Accueil / F1 / Business / Crime et Châtiment

Crime et Châtiment

Le verdict du crashgate de Singapour

Sans rentrer plus en profondeur dans le domaine de Dostoïevski, et ses vues religieuses, salutaires, existentialistes ou de passion, revenons une fois de plus sur le Crashgate.

La FIA a donc déclaré il y a quelques heures qu’elle mettait un terme à l’imbroglio judiciaire qui l’oppose depuis plusieurs mois à Flavio Briatore et Pat Symonds. La sanction du Conseil Mondial du Sport Automobile adressée aux deux hommes avait été portée devant les tribunaux français, Symonds et Briatore ayant été blanchis devant la procédure douteuse de la FIA. Blanchis de leur sanction ad vitam eternam, mais pas disculpés. La FIA avait alors fait appel de cette décision mais a décidé aujourd’hui d’arrêter les frais. Il va donc sans dire que Briatore et Symonds ont négocié avec les têtes de la FIA. On pensera notamment à Jean Todt, qui malgré une forte rivalité passée avec Briatore, admire celui-ci pour son côté self-made-man moderne, son sens du pragmatisme (oui, Briatore proposait de réduire les coûts dès 2003), et ses idées commerciales qui ne sont pas dénuées d’intérêt.

Voici le communiqué : « Le Président de la FIA a estimé qu’il est dans le meilleur intérêt de la FIA de ne pas laisser perdurer des contentieux judiciaires fortement médiatisés qui, qu’elle qu’en soit l’issue, sont très préjudiciables pour l’image de la FIA et du sport automobile, et donc d’accepter cette solution transactionnelle, qui met ainsi un point final à cette affaire », précise le communiqué. Flavio Briatore et Pat Symonds « se sont engagés à s’abstenir de toute fonction opérationnelle en Formule 1 jusqu’au 31 décembre 2012, ainsi que dans toutes les autres compétitions inscrites aux calendriers de la FIA jusqu’à la fin de la saison sportive 2011. »

Briatore et Symonds pourront ainsi revenir en Sports Automobiles, s’ils le désirent, et si l’on veut d’eux, ensemble ou non. Vont-ils le faire ? J’y parierais bien un billet…

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox