Accueil / F1 / Business / F1 – Rubens Barrichello de retour, mythe ou réalité ?
Après son test avec KV, Barrichello rejoindra-t-il l'IndyCar ?
© ChequeredFlags

F1 – Rubens Barrichello de retour, mythe ou réalité ?

Le retour de Rubens Barrichello se murmure depuis quelques temps du côté de Sauber. La rumeur continue d’être entretenue par les nombreuses questions à Monisha Kaltenborn, qui mène l’écurie suisse.

L’expérience est un véritable atout avant d’aborder la saison 2014 et une révolution des règlements. Sauber admet pouvoir tabler sur plusieurs pilotes et savoir que Rubens Barrichello a envie de revenir. En même temps, qui aurait douté du désir du pilote brésilien ? Mais, après des clarifications apportées après coup par Monisha Kaltenborn, la porte semble définitivement fermée, malgré un budget sponsoring intéressant apporté par le Brésilien.

Si les sponsors sont avec lui, pourquoi pas ? Mais si Rubens Barrichello souhaite revenir, il doit encore patienter, le marché des transferts étant loin d’être une partie de plaisir. Aujourd’hui, il sait simplement que Jules Bianchi n’est pas dans la course au baquet Sauber, puisqu’il vient de prolonger son contrat chez Marussia.

Une nouvelle chance pour Rubens Barrichello ?

Les retours en Formule 1, et plus largement en compétition automobile, ont la cote. Les pilotes qui choisissent cette voie sont observés de très près, et le scepticisme est de rigueur.

Certains parviennent à le faire taire. Kimi Räikkönen en est l’exemple parfait et revient d’ailleurs dans l’équipe qui l’a mené au titre en 2007 aux côtés de Fernando Alonso. Le duo est plus que vendeur pour la Formule 1 et a fait salivé durant la décennie 2000 plus d’un supporter.

D’autres entretiennent le jugement jusqu’à leur deuxième départ effectif. Michael Schumacher a joué dans cette cour face à un Nico Rosberg au niveau difficile à cerner. Venons en au cas Rubens Barrichello. Il détient très largement le record du nombre de Grand Prix de F1 disputés. Parti en IndyCar Series en 2012, le Brésilien n’a jamais vraiment semblé apte à couper le cordon avec la Formule 1.

Le pinacle du sport automobile a vu ce jeune pilote très prometteur grandir, intégrer la Scuderia Ferrari et se retrouver le dindon de la farce, notamment lors du fameux incident du Grand Prix d’Autriche 2002. Parti chez Honda en 2006, il avait l’habitude de clamer qu’il pouvait devenir champion du monde à chaque début de saison.

Un objectif raillé mais pourtant pas si loin de la réalité en 2009, où il s’est battu avec Jenson Button. Son coéquipier chez Brawn GP avait une telle avance au championnat que, même s’il a géré sa fin de saison 2009, Rubens Barrichello n’a rien pu faire.

Il est ensuite parti chez Williams pendant deux saisons laborieuses avant de s’éclipser de la Formule 1. L’avenir nous dira si ce départ était définitif.

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox