Accueil / F1 / Circuits / L’édition 2012 du Grand Prix d’Austin sur le point d’être annulée

L’édition 2012 du Grand Prix d’Austin sur le point d’être annulée

Voici le circuit d'Austin, Texas

Ces derniers jours, de larges zones d’ombre ont émergé quant au déroulement du Grand Prix d’Austin dont la première édition devait se tenir en 2012.

Cette semaine, les travaux de construction du circuit ont cessé suite à de forts désaccords entre les différents organisateurs. Alors que Bernie Ecclestone négocie en ce moment même afin de continuer la construction et de permettre au contrat d’être honoré, il semble que l’argent promis ne soit finalement pas sur la table. Ceci est problématique, d’autant plus que le conseil mondial du sport automobile se rencontrera à New Dehli le 7 décembre et définira le calendrier de la saison 2012 de Formule 1. Bernie Ecclestone a donc accordé un délai de trois semaines pour résoudre le problème, sinon la course n’aura pas lieu en 2012.

Ecclestone a indiqué que les deux parties, à savoir celle qui construit le circuit (Circuit of the Americas) et celle qui détient le contrat (Full Throttle Productions), « ont omis de discuter ensemble ». Face à ces incertitudes, l’état du Texas s’est refroidi et n’accordera pas l’avance financière pour résoudre le problème, et ce malgré s’être investi dans le projet. En fait, la justification officielle prend en compte l’annonce du Grand Prix dans les rues du New Jersey dès 2013 qui, selon le Texas, pourraient réduire le nombre de spectateurs, ce qui réduirait les recettes et l’impact économique voulu. Le bénéfice des taxes est la seule source de financement que le Texas veut allouer au Grand Prix d’Austin, c’est la raison pour laquelle ils ne souhaitent pas accorder une avance.

La situation semble très complexe, et chacune des parties souhaite à l’heure actuelle retarder l’échéance du premier Grand Prix d’Austin à 2013. Le projet, bien qu’ambitieux de par sa position et de son action au cœur de la réimplantation de la F1 aux Etats-Unis tout en étant une porte d’accès aux pays hispanophones voisins, dénotait d’une faille assez importante dès ses débuts. Une faille financière. Les promoteurs ont imaginé que l’Etat des US possédant une des fiscalités les plus basses allait subventionner un projet avec l’argent du contribuable avant même que le premier évènement n’ait lieu, sans aucune visibilité des retombées.

La différence de succès entre Austin et Weehawken sera peut-être à l’image de la F1 qui s’annonce. Une F1 qui n’organise plus ses évènements sur des fonds publics, mais des fonds privés. A l’image du succès (à confirmer toutefois) en Inde, une initiative 100% privée.

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox