Accueil / F1 / Circuits / La presse décortiquée : l’avis de Richard Phillips
Antonio Felix da Costa 2012 GP3 Silverstone
© Daniel Kalisz/LAT Photographic

La presse décortiquée : l’avis de Richard Phillips


We have something others don’t, says Silverstone boss

06 July 2010 Silverstone head Richard Phillips is delighted with the way the circuit has been revamped ahead of this weekend’s British Grand Prix. Furthermore, the Managing Director of the Northamptonshire track is confident that the venue can offer more than the likes of the all-new Yas Marina in Abu Dhabi. Abu Dhabi made its Formula 1 debut by staging the season-closing race of last year; despite Silverstone’s history dating as far back as the first ever World Championship race in 1950, Phillips is confident that the atmosphere in England this weekend will be second to none. “Abu Dhabi built a hotel that lights up in different ways and that’s absolutely fantastic,” he said to Reuters, “but have we got a better circuit than they have? Yes, I think we have. Have we got better crowds, a better atmosphere? Yes. We’ve got all those things, so we’ve got something that they will never have.” Expecting crowds of 120,000, Phillips believes value for money will be very much enjoyed. “If we can absolutely perfect our track and everything we do build is cutting-edge and spectacular, then why wouldn’t people think that we are the best in the world?” he summed up.

Silverstone, sans aucun doute, est l’un des Grand Prix les plus mythiques en termes d’histoire et de piste. C’est un fait indéniable auquel je ne m’attaquerais point, vu que je partage ce point de vue.

Cependant, je suis quelque peu choquée – bien que loin d’être étonnée – de la comparaison de Phillips entre Abu Dhabi et Silverstone. La première comparaison avec le circuit d’Abu Dhabi est encore acceptable, bien que l’on ne puisse réellement comparer les deux circuits quand on s’occupe de l’un d’entre eux. Imaginez le scandale si Abu Dhabi disait la même chose de Silverstone. Nos voisins britanniques n’aimeraient certainement pas entendre cela.

En ce qui concerne la comparaison entre les spectateurs, elle parle d’elle-même. « Nous avons ce qu’ils n’auront jamais »… Cette phrase va dans la continuité de la précédente, puisque l’idée est qu’ils ne pourront jamais être aussi bons qu’eux, si l’on retourne le problème. L’ethnocentrisme dont fait preuve Phillips est quelque peu osé. Au moment où la mondialisation, bien que concept complexe à gérer, est ce qui régit un monde multipolaire, il faut se rendre à l’évidence : l’Europe et le Royaume Uni ne sont plus en haut de la hiérarchie mondiale, et ce depuis un bon bout de temps. Les nations européennes ont plutôt conscience du problème, mais une remise en question semble difficile car il faudra se rendre à l’évidence : l’Europe est une Union en déclin, et si les systèmes politiques et économiques ne sont pas remaniés, la situation n’ira pas en s’améliorant.

Mais c’est une autre histoire. Le parallèle semblait difficile à éviter pour répondre à l’analyse de Phillips, bien que l’on parle de sport. Toujours est-il que les épreuves de Silverstone et Abu Dhabi sont toutes les deux au calendrier de F1 et c’est ce qui se passera en piste qui restera dans la mémoire collective.

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox