Accueil / F1 / Le Conseil a parlé…

Le Conseil a parlé…

Le conseil a siégé, pris des décisions pour l'avenir du sport.

Il a parlé ce conseil mondial du sport automobile… Beaucoup, comparé à de nombreuses fois. Mais a-t-il bien parlé ? Faisons un rapide tour de la situation.

Tel un secret de polichinelle, non point d’ironie ici, Pirelli sera le manufacturier unique pour les trois prochaines saisons. Michelin est donc vaincu, par un coup de « sans maitrise, la puissance n’est rien ». Ferrari et Renault qui auraient préféré Bibendum le retiendront. On note au passage que Pirelli pourra dès l’an prochain se vanter d’être un manufacturier vainqueur sur circuits de F1 et pistes de rallyes… mais aussi concurrent unique ! Hormis l’exposition médiatique, je cherche toujours l’intérêt marketing. Sans doute encore cette fameuse maitrise de l’image passant par la puissance des chevaux mécaniques.

Sinon, tous les membres d’équipes des différents championnats du monde de la FIA seront accrédités d’une licence à court-terme, et pourront en être déchu en cas de tricherie avérée. Probablement une mesure pour éviter de nouveaux Coughlan, Stepney, Symonds ou Briatore, pour les pseudo-scandales les plus récents.

Le safety-car du dernier tour voit ses règles explicitées. Maintenant, c’est écrit noir sur blanc, on ne double plus au dernier tour, même si le SC rentre. Ce serait presque dommage. Je dis bien presque.

Dans le genre allons vers le passé, ou looking for the past, on retrouve nos fameux 107% ! Bon, seulement en Q1, avec des possibilités de repêchages laissées à l’appréciation des commissaires. Mais la (ou les) nouvelle équipe risque de tirer la tronche. Quoique, si on regarde les temps des impétrants cette année, il y aurait eu très peu de passage à la trappe. Du moins, beaucoup moins que ne le pensent di Montezemolo ou Massa. À se trouver de fausses excuses aux vrais problèmes…

L’ami bizarre de McLaren, le F-duct, va disparaitre. L’aileron avant mobile aussi. Celui-ci n’aura pas su faire ses preuves (effet du double-diffuseur ?) mais sera remplacé par un arrière mobile, qui sera activé électroniquement si et seulement si un pilote se trouve moins d’une seconde derrière son prédécesseur, et se stoppera sur appui des freins. Avec le retour du Kers, on imagine déjà les manipulations. La PlayStation fera petit bras à côté ! À voir donc. Et dommage que le Kers ne passe pas à une puissance plus forte, puisque Mercedes s’y oppose. Une fois encore, Ferrari et Renault ont vu qui commande… pour le moment ! En revanche, la hausse du poids minimal (encore une !) pourrait aller dans ce sens à moyen-terme. Comme 2013 par exemple, avec les futurs blocs moteurs.

À part cela, rien d’extraordinaire. Ah si, un réserviste Renault, le chinois des Pays-Bas, ou néerlandais de Chine, Ho-Pin Tung va obtenir une superlicence pour ses états de services en essais. Remarquez, on l’a vu conduire une R29 ce week-end, est-ce surprenant ? Ce n’est pas le plus doué, mais on a vu nettement pire avoir une superlicence.

En fait, il ne manquait que l’annonce de la dernière équipe pour 2011 lors de ce conseil. Ironie du sort, cela aurait pu être la seule annonce surprenante…

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox