Accueil / F1 / F1 – Le règlement technique 2014 avance

F1 – Le règlement technique 2014 avance

Nico Hülkenberg 2012 Formule 1 Spa

La FIA a validé plusieurs amendements apportés au règlement technique de 2014, ce qui précise la physionomie des règles qui régiront la Formule 1 dès la saison prochaine. Craig Scarborough est revenu en détail sur ces changements, qui vous sont brièvement présentés ci-dessous.

Conception du museau avant

Les nez cassés sont à nouveau remis au devant de la scène, au grand dam des amoureux de l’esthétisme mais pour des raisons de sécurité. La pointe du nez ne pourra pas dépasser 185 mm, contre 550 mm aujourd’hui, la hauteur du châssis maximale étant fixée à 625 mm.

Voilà qui devrait faire plancher les aérodynamiciens, qui auront tout de même de la latitude pour créer de nouveaux systèmes ingénieux.

Poids des F1

On savait déjà que les F1 de 2014 seraient plus lourdes, mais leur poids minimal a à nouveau augmenté. En cause : le poids des blocs moteurs est plus lourd que prévu, ce qui rehausse le poids à 690 kg contre 685 selon les premières prévisions. Pour rappel, en 2013, le seuil est fixé à 642 kg.

Emplacement des échappements

Les aérodynamiciens auront ici moins de latitude : le tuyau d’échappement revêtira des dimensions uniques : une sortie prévue entre 170 et 185 mm derrière l’axe des essieux arrière et à entre 350 et 500 mm du sol.

Par ailleurs, on savait déjà que l’angle des 150 mm finaux des tuyaux devait pointer à 5° vers le haut. De fait, il sera difficile d’être créatif. Aucune partie de carrosserie pourra s’immiscer dans la zone de l’axe.

Pneumatiques

La voix de la raison a parlé : les pneus qui se détruisaient sans prévenir et à répétition devraient être un lointain souvenir. Dès 2014, la FIA pourra intervenir immédiatement, sans devoir le signaler à l’avance, pour des raisons de sécurité bien sûr.

Maîtrise du freinage à l’arrière

Les nouveaux blocs moteurs, ou power-units, embarqueront un système ERS, dont la méthode de récupération d’énergie cinétique est double. La puissance délivrée sera donc doublée, mais son impact sera encore meilleur, car évalué cinq fois plus important sur la durée qu’aujourd’hui.

Tout cela signifie que le freinage pouvait perturber le processus au niveau des roues arrière. Par conséquent, il sera possible de développer un système de contrôle électronique pour pallier ce phénomène.

Exploitation des caméras FIA à des fins aérodynamiques

Les caméras embarquées des pilotes n’ont pas qu’une utilité audiovisuelle. Depuis qu’elles sont sur les monoplaces, les techniciens ont pu tirer parti de leur présence pour améliorer les performances des F1. Cette pratique, autrefois réalisée librement, est désormais réglementée.

Désormais, les caméras avant devront être situées à entre 325 et 525 mm au-dessus du sol.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter l’analyse complète des modifications du règlement technique.

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox