Accueil / F1 / Business / Le Grand Prix d’Inde tient son sponsor-titre

Le Grand Prix d’Inde tient son sponsor-titre

Airtel Indian Grand Prix

L’annonce vient de tomber, Bernie Ecclestone et Sanjay Kapoor, PDG d’Airtel, ont officialisé un accord de présence comme sponsor-titre du Grand Prix d’Inde qui se déroulera à la fin du mois d’octobre cette saison.

Le géant des télécommunications Airtel était à la lutte avec une filiale du groupe Mahindra, Satyam, pour devenir le premier sponsor du GP d’Inde sur le Buddh International Circuit. Les rumeurs murmurent qu’Airtel s’est imposé avec son offre « Airtel Indian Grand Prix » entre 13 et 14 millions de dollars par an (600 000 roupies par an, soit 9 millions d’euro) pendant cinq ans. Outre le nom du Grand Prix, le sponsor-titre remporte également une plus grande exposition sur les publicités autour de la piste, l’accès aux hospitalités et des pass pour leurs invités.

Airtel n’est pas un inconnu dans le domaine du sponsoring, puisque l’entreprise indienne est également partenaire avec Manchester United à travers les droits mobiles et la diffusion des matches du club à ses abonnés indiens et asiatiques. Le domaine automobile n’est pas en reste, puisqu’Airtel était également présent dans les rallyes indiens, via l’Airtel One India Challenge, avant de l’abandonner il y a une décennie en raison de problèmes organisationnels du rallye. Les problèmes organisationnels sont par ailleurs la plus grande crainte des participants, qui souhaitent éviter les bruits semblables à ceux de la Corée l’an passé ou encore des Jeux du Commonwealth en Inde l’année dernière également. Bernie Ecclestone assure que tout sera prêt, le Jaypee Group, qui gère le circuit, aussi.

Airtel n’est pas un débutant en F1 non plus. Airtel est un investisseur de Singtel, le sponsor titre du Grand Prix de Singapour. Bernie Ecclestone poursuit donc sa stratégie de sponsoring-titre des GP, visant à placer une entreprise nationale pour les nouveaux GP qui apparaissent. Seule la Corée a échappé à cette règle jusqu’ici : Sinopec en Chine, Petronas en Malaisie, Gulf Air à Bahreïn et Etihad Airways s’ajoutent à Singtel et Airtel.

Du point de vue du marché indien, il sera intéressant de suivre l’affrontement entre Airtel et son principal rival en Inde : Vodafone. Vodafone étant sponsor-titre de McLaren Mercedes, voir les deux compagnies lutter sur leur propre nom dans un espace proche sera un challenge marketing à suivre, dans un pays toujours en expansion.

La présence de l’Inde en Formule 1 continue de s’intensifier, car Large Brands sponsorisera également l’évènement, en plus de la présence de Force India (l’empire UB-Kingfisher), et celles possibles de Narain Karthikeyan chez HRT (soutenu par Tata) et de Karun Chandhok chez Team Lotus. Ce dernier étant l’ambassadeur du Jaypee Group, propriétaire des infrastructures et organisateur du Buddh International Circuit, mais aussi le fils de Vicky Chandhok, président de la Fédération du Sport Automobile en Inde.

Les sponsors avaient donc trois options pour se démarquer en Inde : sponsoriser Force India, sponsoriser l’un des deux pilotes indiens en F1 et sponsoriser le Grand Prix lui-même. Chaque option a ses avantages et coûts, mais Airtel peut jouer sur son coeur de métier et proposer, en étant sponsor-titre du GP, une application mobile pour acheter des tickets pour le GP. Simple supposition.

Pour information, Jaypee Sport (JPSI) a déjà investi 17 milliards de Roupies (260 millions d’euro) dans la construction, organisation et promotion du Buddh International Circuit au Greater Noida, à côté de Delhi.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox