Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / F1 – Pirelli, Mercedes et la FIA : un point sur l’affaire

F1 – Pirelli, Mercedes et la FIA : un point sur l’affaire

Pneus F1 Pirelli gamme 2013

On savait déjà que les équipes étaient irrités d’apprendre que Mercedes et Pirelli avaient conclu un accord pour effectuer 1000 kilomètres de tests en cours de saison. Si Mercedes clame haut et fort que rien n’avait été caché et que la FIA avait donné son accord, les choses ne semblent pas si limpides.

Ces essais devaient en effet être conduits par Pirelli et proposés par le manufacturier à toutes les équipes. Ces deux conditions n’ont donc pas été remplies, d’où la controverse actuelle. Si celles-ci avaient été honorées, alors, comme le stipule Mercedes, la FIA aurait donné son accord et le problème n’aurait pas explosé en plein Grand Prix de Monaco.

Amener l’affaire au Tribunal International ?

Si la FIA avance que Mercedes a enfreint les règles, l’affaire sera traitée au Tribunal International, dont l’indépendance vis-à-vis de la FIA garantit normalement l’objectivité de la décision finale. Un processus drastique serait alors suivi, qui pourrait prendre du temps, 45 jours en temps normal ou un délai moindre si cela est nécessaire, notamment lorsque les affaires traitées concernent un élément sportif.

L’éventail de sanctions comprend des amendes, suspensions, bannissements, travaux d’intérêts généraux, réprimandes, pénalités de temps, exclusions ou encore disqualifications. Bien entendu, comme cela avait été le cas avec l’affaire d’espionnage touchant McLaren en 2007, les points au championnats peuvent être ôtés en fin de saison, ce qui avait forcé Woking à arborer les numéros 22 et 23 sur les monoplaces de Lewis Hamilton et Heikki Kovalainen lors de la saison suivante.

Si beaucoup s’accordent à dire que la victoire de Nico Rosberg est loin d’avoir été volée dans la Principauté, la suspicion règne très vite dans un milieu aussi compétitif que la Formule 1, où creuser l’écart par rapport à ses adversaires demande des efforts considérables, le développement des F1 se faisant en temps réel dans toutes les équipes, même les plus modestes.

Les pneus Pirelli, plus controversés que jamais ?

Red Bull faisait partie des équipes qui souhaitaient voir des changements apportés aux Pirelli, et ce au détriment d’écuries comme Ferrari, Lotus ou encore Force India dans une certaine mesure. Ces équipes parviennent en effet à gérer leurs gommes de manière plus optimale cette saison, ce qui leur a permis à plusieurs reprises d’effectuer un arrêt de moins ou de réaliser de meilleurs tours en course plus régulièrement. L’écurie autrichienne ne s’attendait peut-être pas à ce qu’une telle affaire ne surgisse, alors que la petite agitation laissait couver une tempête bien plus dangereuse…

En effet, troquer les pneus arrière gauche et droit a été l’une des techniques prisées par certaines équipes depuis le début de la saison, comme l’a judicieusement noté Adam Cooper. Mercedes aurait donc emprunté cette technique à ses adversaires pour la première fois à Monaco, ce qui laisserait ainsi présager d’un changement de cap initié lors des essais controversés. Or, au Canada, les pneus Pirelli pourraient être identiques à gauche et à droite tout en étant ceux essayés pour la première fois par les flèches d’argent. Les négociations iraient donc bon train pour que telle ou telle équipe tire le meilleur parti d’un tel imbroglio. Même si ces pneus ne seront disponibles qu’en essais et introduits en course à Silverstone, l’enjeu reste le même.

L’affaire n’en est donc, comme vous le devinez, qu’à son commencement. Préparez donc les pop-corns, ils risquent de vous être utiles avant la prochaine controverse !

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

2 plusieurs commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox