Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / Course Silverstone : Webber triomphe, Alonso subit

Course Silverstone : Webber triomphe, Alonso subit

F1 - BRITISH GRAND PRIX 2012

Mark Webber a signé sa deuxième victoire de la saison après Monaco à Silverstone, devançant l’Espagnol Fernando Alonso qui apparaissait pourtant comme un sérieux prétendant à la victoire, grâce à sa pole position et la majeure partie de sa course, notamment.

Il n’est pas certain que les Red Bull aient un rythme si dominateur face aux Ferrari. Néanmoins, la fin de course de Mark Webber a été magistrale pour prendre la victoire. Sebastian Vettel, en troisième position, remontait fort sur le double-champion du monde espagnol mais cela n’a pas suffi pour dépasser ce dernier. Les Red Bull signent donc une performance solide, et Mark Webber confirme son leadership en qualifications et se place comme un prétendant au trône aux yeux de tous.

Chez Ferrari, les deux pilotes ont également été au rendez-vous. L’évolution de la voiture s’apparente à un véritable miracle, et Felipe Massa semble retrouver son niveau d’antan : de beaux dépassements, un esprit combatif et une quatrième place qui récompense le tout. Fernando Alonso est passé tout près de la victoire, grâce à sa pole, mais les qualifications auraient pu être complètement différentes si le drapeau rouge n’avait pas été brandi. Mais les choses étant ce qu’elles sont, la deuxième place d’Alonso est incontestable et continue de récompenser le travail colossal effectué par l’Espagnol pour tirer ses troupes vers l’avant.

Les Lotus suivent en cinquième et sixième position, avantage au Finlandais Kimi Räikkönen. Il faut dire que Romain Grosjean est entré aux stands d’entrée de jeu, après avoir endommagé son aileron avant dans les premiers virages. Avec un seul arrêt supplémentaire, la stratégie a payé pour faire recoller le Français à 6 secondes du top 5. Le rythme de Lotus semble conséquent, mais il manque des paramètres pour la victoire. La question est de déterminer si Lotus est capable de réunir tous les ingrédients pour s’imposer cette saison. Rien n’est moins sûr.

Chez Mercedes, Michael Schumacher a fait le boulot, tandis que Nico Rosberg a sombré dans le classement suite à un arrêt aux stands compliqué. Il termine à la quinzième place finale. Schumacher aurait voulu que la pluie s’invite à la course pour jouer plus gros, mais la septième place reste une bonne position pour celui qui peinait fortement à entrer dans les points en début de saison.

Les McLaren continuent de boire le calice jusqu’à la lie. Certes, aujourd’hui elles sont parvenues à effectuer leurs arrêts aux stands éclairs, en moins de trois secondes pour les deux pilotes, mais la course des McLaren a été anonyme. Jenson Button entre dans les points en faveur d’une lutte entre Bruno Senna et Nico Hülkenberg voyant ce dernier sortir large dans les derniers tours. Lewis Hamilton doit se contenter de la huitième place. Il faut dire que Button partait du fond de grille suite à une élimination en fin de Q1 hier. McLaren a expliqué que ses monoplaces étaient en réglages pluie, ceci peut expliquer cela même si l’équipe semble avoir raté le coche depuis les derniers essais privés.

Les Williams auraient pu faire mieux, cela devient une habitude. D’abord, Pastor Maldonado a heurté Sergio Perez alors que ce dernier tentait de le dépasser. Le Vénézuélien a perdu le contrôle à l’abord du virage et a heurté le Mexicain, qui a exprimé sa colère vive après coup. Quoi qu’il en soit, les commissaires ont estimé que l’incident ne devait mériter qu’une amende et une réprimande, cela ne semblait donc pas si évident que cela. Quant à Bruno Senna, de belles batailles – parfois un peu délicates – lui ont permis d’entrer dans les points pour inscrire deux unités supplémentaires à son compteur.

Sauber affichait une confiance hors pair avant la course, pensant que sur le sec, ses performances lui permettraient de lutter pour la victoire. On comprend ainsi la déception de Sergio Perez, dont la course écourtée ne permet pas de juger de son cas de manière plus approfondie. Kamui Kobayashi a été réprimandé et a reçu une amende suite à son entrée aux stands en catastrophe, blessant légèrement plusieurs de ses mécaniciens. Il termine à la porte des points, le week-end est donc à oublier pour l’équipe suisse.

Force India peut également nourrir des regrets. Paul di Resta, qui affichait une bonne forme à domicile, a vu sa course écourtée dès le premier tour, visiblement heurté par une Lotus, même si l’intéressé lui-même ne saurait le confirmer. Quant à Nico Hülkenberg, sa bataille avec Bruno Senna le fera chuter au 12ème rang, tant la lutte était resserrée pour les points.

Daniel Ricciardo et Jean-Eric Vergne terminent l’un à la suite de l’autre, aux 13ème et 14ème rangs. L’équipe Toro Rosso souhaitait la pluie, pour niveler les performances et permettre à ses pilotes de lutter pour de meilleures places.

La seule Caterham à l’arrivée est celle d’Heikki Kovalainen, qui termine à un tour, en 17ème place. Il y a encore du travail pour menacer Toro Rosso, d’autant plus que la fiabilité a fait défaut, comme Vitaly Petrov a dû renoncer 30 minutes avant le départ, sa Caterham rendant l’âme à l’entrée des stands.

Timo Glock, de retour après un forfait à Valence, termine devant Charles Pic. Les deux pilotes, satisfaits d’avoir rallié l’arrivée et de leurs stratégies, se classent devant les deux HRT, en 18 et 19ème positions.

Ces dernières terminent cependant à un tour d’écart des Marussia, mais sont également heureuses de rallier l’arrivée même si l’écurie HRT estime que la stratégie de Karthikeyan aurait pu être améliorée. L’Indien termine en effet derrière l’expérimenté espagnol.

Au championnat, Fernando Alonso conserve la tête, mais Mark Webber revient à 13 longueurs du pilote Ferrari. Avec 100 points, la Red Bull de Sebastian Vettel se situe à 16 points de celle de son coéquipier, ce qui permet à l’équipe de mener largement le championnat des constructeurs. La prochaine course aura lieu sur le circuit d’Hockenheim, en Allemagne, dans deux semaines.

Formule 1 2012 – Silverstone – Course
1. Mark Webber – Red Bull – 1h25m11.288s
2. Fernando Alonso – Ferrari – +3.060s
3. Sebastian Vettel – Red Bull – +4.836s
4. Felipe Massa – Ferrari – +9.519s
5. Kimi Räikkönen – Lotus – +10.314s
6. Romain Grosjean – Lotus – +17.101s
7. Michael Schumacher – Mercedes – +29.153s
8. Lewis Hamilton – McLaren – +36.463s
9. Bruno Senna – Williams – +43.347s
10. Jenson Button – McLaren – +44.444s
11. Kamui Kobayashi – Sauber – +45.370s
12. Nico Hülkenberg – Force India – +47.856s
13. Daniel Ricciardo – Toro Rosso – +51.241s
14. Jean-Eric Vergne – Toro Rosso – +53.313s
15. Nico Rosberg – Mercedes – +57.394s
16. Pastor Maldonado – Williams – +1 tour
17. Heikki Kovalainen – Caterham – +1 tour
18. Timo Glock – Marussia – +1 tour
19. Charles Pic – Marussia – +1 tour
20. Pedro de la Rosa – HRT – +2 tours
21. Narain Karthikeyan – HRT – +2 tours
NC. Sergio Perez – Sauber – +41 tours
NC. Paul di Resta – Force India – +50 tours
NC. Vitaly Petrov – Caterham – +52 tours

Formule 1 2012 – Classement pilotes – Meeting 9/20
1. Fernando Alonso – 129 points
2. Mark Webber – 116
3. Sebastian Vettel – 100
4. Lewis Hamilton – 92
5. Kimi Räikkönen – 83
6. Nico Rosberg – 75
7. Romain Grosjean – 61
8. Jenson Button – 50
9. Sergio Perez – 39
10. Pastor Maldonado – 29
11. Paul di Resta – 27
12. Michael Schumacher – 23
13. Felipe Massa – 23
14. Kamui Kobayashi – 21
15. Bruno Senna – 18
16. Nico Hülkenberg – 17
17. Jean-Eric Vergne – 4
18. Daniel Ricciardo – 2
19. Heikki Kovalainen – 0
20. Vitaly Petrov – 0
21. Timo Glock – 0
22. Charles Pic – 0
23. Narain Karthikeyan – 0
24. Pedro de la Rosa – 0

Formule 1 2012 – Classement constructeurs – Meeting 9/20
1. Red Bull – 216 points
2. Ferrari – 152
3. Lotus – 144
4. McLaren – 142
5. Mercedes – 98
6. Sauber – 60
7. Williams – 47
8. Force India – 44
9. Toro Rosso – 6
10. Caterham – 0
11. Marussia – 0
12. HRT – 0

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

2 plusieurs commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox