Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / F1 – Kimi Räikkönen chez Red Bull, l’affiche parfaite ?

F1 – Kimi Räikkönen chez Red Bull, l’affiche parfaite ?

AUTO - GRAND PRIX OF AUSTRALIA 2013

Si Kimi Räikkönen intègre Red Bull en 2014 aux côtés de Sebastian Vettel, la Formule 1 sera-t-elle le témoin de l’un des duos les plus beaux de l’histoire, ceux qui constituent des scénarios idéaux pour une adaptation au cinéma en 2030 ?

Nous n’en sommes pas là : les rumeurs se veulent certes insistantes, mais c’est surtout parce que le duo Vettel-Räikkönen est vendeur. Les deux hommes s’entendent à merveille et ont même l’habitude de s’affronter au badminton, ce qui leur donne un maigre aperçu de la compétition qui fera rage du côté de Milton Keynes.

Mark Webber sur le départ ?

L’Australien Mark Webber a su être un très bon numéro 2, un farouche adversaire, un coéquipier expérimenté. Pourtant, le puzzle commence à se déboîter, l’alignement des planètes est menacé et le duo de l’équipe autrichienne ne paraît plus si idéal qu’il avait été vendu.

La piste d’une promotion d’un jeune pilote de Toro Rosso à Red Bull, soit Daniel Ricciardo, soit Jean-Eric Vergne, semble déjà lointaine alors qu’elle entretenait encore tous les débats il y a encore deux semaines. Red Bull peut en effet douter : alors qu’elle avait l’habitude d’opposer un vétéran à un jeune pousse, elle se retrouvera avec une moyenne d’âge bien plus basse en 2014 si Vergne ou Ricciardo secondent Vettel.

De plus, l’émulation ne serait pas la même avec un Kimi Räikkönen au mieux de sa forme. Avec un James Allison désormais séparé de Lotus et un Räikkönen déterminé à disposer d’une Lotus à la hauteur pour le titre 2013, les pions sont avancés et les marchands de tapis entrent en scène pour d’âpres négociations.

Kimi Räikkönen : un bon pari ?

Les inquiétudes sur la motivation de Kimi Räikkönen se sont envolées : chez Lotus, il semble avoir trouvé le bon environnement pour s’exprimer, si bien que les quelques critiques négatives d’antan ont été étouffées par une pluie d’éloges envers le Finlandais volant.

En 2009, le Finlandais avait quitté la F1 par la petite porte pour faire entrer le nouveau coup de cœur de la Scuderia, Fernando Alonso. Auparavant, ses années chez McLaren ont laissé l’impression d’un goût de trop peu, d’un travail inachevé chez Woking sans titre de champion du monde. Il le glanera en 2007 à son arrivée chez Ferrari.

En résumé, Räikkönen n’a pas toujours été au rendez-vous dans la course au titre, mais sa pointe de vitesse et ses dons de pilotage ont toujours suscité l’admiration de ses fans et la crainte de ses adversaires. Un champion du monde ne laisse pas indifférent, d’où une rumeur alléchante le faisant aller chez Red Bull.

Ce qui est sûr, c’est que la carrière en Formule 1 de Räikkönen n’a rien de linéaire ou prévisible – on peut s’attendre à des surprises avant qu’il ne s’éclipse définitivement, très certainement pour concourir dans d’autres disciplines, faire ce qu’il a toujours aimé : piloter, mais seulement pour gagner.

Ne reste plus à Red Bull que de savoir bien choisir ses pions et avancer dans le bon sens avec le bon talent ! Mais pas tout de suite : l’intrigue 2013 se joue encore jusqu’à novembre prochain…

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Motor Racing League plugin by Ian Haycox