6. Chris van der Drift – + 6.325s
7. Facu Regalia – + 7.301s
8. Maxim Snegierev – + 7.967s
9. Antonio Spavone – + 8.300s
10. Sten Pentus – + 9.077s
11. Giancarlo Serenelli – + 9.965s
12. Giusepppe Cipriani – + 10.705s
13. Yann Cunha – + 11.225s
14. Michele La Rosa – + 1 tour
15. Peter Milavec – + 1 tour
Ab. Victor Guerin – + 5 tours
Ab. Matteo Beretta – + 5 tours

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox