Accueil / F1 / Culture / Le salon rétromobile de la Formule 1
La F1 du passé - Lotus Renault

Le salon rétromobile de la Formule 1

Corrigez-moi si je me trompe, mais nous sommes dans une ère vantant les mérites du passé. Tout ce qui est old-school revient en vogue, et la Formule 1 n’échappe pas à cette tendance. Ainsi Lotus revient (bon, certes, c’est dénaturé parce que les Malais ne peuvent pas utiliser le logo de la marque, droits oblige), et Renault nous sort sa livrée de l’époque qui n’est pas sans rappeler celle qu’ils avaient affiché lors de leurs 30 ans.

Est-ce une bonne idée de se concentrer sur le passé dans une période comme la nôtre ? Tout d’abord, Michael Schumacher, Pedro de la Rosa et Jacques Villeneuve (je prévois le pire), qu’est-ce qu’ils font ici ? Häkkinen ou le Finlandais Savant, lui, a compris que ça ne servait à rien. A-t-on réellement besoin de Michael Schumacher pour faire revivre une discipline ? Je ne crois pas, mais alors pas du tout. Je trouve que ça la discrédite encore plus. A quarante-et-un an passés, quand on a tout gagné, on revient pour le fun, mais la F1 n’a rien de fun. Il veut encore marquer son territoire, prendre la place à des jeunes qui en veulent ? Bon, vous me direz il est toujours aussi affûté bla bla bla… Merci, je lis la presse, ça fait depuis l’accident de Massa qu’on lit ça. On lisait ça même quand son cou n’était pas en état…

Mais laissons-donc là ce débat sans fin qui sera alimenté par les premières courses. Pedro de la Rosa ? S’il y en a un qui a eu sa chance, c’est bien lui. Bis repetita de Badoer ? Il aura fait quelques essais. Rendez-vous compte, 15 ans de différence entre les deux pilotes. Vous me direz, je n’ai pas connu la F1 old school, je ne peux point comprendre. Non, je vous rétorquerai que de la Rosa est un très bon pilote… d’essais. En course, il est opportuniste mais bon, il en chie pour doubler.

Villeneuve ? Il a déjà essayé le come back. Et puis il faudrait que Stefan GP soit accepté, et j’en doute. Il y a d’énormes obstacles à son retour. Je ne suis pas en faveur d’un tel retour. Je ne suis pas en faveur des retours tout court. Parce que quand on arrête, on ne revient pas pour un caprice.

Quand on pense que certains parlent d’un retour de Räikkönen vers la mi-saison ou l’an prochain s’il se fait chier en rallye. Mais non, le monsieur sourit plus quand il déneige sa voiture (faut dire, en F1 il n’a jamais fait ça, il se retrouve comme en Finlande où il devait faire cache-cache avec son kart enseveli sous la neige) alors il est heureux. C’est le sempiternel débat du sourire du finlandais qu’on observe comme une bête curieuse : mais va-t-il sourire enfin ?! Get a life.

Bref, pour en revenir à la thématique rétro, dans notre monde, elle fait un peu tâche quand on se tourne vers l’avenir et quand on fait les choses à moitié. La modernisation du rétro n’a rien de bien alléchant. Jugez plutôt, avec ce simple exemple : nous supprimerons les ravitaillements en 2010. Mais vous devrez ravitailler pour changer de pneus. Ok, mais donc, on ne les supprime pas, on les rend inutiles. Tout ça pour soutenir Bridgestone qui n’est pas foutu de faire des pneus tenant la durée d’une course (rappelez-vous 2005, ce véritable drame pour les Tifosi – j’en aurais presque la larme à l’œil). A quand le retour de Michelin et d’une vraie compétition entre manufacturiers ? Ca, c’est du rétro utile.

Bref, pour cette saison 2010, on aime :

  • La nouvelle livrée Renault
  • Le retour de Lotus (bien que dénaturé)
  • Les nouvelles écuries qui nous rappellent un peu la Lola Mastercard (si, souvenez-vous)
  • Le retour de Montréal

Mais on n’adhère pas :

  • Au recyclage des vieilles breloques. Faites donc comme les Brundle, Blundell et Coulthard. Commentez. Vous remarquerez que je n’ai pas cité Jacques Laffite ou l’intérimaire Franck Montagny.
  • A la surmédiatisation du Grand Schumacher le Sauveur de la F1, celui qui a failli la tuer dans les années 2000. Ou comment se foutre du monde en une leçon.
  • Au fait que BMW soit toujours présent dans le nom de la Sauber. Ri-di-cule.
  • A l’ouverture de la saison à Bahrein. Surtout qu’ils voulaient faire ça pour mettre Bahrein au commencement et Interlagos à la fin. Finalement, le circuit d’Abu Dhabi a fait son caprice et au final, les deux circuits ouvrent et Melbourne l’a dans le ***. Merci beaucoup pour le cadeau…

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox