Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / De la valorisation des efforts passés

De la valorisation des efforts passés

Le pilote de Red Bull Mark Webber

Cela fait deux ans que Webber me fait sourire. Non pas que j’eus changé de bord. Mais plus en raison de l’éternelle condescendance dont il fut la victime envers le grand public et la plupart des médias spécialisés.

Prenons un exemple rapide et évident. Cela fait deux ans de suite que les journalistes nous rabâchent que c’est sa dernière ou son unique chance de devenir champion du monde. Pourquoi ne pas admettre qu’il est devenu un tout bon, au volant d’une monoplace tout aussi bonne, simplement ?

Mais il serait délicat de contredire une croyance que l’on a entretenu sept ans durant depuis 2002. Pourtant, il suffit de se rappeler de ses passages victorieux en formules de promotions, pas toujours récompensés par un sacre, ou en endurance pour se rappeler que partout -ou presque- où l’AussieGrit est passé, il a gagné. De même rappelons-nous sa longue gestation en F1. D’abord chez Minardi, où la traversée du désert a suivi son remarquable premier GP. Pourtant 5ème chez soi, avec ces monoplaces italiennes propulsées par les antiques blocs Peugeot rebadgés Asiatech était un exploit conséquent ! Ensuite, chez Jaguar, qui a coups de millions avait cassé le jouet prometteur de Jackie Stewart. Seulement chez Williams, il trouvera des équipiers à la hauteur de son jeu, faisant jeu égal avec un Heidfeld presque au sommet de son art qualificatif, puis avec un Rosberg « bleu » aux dents longues. Enfin, chez RBR, où il prendra une saison avant de prendre le pas sur Coulthard, qui sera alors poussé à une retraite sage dans l’encadrement. On ne donnait plus cher de la peau du grand vieillissant. Mais il continue à faire bien plus que se défendre face à Vettel qui a tout du futur grand, l’intelligence de course et les départs en moins -pour le moment.

Finalement, ce qui arrive à Mark Webber, c’est loin d’être immérité. Dans un contexte où il n’est pas le préféré, il deviendrait même un grand. On ne pourra jamais lui reprocher de ne jamais avoir lâché, c’est sûr. Tant pour garder un baquet ou une place en course. D’ailleurs, niveau baquet, il pourra remercier Briatore, qui lui a offert cette place avec le deal RBR-Renault de 2007. Preuve de la grandeur d’âme du pilote, c’est désormais lui qui gère ses contrats, et un des rares à n’avoir jamais dénigré Flavio, même au tourment du scandale asiatique.

Mark est peut-être encore plus admirable si on le considère comme un pilote besogneux, qui n’a peut-être pas tout le talent naturel des favoris passés, présents et à venir. Mais il croit en lui, en sa force, et en son travail. D’habitude, on est plus dithyrambique sur un pilote surtalentueux, qu’hyperbesogneux. Mais la différence avec un Massa, c’est que lui est parti du bas de l’échelle, sans être pistonné par un intermédiaire quelconque, ou fils du directeur de l’écurie dominante. Juste géré à la force de son volant et au flair, à l’opportunisme de son manager. Et un tel autodidacte s’attirera moins de foudres qu’un rejeton épeuré à la moindre difficulté. On peut ressentir un courant identique envers Petrov cette saison par exemple. Ceci expliquant cela, Webber a su en tirer sa force, tout en restant entouré des mêmes personnes, garantissant sa stabilité. Stabilité qui demeure souvent un gage dans ce milieu changeant si vite. Tout en sachant s’accaparer de l’opportunisme nécessaire qu’il a eu à vaincre durant de longues saisons en milieu de peloton.

C’est une belle vengeance envers ceux qui l’enterraient il y a quelques années. Au final, c’est le même profil que Button l’an passé à bien y regarder. Et j’espère bien qu’il en connaitra une fin toute aussi heureuse.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox