Accueil / F1 / Business / L’Italie diffusera la F1 sur la télévision payante en 2013
F1 - MONACO GRAND PRIX 2012
© Renault Sport Media

L’Italie diffusera la F1 sur la télévision payante en 2013

En 2012, la chaîne Sky Sports F1 a été lancée au Royaume-Uni et dispose des droits de retransmission de toutes les courses de Formule 1, tandis que la BBC n’en diffuse qu’une partie en clair, tout en restant mobilisée sur le terrain. L’an prochain, c’est au tour de la RAI de connaître le même sort au profit de Sky Italia : c’est ce que révèle le journaliste Britannique James Allen.

Neuf courses sur vingt pourront être diffusées simultanément et en direct sur les deux chaînes. Il appartient aujourd’hui à la RAI de négocier avec Sky et la FOM de Bernie Ecclestone. Aujourd’hui, il devient de plus en plus difficile pour les chaînes sans abonnement de débourser la somme demandée pour la retransmission des courses. Pourtant, aucune garantie ne permet d’affirmer que l’audimat arrive à suivre. Des téléspectateurs préfèrent parfois rester fidèles à la télévision en clair tant par choix que par raisons financières.

En France, cela fait longtemps qu’avant les signatures de contrats relatifs aux droits télévisuels, des rumeurs indiquent qu’il sera difficile pour la chaîne de renouveler ce sur quoi elle s’est engagée. Mais à y réfléchir, le mouvement semble en marche. Dès que le Grand Prix n’est pas retransmis sur la première chaîne comme ce week-end, Eurosport prend la relève. L’an passé, TF1 et Eurosport ont diffusé la course d’un Grand Prix en simultané et en direct.

La situation n’est pas comparable, car l’offre d’Eurosport est plus bon marché que celle de Sky Sports F1 au Royaume-Uni. En contrepartie, elle est actuellement segmentée selon les terminaux, entre Eurosport sur la télévision satellite, et Eurosport Player sur internet et les périphériques mobiles/tablettes. Néanmoins, comme le souligne James Allen, l’arrivée de BeIN Sport pourrait changer la donne, compte-tenu de leurs ambitions de diffusion du sport. Les chaînes de BeIN Sport comptent d’ailleurs élargir à un grand nombre de sports la retransmission d’événements. Nous sommes aujourd’hui au cœur d’une mutation du modèle économique de retransmission des Grand Prix, et la crise financière actuelle demande de faire preuve de réflexion et d’habileté pour trouver le meilleur compromis. Qui ne profitera pas forcément à tous les acteurs.

En outre, les audiences ne sont pas forcément les mêmes aujourd’hui que précédemment. En Italie, l’audimat dépassait les 10 millions de téléspectateurs lors de l’ère Ferrari. En France, les audiences sont plutôt bonnes cette saison, mais nous sommes loin de ces chiffres. A chaque pays sa situation.

A propos de Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Un commentaire

Réagir

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Champs obligatoires *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>