Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / F1 – Lewis Hamilton tient tête à Nico Rosberg au Bahreïn
Lewis Hamilton F1 2014 Bahreïn
© Mercedes AMG

F1 – Lewis Hamilton tient tête à Nico Rosberg au Bahreïn

Mercedes semblait une nouvelle fois intouchable au départ du Grand Prix du Bahreïn 2014, disputé de nuit. Nico Rosberg avait battu Lewis Hamilton, fautif lors de son dernier tour lancé. Valtteri Bottas s’était hissé au troisième rang grâce à la pénalité infligée par avance à la Red Bull de Daniel Ricciardo.

Sergio Perez était cette fois-ci la Force India la plus compétitive avec le quatrième rang. Le Mexicain devançait deux anciens champions du monde, Kimi Räikkönen et Jenson Button. Tous les pilotes avaient chaussé des pneus tendres à l’exception de Sebastian Vettel et d’Adrian Sutil.

L’extinction des feux souriait à Lewis Hamilton qui prenait la tête de la course malgré la défense de l’Allemand. Felipe Massa avait pris la troisième place devant Sergio Perez, tandis que le peloton déchaîné s’en donnait à cœur joie, blocages de roue à l’appui. Jean-Eric Vergne subissait une crevaison et regagnait les stands non sans peine, avant d’abandonner avant la mi-course. Valtteri Bottas était tombé au cinquième rang devant Jenson Button, Fernando Alonso et Nico Hülkenberg. Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel occupaient les positions du fond du top dix.

Le classement restait stable jusqu’au cinquième tour, où Nico Hülkenberg trouvait l’ouverture sur Fernando Alonso pour le gain de la septième place. Les Mercedes se détachaient rapidement du reste du peloton alors qu’Adrian Sutil s’arrêtait à la fin du septième tour pour chausser des pneus tendres.

Dans sa tentative de dépassement sur Kevin Magnussen, Daniel Ricciardo commettait une erreur au freinage qui lui faisait céder du terrain. Daniil Kvyat tentait d’attaquer la Red Bull, qui se reprenait à temps pour conserver le pilote Toro Rosso derrière elle. Cette bataille avait lieu hors des points et allait se poursuivre quelques tours plus tard, la Red Bull prenant le dessus au onzième tour. Plus haut, Jenson Button dépassait Valtteri Bottas. Ne ratant rien de la scène, Nico Hülkenberg prenait lui aussi l’ascendant sur la Williams qu’il reléguait au septième rang. Le Finlandais passait par les stands à la fin du dixième tour au même titre que Daniil Kvyat et Jules Bianchi.

La bataille pour le podium provisoire était tout aussi animée entre Sergio Perez et Felipe Massa, la Force India prenant le dessus sur le Brésilien. Au terme du douzième tour, Fernando Alonso passait à son tour par les stands. Adrian Sutil et Jules Bianchi se touchaient à deux reprises, la Marussia ayant un pneu crevé et la Sauber devant s’immobiliser hors-piste.

Sebastian Vettel était ensuite sous pression de Daniel Ricciardo, l’équipe indiquant à l’Allemand de laisser passer l’Australien. Les deux pilotes ne faisaient pas de zèle, conscients de perdre un temps certain sur des stratégies décalées. Pendant ce temps, les arrêts continuaient même si les leaders retardaient leur passage aux stands.

Dans le peloton, Nico Hülkenberg se débarrassait coup sur coup de Kimi Räikkönen et Daniil Kvyat. La Ferrari avait mis plus de temps à dépasser la Toro Rosso. Si les Mercedes avaient l’air de gérer tranquillement la course, leur bataille était en cours. Nico Rosberg tentait de prendre l’ascendant sur Lewis Hamilton, avant de réessayer au tour suivant. Lors de cette nouvelle tentative, l’Allemand se révélait plus ferme mais Lewis Hamilton trouvait le moyen de reprendre le dessus.

Lewis Hamilton s’arrêtait avant le vingtième tour, laissant Nico Rosberg en tête le temps de deux tours. Avec deux tours d’attaque devant lui, l’Allemand se préparait à chausser les durs lors de son arrêt. Lewis Hamilton était de son côté en pneus tendres. Plus loin, Fernando Alonso s’était fait dépasser par Sergio Perez tandis que Jenson Button prenait le dessus sur Kimi Räikkönen. Derrière les deux Mercedes, Valtteri Bottas évoluait en troisième position juste devant Felipe Massa, qui le talonnait.

La bataille permettait aux Force India de Nico Hülkenberg et Sergio Perez de revenir au contact des deux monoplaces de Grove. Plus loin, Sebastian Vettel dépassait Kimi Räikkönen après plusieurs tours d’attente derrière la Ferrari, qui se retrouvait dixième. Valtteri Bottas finissait par s’arrêter, ce qui laissait Felipe Massa avec le champ libre. Or, les Force India avaient le Brésilien en ligne de mire mais se battaient entre elles en même temps. Sergio Perez prenait le dessus, mais Nico Hülkenberg n’appréciait pas le fait d’avoir été tassé et le faisait savoir à la radio.

Kimi Räikkönen était à nouveau aux prises avec une Red Bull, celle de Daniel Ricciardo. Sergio Perez, puis Nico Hülkenberg, trouvaient l’ouverture sur la Williams. Malgré une ré-accélération poussive, l’Allemand prenait le dessus. La Williams passait ensuite aux stands au même titre que Fernando Alonso et Romain Grosjean avant le vingt-neuvième tour.

Valtteri Bottas avait tenté de dépasser Daniel Ricciardo, mais son freinage tardif le forçait à sortir de piste pour éviter le contact avec Kimi Räikkönen, qui évoluait devant les deux pilotes au DRS ouvert. La Ferrari allait être ensuite victime d’un dépassement de la Red Bull, avant d’être sous la menace de Valtteri Bottas. La Williams prenait l’ascendant grâce au DRS et à des pneumatiques fraîchement chaussés. Felipe Msasa imitait son coéquipier après quelques hectomètres. Valtteri Bottas se montrait ensuite menaçant derrière la Red Bull dont il se débarrassait juste après l’arrêt de Kimi Räikkönen. Un tour plus tard, Felipe Massa imitait son coéquipier.

Sergio Perez s’arrêtait ensuite pour se retrouver derrière Fernando Alonso. La Force India trouvait l’ouverture après quelques virages. Alors que les arrêts se multipliaient en tête, Marcus Ericsson stoppait sa monoplace pour de bon hors-piste au trente-sixième tour. A ce stade, Sebastian Vettel venait de prendre l’avantage sur Kevin Magnussen pour entrer dans les points. Il dépassait dans la foulée la Lotus de Pastor Maldonado.

Daniel Ricciardo repartait après son arrêt aux stands sur un gros rythme, à la lutte avec Kimi Räikkönen qu’il dépassait au bout de quelques virages. Kevin Magnussen se faisait croquer par l’Australien dans le même tour. Fernando Alonso se faisait ensuite déborder par Nico Hülkenberg, auparavant auteur du meilleur tour en course.

Les vingt derniers tours de la course permettaient aux pilotes d’abattre leurs dernières cartes stratégiques. La monoplace d’Esteban Gutiérrez était immobilisée après un tonneau causé par un contact avec Pastor Maldonado, qui recevait dix secondes d’immobilisation aux stands en guise de punition. Les arrêts aux stands étaient précipités et les deux Mercedes allaient se retrouver roues dans roues, avec des pneus différents à l’avantage de Nico Rosberg. Kevin Magnussen abandonnait en début de neutralisation, sa voiture émettant des signes de feu.

A la reprise, les deux Mercedes se battaient même si Lewis Hamilton conservait la tête. Sergio Perez se faisait dépasser par Nico Hülkenberg tandis que Sebastian Vettel doublait Jenson Button pour la cinquième place. Son coéquipier Daniel Ricciardo prenait l’avantage sur la McLaren à son tour. Jenson Button continuait à descendre dans la hiérarchie au profit de Felipe Massa, puis Valtteri Bottas.

Au cinquantième tour, Daniel Ricciardo passait Sebastian Vettel. L’Allemand ne se laissait pas faire mais la défense de l’Australien suffisait à figer les positions sur cette action. Pendant ce temps, Jenson Button était débordé par Fernando Alonso. En tête, Lewis Hamilton et Nico Rosberg continuaient de se dédoubler mais l’Allemand ne parvenait pas encore à conserver la tête très longtemps.

Malgré leur lutte incessante, les deux monoplaces avaient oublié le reste du peloton. Plus loin, Daniel Ricciardo prenait la quatrième place au détriment de Nico Hülkenberg. Le podium était à moins de trois secondes de la Red Bull, mais il ne lui restait que quelques tours pour tenter d’y monter. Le rythme de l’Australien était toutefois insuffisant pour y prétendre.

Jenson Button était désormais au ralenti, se dirigeant vers l’abandon. Sebastian Vettel était attaqué par Felipe Massa mais résistait à la Williams pour rester sixième. Sur la ligne d’arrivée, Lewis Hamilton avait tenu bon, Nico Rosberg ralliant l’arrivée au deuxième rang. Sergio Perez montait sur le podium en terminant devant Daniel Ricciardo, Nico Hülkenberg et Sebastian Vettel. Les Williams de Felipe Massa et Valtteri Bottas venaient ensuite, devançant les deux Ferrari de Fernando Alonso et Kimi Räikkönen.

Le prochain rendez-vous des Grands Prix de Formule 1 est prévu en Chine, à Shanghai, le week-end du 20 avril. Au championnat, Lewis Hamilton revient à onze points de Nico Rosberg avec un abandon à son actif. Nico Hülkenberg, avec 28 points, est déjà loin. La claque est encore plus grande au championnat des constructeurs, surtout après le double-abandon de McLaren.

Formule 1 2014 – Bahreïn – Classement course
Pos Pilote Equipe Tours
1 Lewis Hamilton Mercedes 57
2 Nico Rosberg Mercedes 57
3 Sergio Perez Force India 57
4 Daniel Ricciardo Red Bull 57
5 Nico Hülkenberg Force India 57
6 Sebastian Vettel Red Bull 57
7 Felipe Massa Williams 57
8 Valtteri Bottas Williams 57
9 Fernando Alonso Ferrari 57
10 Kimi Räikkönen Ferrari 57
11 Daniil Kvyat Toro Rosso 57
12 Romain Grosjean Lotus 57
13 Max Chilton Marussia 57
14 Pastor Maldonado Lotus 57
15 Kamui Kobayashi Caterham 57
16 Jules Bianchi Marussia 56
17 Jenson Button McLaren 55
NC Kevin Magnussen McLaren 40
NC Esteban Gutiérrez Sauber 39
NC Marcus Ericsson Caterham 33
NC Jean-Eric Vergne Toro Rosso 18
NC Adrian Sutil Sauber 17

 

F1 2014 – Classement pilotes – Grand Prix 3/19
Pos Pilote Equipe Points
1 Nico Rosberg Mercedes 61
2 Lewis Hamilton Mercedes 50
3 Nico Hülkenberg Force India 28
4 Fernando Alonso Ferrari 26
5 Sebastian Vettel Red Bull 23
6 Jenson Button McLaren 23
7 Kevin Magnussen McLaren 20
8 Valtteri Bottas Williams 18
9 Sergio Perez Force India 16
10 Daniel Ricciardo Red Bull 12
11 Felipe Massa Williams 12
12 Kimi Räikkönen Ferrari 7
13 Jean-Eric Vergne Toro Rosso 4
14 Daniil Kvyat Toro Rosso 3
15 Romain Grosjean Lotus 0
16 Adrian Sutil Sauber 0
17 Esteban Gutiérrez Sauber 0
18 Max Chilton Marussia 0
19 Kamui Kobayashi Caterham 0
20 Pastor Maldonado Lotus 0
21 Marcus Ericsson Caterham 0
22 Jules Bianchi Marussia 0

 

F1 2014 – Classement constructeurs – Grand Prix 3/19
Pos Equipe Points
1 Mercedes 111
2 Force India 44
3 McLaren 43
4 Red Bull 35
5 Ferrari 33
6 Williams 30
7 Toro Rosso 7
8 Lotus 0
9 Sauber 0
10 Marussia 0
11 Caterham 0
Mercedes semblait une nouvelle fois intouchable au départ du Grand Prix du Bahreïn 2014, disputé de nuit. Nico Rosberg avait battu Lewis Hamilton, fautif lors de son dernier tour lancé. Valtteri Bottas s'était hissé au troisième rang grâce à la pénalité infligée par avance à la Red Bull de Daniel Ricciardo. Sergio Perez était cette fois-ci la Force India la plus compétitive avec le quatrième rang. Le Mexicain devançait deux anciens champions du monde, Kimi Räikkönen et Jenson Button. Tous les pilotes avaient chaussé des pneus tendres à l'exception de Sebastian Vettel et d'Adrian Sutil. L'extinction des feux souriait à…

Passage en revue

Spectacle - 8.8
Dose d'imprévus - 8.7
Exploit du vainqueur - 8.4

8.6

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox