Accueil / F1 / Business / Fin de la dualité Lotus ?

Fin de la dualité Lotus ?

Tony Fernandes et Dany Bahar ont-ils fait la paix ?

La situation des deux Lotus en F1 pourrait s’arrêter d’ici à la fin de l’année d’après de nombreuses sources. Tony Fernandes et Dany Bahar ont été vus ensemble à Monza, et il se murmure que les deux hommes d’affaires auraient trouvé un accord sur le nom de leurs équipes pour la saison 2012.

Après le feuilleton médiatique, Team Lotus devrait adopter un nouveau nom dès la saison prochaine, tandis que Renault adopterait le nom Lotus. Néanmoins, si un accord a été trouvé pour qu’il ne subsiste qu’un seul Lotus, il faudra cependant réunir l’ensemble des équipes afin que les changements de noms d’équipes et de châsssis soient officialisés.

Dany Bahar, via le Group Lotus, sponsorise Renault et n’a jamais caché l’envie de renommer l’équipe aussi vite que possible. De son côté, Tony Fernandes semblerait avoir mis en veilleuse son amour du nom Lotus afin de profiter de sa structure pour mettre en valeur une des entreprises qu’il possède. Le nom Caterham Team AirAsia pourrait ainsi être utilisé en F1 de la même manière que son équipe de GP2.

Fernandes semble donc avoir compris que la logique veut que le propriétaire de l’industrie possède le nom, puisqu’il aurait déclaré qu’il n’était pas possible d’avoir un nom sans le monétiser, et que son équipe était en train de faire du marketing pour quelqu’un d’autre, créant une situation malsaine.

Le chef de Team Lotus n’a jamais caché qu’il souhaitait arriver dans l’industrie automobile, via Lotus, mais Proton a nommé Bahar pour redynamiser la marque. Deux hommes pour une seule marque, Fernandes a dû mettre en stand-by ce projet, jusqu’à ce qu’il rachète Caterham il y a quelques mois.

Dans l’avenir proche de Team Lotus, il semble également que l’équipe est en train d’évaluer le potentiel d’un déménagement vers Silverstone, que cela soit dans une nouvelle usine du parc d’activité du circuit ou dans les anciens locaux de Super Aguri. Un premier pas pour quitter Hingham et le Norfolk historique de Lotus ? Pas vraiment, Fernandes souhaite en faire la base de son accord avec General Electric sur les matériaux composites et une division d’ingénierie.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox