Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / Clap de fin pour Virgin et Wirth

Clap de fin pour Virgin et Wirth

Virgin & Wirth

Comme nous vous l’avions suggéré dès le mois d’avril, l’écurie Marussia Virgin Racing devrait annoncer d’ici peu la fin de sa collaboration avec Wirth Research, la société de Nick Wirth. Cette dernière s’occupera des mises à jours et évolutions de la MVR-02 mais ne devrait pas avoir de rôle à jouer dans la monoplace 2012 de l’équipe. Marussia Virgin Racing semble donc se rendre compte des limites du total CFD à ce jour. L’outil n’est pas assez développé pour le moment et l’équipe en paie le prix cette saison.

D’après les informations d’Italiaracing, Marussia Virgin Racing serait actuellement en discussions avec d’autres équipes pour un partenariat technique l’an prochain. A la manière d’HRT qui a négocié avec Mercedes pour utiliser une soufflerie de Brackley, et avec Williams pour un ensemble transmission-boîte de vitesse, l’équipe anglaise sous licence russe ferait son possible pour un partenariat avec McLaren et Mercedes. Un accord à la sauce Force India serait le but recherché, afin d’obtenir un ensemble moteur, transmission, Kers. Renault serait également sur le coup. Virgin s’est donc également rendu compte qu’avoir été la seule équipe à ne pas avoir changé de partenaires techniques (autres que le bloc Cosworth-Xtrac de base) relevait peut-être d’un mauvais choix.

Reste cependant à voir comment Cosworth prendrait un nouveau départ à l’heure où les pressions sur les motoristes avancent plus on approche de 2013. Et aussi si Virgin ou Marussia voudra investir plus, car une direction technique doit être créée presque ex-nihilo.

La fin de la collaboration entre Virgin et Nick Wirth marque également un nouveau tournant : la fin de la sous-traitance de châssis. Toro Rosso produisant les siens dorénavant, de même qu’Hispania qui s’est séparée de Dallara, et Virgin bientôt de Wirth, il semble que la F1 moderne ne supporte pas la délégation d’un élément si important. On notera également un manque criant de renouvellement dans l’ingénierie technique en F1. En effet, Wirth n’en était pas à son premier échec. Et regardez les noms dans les autres équipes. Même si Aldo Costa, Sam Michael, Nick Wirth et d’autres se retrouvent dans le creux de la vague, les noms qui les remplacent ne sont pas récents. Pat Symonds, Mike Coughlan, etc. On a vu plus récent dans le milieu.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox