Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / F1 – Stratégie gagnante pour Sebastian Vettel à Suzuka
Sebastian Vettel Formule 1 2013 Spa-Francorchamps
© ChequeredFlags

F1 – Stratégie gagnante pour Sebastian Vettel à Suzuka

Mark Webber partait en pole position, quelques courses avant son départ en endurance avec Porsche. L’Australien allait-il tenir tête à Sebastian Vettel, qui pouvait remporter le titre dès le Grand Prix du Japon de Formule 1 à Suzuka ?

Au coup d’envoi, Romain Grosjean prenait la tête devant Mark Webber et Sebastian Vettel. Les victimes du premier virage étaient Giedo van der Garde et Jules Bianchi, coincés dans le bac à graviers après un contact. Lewis Hamilton connaissait aussi des dégâts puisqu’il subissait une crevaison en début de tour, puis un déclin de performance aérodynamique dans les tours suivants. Au terme des huit premiers tours, la Mercedes abandonnait.

Sebastian Vettel signalait un problème à l’aileron avant mais son équipe lui indiquait de continuer. Le contact avec la Mercedes était inévitable au départ, quatre voitures de front ne pouvant pas passer si facilement. Dans le même temps, Charles Pic observait sa pénalité infligée avant-course.

Après quelques tours de roues, le champion du monde en titre commettait une légère erreur et perdait du temps sur les deux leaders. Romain Grosjean était occupé à conserver sa seconde d’avance sur Mark Webber, tandis que Red Bull étudiait une manière de reprendre la tête grâce aux stratégies.

Les premiers arrêts intervenaient avant le dixième tour dans le peloton. En tête, Romain Grosjean continuait de se détacher de Mark Webber lentement mais sûrement. L’Australien s’arrêtait à l’entame du douzième tour. Au tour suivant, Romain Grosjean imitait l’Australien.

L’arrêt se passait sans encombre, à l’inverse de la sortie des stands de Nico Rosberg qui manquait d’accrocher Sergio Perez dans l’allée des stands, après sa relance. Les commissaires étaient immédiatement sur le coup et infligeaient rapidement un drive-through à l’Allemand. La McLaren dépassait celle de son coéquipier, arrêté bien plus tôt.

A l’abord du quinzième tour, Sebastian Vettel s’arrêtait après plusieurs blocages de roues. Après son arrêt, il entamait sa remontée sur son coéquipier Mark Webber. Daniel Ricciardo tenait le quatrième rang au prix d’une stratégie décalée. Nico Hülkenberg et Felipe Massa étaient alors au contact de la Toro Rosso, de même que Fernando Alonso qui revenait sur ce groupe.

L’Espagnol parvenait à dépasser son coéquipier brésilien, alors que ce peloton resserré était le théâtre de luttes multiples. Nico Hülkenberg puis Fernando Alonso se débarrassaient de l’Australien. Felipe Massa et Esteban Gutiérrez bataillaient, la Ferrari restant derrière son coéquipier après un léger contact entre les deux hommes. Daniel Ricciardo s’arrêtait aux stands au terme du vingt-et-unième tour. Kimi Räikkönen prenait dans le même temps l’ascendant sur le Mexicain.

Mark Webber revenait très fort sur Romain Grosjean avant la mi-course. La Red Bull était revenue dans la seconde du leader. Il s’arrêtait au vingt-cinquième tour et anticipait à nouveau son arrêt. Romain Grosjean continuait cette fois-ci alors que Mark Webber enchaînait les meilleurs tours. A l’entrée du vingt-neuvième tour, le Français passait par les stands.

Après un dépassement sur Paul di Resta, Daniel Ricciardo écopait d’un drive-through pour avoir quitté la piste en fin de manœuvre. Les pénalités continuaient avec un excès de vitesse pour Felipe Massa dans les stands. La même sanction était appliquée par les commissaires.

Sebastian Vettel était sur une stratégie décalée mais se mettait à perdre du temps face à son coéquipier. Lors de son arrêt, l’Allemand ressortait derrière le Français et le rattrapait rapidement pour le dépasser dans la foulée. Mark Webber observait son troisième arrêt avant les dix derniers tours. Dans le même temps, Sergio Perez se rabattait sur Nico Rosberg et obtenait une crevaison en conséquence. Celle-ci ne le pénalisait pas trop puisqu’elle intervenait non loin des stands.

Alors que Mark Webber tentait de remonter sur son coéquipier et devait dépasser Romain Grosjean, Nico Hülkenberg cédait sa quatrième place à Fernando Alonso. Dans le trafic, Romain Grosjean se faisait dépasser après plusieurs tours de lutte face à l’Australien, à deux tours du but.

En tête, Sebastian Vettel entrait dans son dernier tour avec un arrêt en moins. Il s’imposait devant son coéquipier Mark Webber et le Français Romain Grosjean. La prouesse de la Lotus était d’être resté dans le rythme des leaders, puisque le quatrième homme Fernando Alonso échouait à quarante-cinq secondes. Kimi Räikkönen prenait la cinquième place grâce à un dépassement sur Nico Hülkenberg, qui terminait devant son coéquipier Esteban Gutierrez. Nico Rosberg, Jenson Button et Felipe Massa fermaient la marche des points, la McLaren prenant le dessus sur la Ferrari.

Le prochain rendez-vous de laFormule 1 lieu lors du Grand Prix d’Inde le 27 octobre, alors que Sebastian Vettel conforte son avance et se rapproche de plus en plus d’un quatrième titre.

Pos Pilote Equipe Tours/Ecart
Formule 1 2013 – Grand Prix du Japon – Classement course
1 Sebastian Vettel Red Bull 53 tours
2 Mark Webber Red Bull +7.1s
3 Romain Grosjean Lotus +9.9s
4 Fernando Alonso Ferrari +45.6s
5 Kimi Räikkönen Lotus +47.3s
6 Nico Hülkenberg Sauber +51.6s
7 Esteban Gutiérrez Sauber +1m11.6s
8 Nico Rosberg Mercedes +1m12.0s
9 Jenson Button McLaren +1m20.8s
10 Felipe Massa Ferrari +1m29.2s
11 Paul di Resta Force India +1m38.5s
12 Jean-Eric Vergne Toro Rosso + 1 tour
13 Daniel Ricciardo Toro Rosso + 1 tour
14 Adrian Sutil Force India + 1 tour
15 Sergio Perez McLaren + 1 tour
16 Pastor Maldonado Williams + 1 tour
17 Valtteri Bottas Williams + 1 tour
18 Charles Pic Caterham + 1 tour
19 Max Chilton Marussia + 1 tour
NC Lewis Hamilton Mercedes + 46 tours
NC Giedo van der Garde Caterham + 53 tours
NC Jules Bianchi Marussia + 53 tours

 

Formule 1 2013 – Classement pilotes – Grand Prix 15/19
Pos Pilote Points
1 Sebastian Vettel 297
2 Fernando Alonso 207
3 Kimi Räikkönen 177
4 Lewis Hamilton 161
5 Mark Webber 148
6 Nico Rosberg 126
7 Felipe Massa 90
8 Romain Grosjean 87
9 Jenson Button 60
10 Nico Hülkenberg 39
11 Paul di Resta 36
12 Adrian Sutil 26
13 Sergio Perez 23
14 Daniel Ricciardo 18
15 Jean-Eric Vergne 13
16 Esteban Gutiérrez 6
17 Pastor Maldonado 1
18 Valtteri Bottas 0
19 Jules Bianchi 0
20 Giedo van der Garde 0
21 Charles Pic 0
22 Max Chilton 0

 

Pos Team Points
Formule 1 2013 – Classement constructeurs – Grand Prix 15/19
1 Red Bull 445
2 Ferrari 297
3 Mercedes 287
4 Lotus 264
5 McLaren 83
6 Force India 62
7 Sauber 45
8 Toro Rosso 31
9 Williams 1
10 Marussia 0
11 Caterham 0
Mark Webber partait en pole position, quelques courses avant son départ en endurance avec Porsche. L'Australien allait-il tenir tête à Sebastian Vettel, qui pouvait remporter le titre dès le Grand Prix du Japon de Formule 1 à Suzuka ? Au coup d'envoi, Romain Grosjean prenait la tête devant Mark Webber et Sebastian Vettel. Les victimes du premier virage étaient Giedo van der Garde et Jules Bianchi, coincés dans le bac à graviers après un contact. Lewis Hamilton connaissait aussi des dégâts puisqu'il subissait une crevaison en début de tour, puis un déclin de performance aérodynamique dans les tours suivants. Au…

Passage en revue

Spectacle - 7.7
Dose d'imprévus - 9
Exploit du vainqueur - 9

8.6

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox