Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / Corée du Sud : et maintenant les constructeurs !

Corée du Sud : et maintenant les constructeurs !

F1 Corée du Sud 2011

C’est désormais une habitude, Sebastian Vettel a remporté le Grand Prix de Corée du Sud ce matin, devant la McLaren Mercedes de Lewis Hamilton et l’autre Red Bull de Mark Webber. Après le titre de champion du monde des pilotes décroché au Japon, il y a une semaine, Red Bull a décroché sans surprise le titre de champion du monde des constructeurs.

Et pourtant, les McLaren semblaient plus rapides ce week-end. Lewis Hamilton avait en effet décroché la pôle position. Il était néanmoins conscient qu’il fallait confirmer le lendemain, mais il n’a pas pu aller chercher le nouveau double champion du monde allemand. Quant à son coéquipier, Jenson Button, il sombra un peu au départ et luttera pour remonter jusqu’à la quatrième place. Les places dans ce top 4 seront restées figées longtemps, même si les écarts sont restés faibles. Mark Webber semblait plus rapide que Lewis Hamilton, mais ce dernier avait une vitesse de pointe plus grande, ce qui ne permettait pas à l’Australien à prendre le dessus malgré un beau duel pendant un demi-tour après leur dernier passage au stand.

Les pilotes Ferrari se sont suivis toute la course, Massa devant Alonso pendant une bonne partie du Grand Prix, mais l’ordre a changé lors des arrêts au stand. Massa était derrière la Force India de Sutil alors que Alonso a été ravitailler plus tard et a pris le dessus. Il a enchaîné avec une série de meilleurs tours en course pour rattraper Button. Un tour avant la fin de la course, il a adressé un message radio à son écurie pour leur dire qu’il abandonnait la lutte.

Les Toro Rosso, en forme tout le long du week-end, entrent toutes les deux dans les points. Une belle performance qui fait du bien aux deux pilotes titulaires alors que Jean-Eric Vergne pointe le bout de son nez lors des premières séances d’essais de fin de saison (excepté pour l’Inde où le temps en piste doit être dégagé pour que les titulaires prennent la mesure de la piste). Alguersuari, 7ème, devance Buemi de deux places. La bataille fait rage pour conserver son baquet. Une habitude chez Toro Rosso.

La seule Mercedes ayant rallié l’arrivée est celle de Nico Rosberg. Une course assez solide, malgré un cafouillage dans les stands avec Jenson Button et un dépassement de dernière minute d’Alguersuari. On pourrait attendre mieux de lui, mais compte tenu du rythme de la Mercedes en-deçà des écuries de pointe, on est en droit de se demander s’il pouvait mieux faire. Michael Schumacher a vu sa course se terminer lorsque Vitaly Petrov lui est rentré dedans alors qu’il tentait un freinage osé pour le gain d’une place face à Alonso. Y avait-il trop de pilotes sur la scène de crime ? Nous classerons simplement cela comme un incident de course regrettable pour deux pilotes qui auraient pu réaliser une belle performance. Toutefois, les commissaires ne sont pas de cet avis : Vitaly Petrov sera rétrogradé de cinq places sur la grille durant la prochaine course en Inde.

Paul di Resta et Adrian Sutil se suivent en dixième et onzième place. Le rookie pousse son coéquipier plus expérimenté une nouvelle fois en dehors des points. Qu’espérer de Sutil actuellement, qui souffre de la comparaison avec son coéquipier écossais de plus en plus fortement ? Hülkenberg pourrait-il réaliser de meilleures performances ?

Rubens Barrichello aura effectué une remontée en fin de course pour se hisser à la douzième place. Maldonado a été contraint à l’abandon suite à un problème moteur. Encore une fois, Williams rentre bredouille. Espérons que l’équipe puisse reprendre du poil de la bête, même si les problèmes semblent atteindre l’équipe de Grove assez sévèrement et régulièrement.

La course de Lotus Renault GP aura été plus que mouvementé. Bruno Senna termine 13ème, à un tour du leader, et a été heurté à plusieurs reprises durant la course. Cependant, pour ce qui a pu être constaté en début de course, le Brésilien a été tout de même surclassé par son coéquipier. Dommage pour Petrov, l’incident de course lui empêchera de lutter pour les points. Encore un Grand Prix de Corée soldé par un abandon pour le Russe, malgré du potentiel.

Les Sauber coulent, au plus grand plaisir de ceux qui les suivent au championnat, Toro Rosso. Alors que l’équipe italienne marque des points, Sauber sombre dans les méandres du classement. Kobayashi termine 15ème, Pérez 16ème. Pire, ils sont en sandwich entre les Lotus de Tony Fernandes.

Heikki Kovalainen, après une belle performance en qualifications, confirme effectivement en course et se hisse à la 14ème place. Il aura même été douzième un temps. Jarno Trulli est encore une fois devancé, mais était plus proche du Finlandais en course qu’en qualifications. Il aura eu le privilège d’assister à la bataille Hamilton-Webber un temps, lorsqu’il leur concédait un tour.

Les HRT et les Virgin se partagent les quatre dernières places, dans l’ordre Glock, Ricciardo, d’Ambrosio, Liuzzi. Non seulement Ricciardo devance une nouvelle fois son coéquipier, mais il se hisse également devant la Virgin du Belge. Bon point pour Ricciardo, qui pourrait lui aussi empiéter sur le second baquet Toro Rosso, qui sait ?

Rendez-vous dans deux semaines pour le premier Grand Prix d’Inde au Buddh International Circuit, dont l’état d’avancement il y a quelques semaines laissait craindre quelques problèmes pour la venue du F1 Circus. Reste également à espérer que tous les pilotes auront leur visa, l’amour indien de l’administration ayant emmené les acteurs du sport dans un labyrinthe étatique.

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox