Accueil / F1 / Business / Dur dur d’être un circuit européen ?

Dur dur d’être un circuit européen ?

Ce week-end, la Formule 1 se rend au Grand Prix d’Allemagne, sur le circuit d’Hockenheim. L’Allemagne pratique l’alternance des Grand Prix entre Hockenheim et le Nürburgring, qui devrait organiser le Grand Prix d’Allemagne 2013.

Seulement voilà, la crise économique continue d’impacter sur les manches européennes, et le circuit du Nürburgring, aussi mythique soit-il, n’est pas en reste. La société holding du circuit, Nürburgring GmbH, est en position d’insolvabilité selon des journaux allemands.

Cette entité publique, détenue à 90% par le land de Rhénanie-Palatinat, a convenu de louer à bail le circuit à la NAG (Nürburgring Automotive GmbH) jusqu’en 2040. Mais les accords ne sont plus, depuis que Nürburgring GmbH a tenté d’évincer la NAG qui ne parvenait pas à effectuer le paiement des frais. Aujourd’hui, la NAG souhaite être dédommagée.

Pour ne rien arranger, l’aide de l’Union Européenne a été sollicitée, ce qui s’est soldé par un refus. Le gouvernement, qui a dû former une coalition avec les verts suite à la perte de sa majorité, ne peut plus jouer dans la même cour qu’auparavant. Dans le même temps, l’idée d’un projet après les Jeux Olympiques d’un Grand Prix dans les rues de Londres foisonne dans les têtes des décideurs. Difficile de croire à la faisabilité du projet, même si l’optimisme est aujourd’hui de rigueur dans la communication engendrée.

Néanmoins, peut-être manque-t-il cela à l’Europe aujourd’hui, pour rivaliser. Aujourd’hui, en France, l’arrivée d’un joueur d’envergure internationale au Paris-Saint-Germain fait la une, et le sujet dérive sur la scène politique, quitte à virer au scandale. Pour les Qataris, le but est avant tout promotionnel et l’objectif est de communiquer pour faire connaître le pays, en utilisant un sport mondialement médiatisé et implanté.

Londres, qui va accueillir les Jeux Olympiques dans moins de dix jours, veut peut-être surfer sur cette vague de plans de communication, en donnant envie au public de voir ce projet se concrétiser – pour promouvoir la ville sur le plan international après les Jeux Olympiques, pour promouvoir la Formule 1 avec un cadre urbain qui ajoute une valeur ajoutée sur le plan de l’image – au détriment, peut-être de l’action authentique en piste, chère aux puristes. Mais, encore une fois, l’idée est une chose, tandis que la faisabilité est une bien autre histoire.

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox