Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / F1 – Sebastian Vettel conclut 2013 en gagnant à Interlagos
Sebastian Vettel en route vers son quatrième titre à New Delhi
© Renault Sport Media

F1 – Sebastian Vettel conclut 2013 en gagnant à Interlagos

La dernière course de la saison 2013 de Formule 1 se disputait à São Paulo, sur le circuit d’Interlagos. Les enjeux principaux du championnat étaient joués, et la course débuter sur une piste sèche, inédite pour les pilotes qui n’avaient connu que la pluie en essais et qualifications.

Nico Rosberg prenait la tête de la course au prix d’un bon départ, qui faisait tomber Sebastian Vettel au deuxième rang. La Red Bull ne voulait pas en rester là et se montrait menaçante. Au deuxième tour, elle reprenait la tête alors que Fernando Alonso prenait le dessus sur Lewis Hamilton. Mark Webber en faisait de même suite à un dépassement d’anthologie.

A l’entame du troisième tour, les positions étaient loin d’être figées. Derrière le quinté de tête, Felipe Massa se retrouvait sixième devant Nico Hülkenberg et Romain Grosjean. Sebastian Vettel profitait de sa position de leader pour s’échapper. Dans le même temps, le moteur de Romain Grosjean flambait. La Lotus ouvrait la liste des abandons.

Fernando Alonso avait, entretemps, dépassé Nico Rosberg. Mark Webber était désormais derrière la Mercedes de l’Allemand. Au septième tour, le dépassement était réglé pour la Red Bull. Lewis Hamilton avait désormais en ligne de mire son coéquipier.

Dans le peloton, plusieurs dépassements intervenaient. Les Mexicains Esteban Gutiérrez et Sergio Perez prenaient l’ascendant sur Adrian Sutil. La McLaren et la Force India se touchaient légèrement, mais aucun incident n’en résultait. Par la suite, Esteban Gutiérrez se faisait déborder par la McLaren de son compatriote. Jenson Button montait huitième en effaçant Daniel Ricciardo.

Jean-Eric Vergne passait par les stands au onzième tour pour changer de pneus. Il repartait en dernière position avec la piste libre le temps de quelques tours. Plus haut, Mark Webber dépassait Fernando Alonso et récupérait la deuxième place. Derrière, Jenson Button passait devant Nico Hülkenberg et décrochait la septième place provisoire.

Pendant ce temps, un adversaire venu du ciel se montrait peu enclin à perturber l’ordre des choses, mais les équipes restaient en alerte puisque le dernier tiers de la course restait incertain. Après son arrêt, Valtteri Bottas tentait de dépasser Jean-Eric Vergne. La tentative, plus qu’infructueuse, l’emmenait en effet une position plus bas. Heikki Kovalainen venait effectivement d’en profiter pour prendre l’ascendant sur la Williams.

La Toro Rosso concédait également une position au Finlandais au tour suivant. En tête, les cinq premiers restaient en piste alors que Jenson Button et Nico Hülkenberg passaient par les stands. Au vingt-et-unième tour, Fernando Alonso et Lewis Hamilton passaient à leur tour par la case stands.

Jenson Button continuait sur un rythme endiablé et dépassait Daniel Ricciardo, ce qui lui permettait également de mettre Nico Rosberg derrière lui. La Mercedes venait en effet de ressortir derrière la McLaren. Mark Webber passait à son tour aux stands. Son arrêt ne se passait pas comme prévu, ce qui permettait à Fernando Alonso de passer devant la Red Bull grâce à un meilleur tour en course de l’Espagnol.

Sebastian Vettel passait par les stands au tour suivant. L’arrêt se passait cette fois-ci sans accroc. Mark Webber ne s’avouait pas vaincu et mettait instantanément la pression à la Ferrari du double champion du monde. Au tour suivant, la Red Bull remontait d’un rang avant l’entrée des S de Senna. Fernando Alonso tentait de répliquer, DRS à son arc, mais la tentative était infructueuse.

Felipe Massa était placé sous enquête pour avoir franchi la ligne blanche du côté de l’entrée des stands. Il était rappelé à l’ordre par son équipe, mais cela ne suffisait pas pour les commissaires qui lui infligeaient un drive-through. Lewis Hamilton, qui était aux prises avec le Brésilien, n’avait plus à se battre pour cette position. Ferrari invitait son pilote à passer aux stands, ce qu’il faisait un tour plus tard.

Les arrêts reprenaient de plus belle : Jenson Button et Felipe Massa passaient aux stands au début du quarante-cinquième tour, moment où Adrian Sutil dépassait Sebastian Vettel et revenait dans le tour du leader. Au tour suivant, Sergio Perez et Nico Rosberg passaient eux aussi aux stands.

Après son arrêt, Felipe Massa se débarrassait de la Force India de Paul di Resta, qui tombait au dixième rang. Sebastian Vettel continuait à céder du terrain tandis que Valtteri Bottas perdait son pneu et abandonnait. Lewis Hamilton voyait son pneu déchaper et perdait du temps. Il regagnait les stands au contraire de la Williams. Les deux pilotes s’étaient en effet touchés à l’issue de la deuxième ligne droite. Les commissaires enquêtaient sur l’incident.

La panique avait, semble-t-il, gagné les équipes, qui avaient constaté les dégâts avant de comprendre qu’ils étaient liés. Red Bull perdait un temps précieux en arrêtant ses deux voitures. Sebastian Vettel perdait le plus de temps, alors que Fernando Alonso passait lui aussi par les stands au même instant. Il se retrouvait ensuite derrière l’Australien, qui devait hausser le rythme.

Lewis Hamilton avait endommagé sa monoplace, tout du moins suffisamment pour que son équipe envisageât de l’arrêter une seconde fois. Il était contraint de passer par les stands, pour observer son drive-through. La pluie se révélait pendant ce temps de plus en plus proche du circuit. Les gouttes éparses et inoffensives allaient-elles se rebeller en fin de course ?

Les pénalités continuaient de tomber : Giedo van der Garde recevait un drive-through après avoir ignoré les drapeaux bleus. Au cinquante-septième tour, la pluie était là – du moins selon la direction de course. Les pilotes pouvaient encore continuer en pneus secs et personne ne tentait de changer de type de gomme. Lewis Hamilton dépassait Daniel Ricciardo suite à son drive-through et se retrouvait neuvième.

A dix tours du but, Charles Pic devait mettre pied à terre suite à une rupture mécanique. Quatre tours plus tard, Pastor Maldonado partait en tête-à-queue dans les S de Senna. En repartant, il ralentissait légèrement Jenson Button. Jean-Eric Vergne et Pastor Maldonado s’étaient accrochés, ce qui engendrait l’incident. Celui-ci allait faire l’objet d’une enquête après-course.

La pluie ne menaçait toujours pas les pilotes, mais les pilotes s’en méfiaient jusqu’aux derniers instants où elle était censée gagner en intensité. Celle-ci n’était cependant pas aussi redoutable, ce qui laissait Sebastian Vettel glaner un neuvième succès consécutif.

Mark Webber terminait son dernier Grand Prix en Formule 1 au deuxième rang, huit secondes devant Fernando Alonso. La Ferrari complétait le podium, avec dix-huit secondes d’avance sur Jenson Button. Nico Rosberg ralliait l’arrivée au cinquième rang devant Sergio Perez et Felipe Massa. Nico Hülkenberg, Lewis Hamilton et Daniel Ricciardo complétaient le top dix. Au championnat des constructeurs, Marussia conservait la dixième place au détriment de Caterham.

Red Bull célébrait la fin de saison avec de nouveaux doughnuts pour Sebastian Vettel et un casque ôté pour Mark Webber, auteur d’un tour d’honneur peu commun. Felipe Massa s’amusait lui aussi à faire crisser ses pneumatiques. Rendez-vous l’année prochaine pour une saison 2014 aux cartes (peut-être) redistribuées !

Formule 1 2013 – Interlagos – Classement course
Pos Pilote Equipe Tours/Ecart
1 Sebastian Vettel Red Bull 71
2 Mark Webber Red Bull +10.4s
3 Fernando Alonso Ferrari +18.9s
4 Jenson Button McLaren +37.3s
5 Nico Rosberg Mercedes +39.0s
6 Sergio Perez McLaren +44.0s
7 Felipe Massa Ferrari +49.1s
8 Nico Hülkenberg Sauber +1m04.2s
9 Lewis Hamilton Mercedes +1m12.9s
10 Daniel Ricciardo Toro Rosso + 1 tour
11 Paul di Resta Force India + 1 tour
12 Esteban Gutiérrez Sauber + 1 tour
13 Adrian Sutil Force India + 1 tour
14 Heikki Kovalainen Lotus + 1 tour
15 Jean-Eric Vergne Toro Rosso + 1 tour
16 Pastor Maldonado Williams + 1 tour
17 Jules Bianchi Marussia + 2 tours
18 Giedo van der Garde Caterham + 2 tours
19 Max Chilton Marussia + 2 tours
NC Charles Pic Caterham + 13 tours
NC Valtteri Bottas Williams + 26 tours
NC Romain Grosjean Lotus + 69 tours

 

Formule 1 2013 – Classement pilotes final
Pos Pilote Points
1 Sebastian Vettel 397
2 Fernando Alonso 242
3 Mark Webber 199
4 Lewis Hamilton 189
5 Kimi Räikkönen 183
6 Nico Rosberg 171
7 Romain Grosjean 132
8 Felipe Massa 112
9 Jenson Button 73
10 Nico Hülkenberg 51
11 Sergio Perez 49
12 Paul di Resta 48
13 Adrian Sutil 29
14 Daniel Ricciardo 20
15 Jean-Eric Vergne 13
16 Esteban Gutiérrez 6
17 Valtteri Bottas 4
18 Pastor Maldonado 1
19 Jules Bianchi 0
20 Charles Pic 0
21 Heikki Kovalainen 0
22 Giedo van der Garde 0
23 Max Chilton 0

 

Pos Team Points
Formule 1 2013 – Classement constructeurs final
1 Red Bull 596
2 Mercedes 360
3 Ferrari 354
4 Lotus 315
5 McLaren 122
6 Force India 77
7 Sauber 57
8 Toro Rosso 33
9 Williams 5
10 Marussia 0
11 Caterham 0
La dernière course de la saison 2013 de Formule 1 se disputait à São Paulo, sur le circuit d'Interlagos. Les enjeux principaux du championnat étaient joués, et la course débuter sur une piste sèche, inédite pour les pilotes qui n'avaient connu que la pluie en essais et qualifications. Nico Rosberg prenait la tête de la course au prix d'un bon départ, qui faisait tomber Sebastian Vettel au deuxième rang. La Red Bull ne voulait pas en rester là et se montrait menaçante. Au deuxième tour, elle reprenait la tête alors que Fernando Alonso prenait le dessus sur Lewis Hamilton. Mark…

Passage en revue

Spectacle - 7.3
Dose d'imprévus - 8.6
Exploit du vainqueur - 7.5

7.8

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox