Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / Comme un arrière-goût de transferts

Comme un arrière-goût de transferts

Valencia Track 2012

La Formule 1 s’approche de la mi-saison en se rendant à Valence, huitième manche du championnat du monde, et le paddock évoque de plus en plus farouchement les transferts. La traditionnelle conférence de presse du jeudi aura été l’occasion de réunir Fernando Alonso et Lewis Hamilton côte à côte, et donc de parler du futur.

Dans celle-ci, on a pu apprendre que l’Espagnol ne voyait pas d’inconvénient à avoir Sebastian Vettel ou Lewis Hamilton comme coéquipier. Lewis Hamilton a également déclaré que Ron Dennis était un négociateur hors pair lorsque les médias ont évoqué ses récentes déclarations sur le contexte économique actuel et le possible renouvellement du contrat de l’Anglais. Et Sebastian Vettel de se dire flatté que Ferrari estime qu’il pourrait coexister aux côtés de Fernando Alonso.

Ces déclarations n’ont sans doute l’air de rien, mais elles annoncent que les tractations vont bon train en coulisses, telle une parade nuptiale avant la lune de miel qui caractérise toute arrivée d’un pilote dans une nouvelle écurie. Dans le même temps, avec sept vainqueurs en sept courses, la Formule 1 ne peut pas encore identifier le ou les pilotes qui se distinguent du reste de la hiérarchie. Non pas que cela pose un problème, mais cela donne l’impression de passer d’une intrigue à l’autre avant même la finition de la précédente. Voilà de quoi méditer avant le week-end espagnol, où la compétition reprendra le dessus !

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

2 plusieurs commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox