Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / F1 – Nico Rosberg vainqueur du Grand Prix de Monaco 2013

F1 – Nico Rosberg vainqueur du Grand Prix de Monaco 2013

F1 - GRAND PRIX OF MONACO 2013

Si la séance de qualifications a été mouvementée, Nico Rosberg part pour la troisième fois consécutive en pole position du Grand Prix de Formule 1 de Monaco. Sur ce circuit où les dépassements sont délicats, la Mercedes parviendra-t-elle à résister au reste du peloton, alors que son rythme en course a été bien plus modeste en Espagne ? Les soupçons d’un abus d’essais privés pèseront-ils dans la balance ?

Avant le départ, Jules Bianchi est repassé par les stands après ne pas avoir été en mesure de s’élancer. Le départ menace quelque peu la première place de Nico Rosberg, mais sa position reste la même. Adrian Sutil et Jenson Button s’accrochent à l’épingle, quelques débris volent mais rien de dramatique.

Ce n’est pas le cas de Pastor Maldonado, qui a perdu un morceau d’aileron. Giedo van der Garde est en effet entré en contact avec la Williams, devant ainsi passer par les stands. Alors que Rosberg tente de s’échapper, Lewis Hamilton bouchonne un Sebastian Vettel très incisif. Combien de tours les Mercedes vont-elles pouvoir tenir ?

En queue de peloton, Pastor Maldonado et Giedo van der Garde alignent les meilleurs tours alors que la monoplace de Charles Pic s’arrête à l’entrée des stands sur un problème de grippage de boîte de vitesses, un feu prenant sur la Caterham. Les commissaires pousseront la monoplace du Français dans les stands, la voiture de sécurité n’ayant pas à intervenir. Au grand dam de Paul di Resta, qui s’était arrêté en espérant que celle-ci intervienne.

Au 22e tour, Daniel Ricciardo entre aux stands. Il était cependant parti avec les gommes les plus dures, mais celles-ci s’usent plus rapidement à cause d’un patinage plus important. Jules Bianchi est entré aux stands après un léger contact avec Maldonado. Son coéquipier chez Marussia l’imitera au tour suivant. La première salve est lancée, les pilotes de tête s’y mêlant tour après tour.

Après plusieurs tours en étant coincé derrière Felipe Massa, la Force India de Paul di Resta a trouvé autoritairement l’ouverture sur la Ferrari. Celle-ci s’arrêtera un tour plus tard, avec ses pneus à l’agonie. Di Resta continuera de tailler la roule.

En tête, les deux Mercedes ne sont pas inquiétées et restent en piste. Grâce à un arrêt anticipé, Räikkönen est passé devant Alonso. Felipe Massa a réédité son erreur des essais et vient s’échouer à Ste Dévote, l’équipe médicale intervenant auprès du pilote à qui l’on aura mis une minerve.

La voiture de sécurité entrera en piste un tour plus tard pour la première fois de la saison. Si Sebastian Vettel s’arrêtera à temps, on aurait pu penser que les Mercedes seraient pénalisées. Or, la sortie cacophonique de la voiture de sécurité n’aura nui qu’à Lewis Hamilton, qui passe derrière les Red Bull.

Au 39e tour, la voiture de sécurité s’éclipse après une interruption assez longue. Rosberg s’élance parfaitement et colle 9 dixièmes à Sebastian Vettel sur la ligne. Webber, Hamilton, Räikkönen, Alonso, Button, Perez, Sutil et Vergne composent le top 10. Hamilton a tenté de prendre l’ascendant sur la Red Bull de l’Australien, mais ce dernier ne laisse pas passer le Britannique.

Fernando Alonso n’a de cesse d’attaquer Kimi Räikkönen. Voyant cela, Jenson Button en a profité pour tenter de s’infiltrer, la McLaren touchant le pneu arrière de la Ferrari. Si les deux pilotes s’en sortent sans dommage, cela excite le coéquipier de Button, Sergio Perez, qui prend l’ascendant sur son coéquipier à la chicane.

Perez continue sur sa lancée et tente de prendre le meilleur sur Alonso, celui-ci devant légèrement court-circuiter la chicane pour conserver sa sixième position. Plus loin, Max Chilton et Pastor Maldonado se sont frottés, la Marussia commettant une erreur emmenant la Williams violemment dans les murets tecpro, s’envolant quelque peu lors du contact avec Chilton mais ressortant indemne de sa monoplace. Le temps de les remettre en place, le drapeau rouge est brandi au 46e tour. La monoplace de Bianchi, qui arrivait juste après sur les lieux, a été légèrement endommagée, le forçant à rentrer aux stands.

Le temps de l’interruption, les pilotes ont la possibilité de changer les pneus… et de discuter avec la FIA, pour Fernando Alonso, qui rendra sa position à Sergio Perez avant la relance, sous le régime de la voiture de sécurité. En tout cas, l’incident entre Chilton et Maldonado est étudié par les commissaires, qui infligeront un drive-through au Britannique.

Lorsque la voiture de sécurité s’éclipse, Rosberg s’élance sans encombre devant Vettel, Webber, Hamilton et Räikkönen, qui, avec Nico Hülkenberg, est le seul des 12 premiers pilotes à avoir chaussé les gommes les plus dures. Au bout de quelques tours, Adrian Sutil a pris le meilleur sur Jenson Button, alors huitième de la course.

Perez continue de pousser ses adversaires dans leurs derniers retranchements : en arrivant à la chicane, lui et Kimi Räikkönen la traversent. La méthode de dépassement du Mexicain n’a pas fonctionné cette fois ! Adrian Sutil continue de se faufiler dans le peloton, passant au même endroit le double-champion du monde Fernando Alonso.

Au 60e tour, la monoplace de Jules Bianchi vient s’échouer dans le dégagement du premier virage sur freins cassés. C’est l’abandon pour la Marussia, qui n’aura pas connu un week-end facile après sa déconvenue des qualifications. Au tour suivant, Daniel Ricciardo s’est fait percuter par l’arrière. En cause, la Lotus de Romain Grosjean. La Toro Rosso abandonne, la Lotus est repartie pour repasser aux stands et réparer ses dégâts – avant de revenir, sa monture étant trop endommagée. La voiture de sécurité entre ainsi à nouveau en piste, ce qui laisse le temps aux commissaires d’enquêter sur ce nouvel incident.

Le nouveau départ est très calme pour les pilotes, seul Paul di Resta tente de dépasser Jean-Eric Vergne mais en vain. Räikkönen, qui connaît un problème de surchauffe moteur, peut tout de même continuer la course mais doit composer avec la pression de Sergio Perez. Les deux pilotes se touchent, Perez se retrouvant tassé dans le mur avec plusieurs débris qui ont volé pour tomber au centre de la chicane, qui ne pourra plus être court-circuitée.

Räikkönen entrera aux stands sur une crevaison, ce qui a eu le mérite de rassembler le peloton pour une tension accrue dans les huit derniers tours. Sergio Perez, toujours en piste, bloque donc ses poursuivants. Jenson Button en profitera pour se débarrasser de Fernando Alonso. Après plusieurs tours, il se retrouve incapable de rentrer aux stands et préfère se ranger sur le côté, non sans manquer de s’accrocher avec son coéquipier Button qui se trouvait sur le chemin entre Perez et l’entrée des stands.

Les Red Bull ont donc échoué face à la Mercedes de Nico Rosberg, qui termine devant Sebastian Vettel et Mark Webber. La prochaine course se tiendra à Montréal le 9 juin prochain.

Formule 1 2013 – Classement course – Monaco
Pos Pilote Equipe Tours/Ecart
1 Nico Rosberg Mercedes 78
2 Sebastian Vettel Red Bull +3.888s
3 Mark Webber Red Bull +6.314s
4 Lewis Hamilton Mercedes +13.894s
5 Adrian Sutil Force India +21.477s
6 Jenson Button McLaren +23.103s
7 Fernando Alonso Force India +26.734s
8 Jean-Eric Vergne Toro Rosso +27.229s
9 Paul di Resta Force India +27.608s
10 Kimi Räikkönen Lotus +36.582s
11 Nico Hülkenberg Sauber +42.572s
12 Valtteri Bottas Williams +42.691s
13 Esteban Gutiérrez Sauber +43.212s
14 Max Chilton Marussia +49.885s
15 Giedo van der Garde Caterham +1m02.590s
16 Sergio Perez McLaren + 6 tours
NC Romain Grosjean Lotus + 15 tours
NC Daniel Ricciardo Toro Rosso + 17 tours
NC Jules Bianchi Marussia + 20 tours
NC Pastor Maldonado Williams + 34 tours
NC Felipe Massa Ferrari + 50 tours
NC Charles Pic Caterham + 71 tours

 

F1 2013 – Championnat pilotes – Grand Prix 5/19
Pos Pilote Equipe Points
1 Sebastian Vettel Red Bull 107
2 Kimi Räikkönen Lotus 86
3 Fernando Alonso Ferrari 78
4 Lewis Hamilton Mercedes 62
5 Mark Webber Red Bull 57
6 Nico Rosberg Mercedes 47
7 Felipe Massa Ferrari 45
8 Paul di Resta Force India 28
9 Romain Grosjean Lotus 26
10 Jenson Button McLaren 25
11 Adrian Sutil Force India 16
12 Sergio Perez McLaren 12
13 Daniel Ricciardo Toro Rosso 7
14 Nico Hulkenberg Sauber 5
15 Jean-Eric Vergne Toro Rosso 5
16 Pastor Maldonado Williams 0
17 Esteban Gutiérrez Sauber 0
18 Valtteri Bottas Williams 0
19 Jules Bianchi Marussia 0
20 Charles Pic Caterham 0
21 Max Chilton Marussia 0
22 Giedo van der Garde Caterham 0

 

F1 2013 – Classement constructeurs – Grand Prix 5/19
Pos Equipe Points
1 Red Bull 164
2 Ferrari 123
3 Lotus 112
4 Mercedes 109
5 Force India 44
6 McLaren 37
7 Toro Rosso 12
8 Sauber 5
9 Williams 0
10 Marussia 0
11 Caterham 0

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox