Accueil / Endurance / Colin Kolles et Lotus s’associent
Lotus s'associe avec Kolles pour le championnat du monde d'Endurance

Colin Kolles et Lotus s’associent

Colin Kolles n’aura pas mis longtemps à retrouver un poste après son départ forcé par les nouveaux propriétaires de HRT. Si Kolles a toujours été impliqué dans plusieurs programmes en sport automobile, l’association avec Lotus détonne.

Lotus a ainsi confirmé le soutien à l’équipe de Colin Kolles, Kodewa, dans son programme LMP2 de World Endurance Championship. L’équipe fera courir deux Lola B12/80 sous le nom Lotus, avec des moteurs badgés Lotus, fabriqués par Engine Developments, la marque de Judd, qui construit déjà les moteurs badgés Lotus qui courront en IndyCar Series dès cette année.

Claudio Berro, le directeur de la branche sportive de Lotus, a déclaré que ce partenariat était le développement logique après le retour en GT de l’Evora l’an passé. Une arrivée en LMP2 correspond également aux plans de Dany Bahar pour remettre Lotus sur le chemin de la compétition, comme nous en avions également parlé il y a plus d’un an. La livrée de la voiture a été effectuée par Daniel Simon, qui s’était occupé de celle de la HRT l’année passée. Les pilotes seront annoncés d’ici peu, de même que le programme complet, à savoir lors de la présentation officielle.

Le principe de Lotus, version Bahar, demeure de soutenir intégralement les équipes plutôt qu’à posséder les équipes en noms propres. Si les puristes regretteront qu’une Lotus utilise un châssis Lola ou autre, plutôt qu’un Lotus, la rationalité économique permet de comprendre que cela n’engagerait pas la même échelle de moyens pour financer l’ensemble des programmes. Ainsi, le schéma Lotus/Kolles en LMP2 suit les mêmes principes qu’en F1 avec Enstone, en GP2/GP3 avec ART GP, et en IndyCar avec plusieurs équipes.

Sur le plan sportif, beaucoup s’étonnent de l’engagement en LMP2 de Lotus. Néanmoins, Dany Bahar en avait déjà parlé fin 2010, et nous avions évoqué une possibilité de rapprochement à la même période entre ART GP et Lotus, la structure française souhaitant s’engager en Endurance, de préférence LMP2.

Si le rapprochement entre Lotus et Kolles met provisoirement de côté ART GP, qui a récemment été rebaptisée Lotus GP, cela peut permettre une base de travail à plus long terme. Kodewa possède également une vaste expérience dans le sport automobile, car c’est en ses locaux que les prestataires de HRT travaillaient, entre autres programmes en DTM et LMP1 par le passé.

Dans tous les cas, la catégorie LMP2 semble attirer les foudres des petits constructeurs britanniques. Ainsi, l’an prochain, Morgan se lance dans la catégorie grâce à son association avec OAK Racing, Lotus avec Kodewa, mais aussi Caterham, qui pourrait être tenté de développer une version sportive de sa Caterham-Lola SP/300.R d’ici 2014, un championnat monotype dédié devant être lancé en cours d’année, si tout va bien.

Une compétition sportive qui aura des répercussions au niveau de l’économie. Lotus veut quitter son marché de niche pour concurrencer Porsche et Ferrari. Ce qui laisse des opportunités énormes pour Caterham et Morgan. Caterham a Tony Fernandes et sa connaissance de l’industrie pour occuper la place vacante de Lotus. Morgan pourrait être tenté d’utiliser les technologies d’OAK Racing, et de son constructeur, ONROAK, pour développer de nouvelles voitures, plus technologiques que ce qui existe actuellement.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox