Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / F1 – Caterham choisit Kamui Kobayashi et Marcus Ericsson pour 2014
F1 - GRAND PRIX OF MONACO 2013
© Renault Sport Media

F1 – Caterham choisit Kamui Kobayashi et Marcus Ericsson pour 2014

Le Caterham F1 Team change tout en prenant le pari d’aligner le revenant Kamui Kobayashi et le débutant Marcus Ericsson pour la saison 2014 de F1.

Pour le Japonais Kamui Kobayashi, 27 ans, il s’agit d’un retour en F1 après une saison en FIA WEC au volant d’une Ferrari. L’ancien vainqueur de la Formula Renault 2.0 Italie (2005), Eurocup (2005) et GP2 Asia (2009) avait quitté la Formule 1 après une saison où il s’était montré moins spectaculaire et plus performant, signant son premier podium à domicile.

Hélas, malgré cette performance honorable, l’ancien pilote Toyota et Sauber se retrouvait à quai, victime du jeu des chaises musicales dont même une souscription publique n’avait pu permettre de retrouver un volant. Celle-ci n’a toutefois pas été caduque puisqu’elle a permis à Kobayashi de lever des fonds en 2013 pour assurer son volant avec Caterham pour la saison à venir. Saura-t-il mettre son style de côté pour favoriser l’efficacité sur la durée d’une saison ?

Marcus Ericsson sera plus une énigme. A 23 ans, le premier Suédois à atteindre la F1 depuis Stefan Johansson remportait la Formula BMW britannique dès ses débuts en monoplace (2007), avant de se classer cinquième en British F3. En 2009, il tentait le pari du Japon et remportait la Japan F3 tout en se montrant performant lors de ses apparitions en British F3 avec deux victoires en quatre courses. Une année qui lui permettait de terminer en beauté avec les rookies tests effectuées au volant de la Brawn GP.

A partir de 2010, le Suédois passait en GP2 Series. Sa carrière rapide en monoplace connaissait alors un contrecoup, terminant dix-septième de sa première saison avec Super Nova. Le passage à la Dallara GP2 et à l’équipe iSport le voyait monter au dixième rang, puis au huitième en 2012, au sein d’une équipe iSport en déconfiture tant financière que technique.

Rejoignant DAMS l’an passé, il terminait sixième, ce qui était une excellente performante puisqu’il devait attendre la neuvième course pour terminer dans les points, après de belles qualifications (dont deux pole positions) non concrétisées par une suite d’arrêts manqués et d’accidents où il n’était pas toujours le fautif.

En dépit de quatre saisons en GP2 Series conclues avec seulement trois victoires, le Suédois a un potentiel plus intéressant qu’il n’y parait. Bien qu’arrivant en F1 grâce à un budget conséquent, il devra cependant régler son plus gros problème en GP2 Series : ses passages à vide qu’il n’a jamais su éviter et qui ont sérieusement contrasté son bilan.

Kamui Kobayashi et Marcus Ericsson seront-ils les premiers à signer des points pour l’équipe Caterham ?

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox