Accueil / F1 / Circuits / Bahreïn annulé ? Repoussé ? Libéré ?
Le calendrier 2011 de F1 et Bahreïn

Bahreïn annulé ? Repoussé ? Libéré ?

Loin de nous l’idée de nous immiscer dans les affaires du Bahreïn, estimant que le sport ne doit pas être pris en otage par la politique, même s’il demeure un formidable moyen de rassemblement des peuples et de contestation.

Hier, le Circuit International de Bahreïn (BIC) a donc annoncé que la course inaugurale de la saison n’aurait pas lieu, sur décision du prince héritier, afin de favoriser le processus de dialogue national. Officiellement. Cette décision intervient après que certains manifestants aient annoncé vouloir prendre en otage, si l’on peut dire, le F1 Circus devant les médias du monde. La F1 étant aux yeux de l’opposition le jouet du roi, et que l’impression ressentie était que le jouet comptait plus que le peuple aux yeux du roi.

Aucune décision n’a été prise sur une éventuelle replanification de la course. Ce qui reste en effet une problématique importante si Bernie ou la FIA décidait de replacer la course. Le calendrier est serré, tant pour les acteurs que pour les hommes de l’ombre de la F1. La guerre de suprématie entre Bahreïn et Abou Dhabi laisse peu de place aux chances de voir les deux courses du Golfe se succéder. Le mois de décembre enchanterait peu de gens, tant moralement, que physiquement voire même budgétairement.

Il y a également peu de chance de voir une autre course supprimée pour faire de la place à Sakhir. Valence joue son avenir, l’Inde est prête et même en avance, et les autres ne cèderont pas leurs places. Le mieux semble donc être de devoir faire une croix sur les espoirs de 20 Grand Prix et d’attendre une saison de plus.

En attendant, Jules Bianchi semble avoir fait un grand pas vers le titre de GP2 Asia. Une série dont le calendrier déjà ridicule se retrouve encore plus pauvre puisqu’il n’aura été constitué que d’un meeting… sauf éventuel changement !

Les essais prévus à Bahreïn du 3 au 6 mars ont été également annulés. Ceux-ci sont remplacés par des essais à Barcelone du 8 au 11 mars.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox