Accueil / F1 / Circuits / Après la Thaïlande, l’Iran ?

Après la Thaïlande, l’Iran ?

L'Iran lance son projet de circuit de F1

Après les rumeurs sur un retour du Siam et de la Thaïlande en F1 il y a quelques jours, c’est dorénavant la Perse, ou plutôt l’Iran, qui désirerait apporter sa pierre à l’édifice Formule 1.

Les médias iraniens reprennent l’information de la décision du pays de construire un circuit de F1 à Parand, situé à 35 km au sud de Téhéran. Apex Circuit Design, un cabinet anglais, aurait hérité du projet devant respecter comme charges une longueur de cinq kilomètres environ et une inauguration dans six mois.

Le directeur du projet, Alireza Sabbagh, avance la jeunesse du pays comme argument moteur de cette construction. S’il n’a pas tort, démographiquement parlant, il sera cependant difficile de ne pas y voir une tentative de récupération politique du régime, en s’offrant le GP comme vitrine. L’Iran produit encore aujourd’hui de nombreux anciens modèles européens, rebadgés sous le nom d’entreprises du régime. La présence de quelques pilotes iraniens est également à noter dans des formules de promotions britanniques.

Le projet est censé s’achever en février, ce qui parait quelque peu optimiste, après des travaux estimés à 85 millions de dollars, infrastructures et tracé compris. A comparer aux 260 millions d’euro (promotion incluse) que l’Inde a dépensé, cela parait vraiment peu. Néanmoins, le but visé à court-terme est d’obtenir le Grade II FIA, afin d’accueillir des évènements tels que le WTCC ou le FIA GT, ce qui constitue un objectif déjà plus réaliste. A suivre.

 

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

3 plusieurs commentaires

  1. J’ai hâte de voir « Bernie » en Iran, il risque d’être surpris lui qui n’aime pas la Niévre, j’ai bien peur que ce pays n’ait pas un.standing suffisant a son ego
    Et la grille de départ avec des « demoiselle » en Burqa ça va surement faire de l’audimat.
    Par contre l’eau gazeuse à la place du Champagne sur le podium est plus politiquement correct.

  2. Le FIA GT, ça n’existe plus, c’est le Championnat du Monde GT1 (qui sera probablement changé par Championnat du Monde GT en 2012) :p :p :p

    • Autant être honnête, j’ai lâché l’affaire sur les changements de noms en GT. C’est d’un contre-productif affolant pour attirer les gens…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox