Accueil / F1 / Business / F1 – Genii aurait cédé 10% de Lotus… Mais à qui ?
Nouvelle Lotus E22 F1 2014
© Lotus F1 Team

F1 – Genii aurait cédé 10% de Lotus… Mais à qui ?

D’après Autosport, l’apparition des logos Yotaphone sur les monoplaces du Lotus F1 Team serait le résultat d’une cession de parts entre Genii et les propriétaires de Yotaphone.

La semaine dernière, Enstone avait annoncé un accord de sponsoring avec YotaPhone, concrétisé par l’apparition des logos de la marque russe sur les ailettes des ailerons avant.

Si le montant de la part rachetée n’a pas été communiqué, Autosport l’estime à 10%. Un porte-parole de Yota Devices, l’entreprise fabriquant les Yotaphones, a confirmé qu’il ne s’agissait pas d’un accord de sponsoring, mais bien d’une prise de parts effectuée par les propriétaires de Yota.

Là où les choses deviennent intéressantes, c’est que Yota est le produit de l’opérateur téléphonique Skartel, possédé à 100% par Garsdale Services Investment, lui-même actionnaire majoritaire de MegaFon, qui avait été intéressé par le rachat d’Enstone après le Crashgate, l’entreprise étant à l’époque un sponsor mineur du Renault F1 Team. Les rumeurs voulaient qu’après la prise de pouvoir de Genii et la titularisation de Vitaly Petrov, MegaFon et Enstone nouent une relation plus profonde, mais il n’en fut finalement rien.

De son côté, Garsdale est contrôlé à 82% par USM Holdings, groupe spécialisé dans l’acier, les mines et les communications. L’histoire ne dit toutefois pas si l’acquisition vient de Garsdale ou d’USM Holdings, les deux niveaux supérieurs à Yota. Le porte-parole a toutefois indiqué qu’une telle association permettait le transfert de technologies de la F1 aux télécommunications. Un discours déjà entendu par les partenaires russes de Sauber, dont les effets ont été très faibles, voire inexistants.

Si les informations d’Autosport sont correctes, le capital de Lotus serait désormais détenu à 88% par Genii, 10% par les Russes et à 2% par Andrew Ruhan, désormais co-président de l’équipe avec Gerard Lopez, lui-même à la tête de Genii.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox