Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / F1 – Le V6 turbo 2014 de Renault, l’Energy F1, se dévoile

F1 – Le V6 turbo 2014 de Renault, l’Energy F1, se dévoile

Renault Sport Energy F1 moteur V6 turbo 2014

Le gel des moteurs nous avait fait oublier ce qu’une course au développement pouvait produire. Aujourd’hui, Renault a donné de plus amples détails sur son nouveau moteur V6 turbo, le baptisant Energy F1.

Plus puissant et moins gourmand en carburant, le moteur d’1,6 l voit son bruit considérablement modifié en comparaison du V8 actuel. La raison est simple et était attendue : le passage de l’atmosphérique au turbo. Un son inférieur mais qui garde son aura, Rob White comparant le bruit actuel au futur entre Motorhead et AC/DC. Le ton est donné.

Ces moteurs sont en tous cas proche de la gamme des nouveaux moteurs Renault, baptisée Energy. Le rapprochement avec les véhicules de série se confirme en se manifestant de la sorte, mais sur ce point, il n’y a pas de surprise.

Pour économiser l’essence et composer avec un réservoir d’une capacité de 100 litres, l’injection directe jouera son rôle. Techniquement, le passage du carburant se fait plus direct au sein de la chambre de combustion. Pas de passage à prévoir dans le conduit avant d’atteindre les soupapes d’admisson, donc. Il faudra ainsi être très minutieux : une erreur de dosage pourrait bien se retourner contre les équipes…

Si le turbo, malgré une sonorité différente et moins stridente, reste une attente importante, c’est aussi parce qu’à cylindrée égale, plus de puissance est délivrée grâce au compresseur qui augmente la densité de l’air admis dans le moteur. Quant au ERS, le nouveau système de récupération d’énergie, celui-ci délivrera une puissance de 120 kW au lieu des 60 kW actuels. On double la mise, mais l’impact estimé sur un tour est multiplié par 10.

Un développement tambour battant

Pour arriver à ce résultat, le développement a été long. Sept mois ont été nécessaires pour étudier et assembler le premier cylindre V6 produit à Viry-Châtillon, six mois supplémentaires pour un moteur V6 dans son ensemble. Cela nous amenait déjà à juin 2012. Un an plus tard, soit aujourd’hui, le premier moteur complet, couplé aux systèmes de récupération d’énergie, est au banc d’essai. C’est celui-là qui a produit le premier son audible auprès des fans.

Il faudra cependant attendre janvier 2014 pour, en temps réel, profiter du nouveau V6 en essais. Il ne restera que deux mois avant le premier Grand Prix, et tous les motoristes sont dans le même bateau.

Le poids de l’histoire

Renault était attendue au tournant sur ce V6 turbo. Il faut dire que l’ère du V6 turbo Renault entre les années 1970 et 1980 est restée intacte dans l’esprit (et le cœur) des passionnés : 20 victoires, 50 poles et 23 meilleurs tours en course ont en effet rythmé l’histoire de ce moteur, qui avait réalisé 482 victoires, toutes écuries confondues.

La saison prochaine, Renault motorisera Red Bull et Toro Rosso, d’autres annonces étant attendues dans les prochaines semaines.

Le V6 turbo de Renault, le Power Unit Energy F1, en images

Renault Sport moteur V6 turbo Energy F1 2014

Renault Sport Energy F1 moteur V6 turbo 2014 détails

Renault Sport Energy F1 moteur V6 turbo 2014 vues haut côté

 

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox