Accueil / F1 / Circuits / Légendaire Monaco !

Légendaire Monaco !

Légende Monégasque

La séance de qualifications s’étant déroulée il y a peu, jetons-donc un coup d’œil aux enjeux majeurs de ce week-end.

Chez Red Bull, Mark Webber « le diesel » enchaîne deux pôles en deux Grand Prix. Contrairement à Sebastian Vettel, il semble plus fiable, et sa légendaire rapidité en qualifications est bel et bien visible. Vettel, quant à lui, fut bien transparent par rapport à d’habitude – mais bon, une troisième place n’est pas un mauvais résultat, loin de là !

Fernando Alonso est le grand perdant de cette journée. Il donnait l’impression d’être dans le coup, bien qu’il eût affirmé qu’il faudrait produire un effort conséquent afin de faire une bonne qualification. Il ne se doutait alors pas à ce moment qu’il serait contraint d’être spectateur d’une séance qualificative épique, suite à son crash durant la troisième séance d’essais libres. Un crash lui privant, à cause d’une toute nouvelle règle, de concourir aux festivités du samedi après-midi, le forçant de facto à partir dernier sur la grille demain. Une course difficile en perspective, donc, même si une remontée est possible. L’espagnol aura à cœur de ne pas trop se laisser distancer au classement du championnat du monde, tellement celui-ci est serré. Il ne faut pas, cependant, l’enterrer dès maintenant : l’erreur qu’il a commise aujourd’hui sera commise par d’autres en d’autres circonstances.

Fernando Alonso loin, cela signifie que Felipe Massa doit prendre la taille patron et élever son niveau de jeu. On l’a vu plutôt bien durant la séance de qualifications, il signe le quatrième temps et bien qu’il n’égale pas sa meilleure performance de l’année (2ème à Bahreïn), cela reste une belle place d’outsider.

L’outsider qui a failli triompher, c’est Robert Kubica. Tout le monde a cru à sa pôle position, bien qu’en étant dubitatif de la véritable performance des Renault avant ladite qualif. Cependant, la montée en puissance du losange ne peut-être que soulignée, et le management Eric Boullier semble faire ses preuves. Le coéquipier de Kubica, Petrov, apprend le métier en se crashant à Ste Dévote ; il reste néanmoins plus chanceux qu’Alonso, puisqu’il a signé le 14ème temps malgré tout. Il aurait pu viser mieux, mais c’est le métier qui rentre.

Nico Rosberg est plus que déçu de sa performance : il savait qu’il pouvait être en pôle. Cependant, même avec le potentiel, il y a toujours des facteurs qui font que parfois, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Rosberg semble réellement hargneux, il veut prouver son talent et il est fou de rage lorsque les résultats ne suivent pas. Pour un esprit logique comme lui, cela n’a rien d’étonnant. Un sixième temps décevant pour l’allemand, donc, mais il reste devant Schumacher, c’est déjà ça. Il y aura d’autres occasions. Elles peinent à arriver, certes, mais on sent un potentiel qui a du mal à montrer le bout de son nez de manière forte chez l’allemand. Son coéquipier devra quant à lui confirmer sa bonne forme du week-end dernier – mais Rosberg semble avoir repris le leadership, même maladroitement.

Les McLaren sont en retrait, Hamilton devant Button. Leur F-Duct ne leur apporte rien, sans les pénaliser. Un KERS 2.0., en quelque sorte ? Toutefois, ne faisons pas d’amalgames, les ingénieurs s’en offusqueraient ! Cela ira mieux au prochain Grand Prix : il faut viser des points, gros si possibles.

La question est la suivante : Robert Kubica pourra-t-il profiter des soucis de fiabilité des Red Bull et décrocher sa seconde victoire ? Sans aller jusque là, le polonais a ici une véritable opportunité de marquer les esprits.

Le classement après les qualifications :
1. Webber Red Bull-Renault 1:15.035 1:14.462 1:13.826
2. Kubica Renault 1:15.045 1:14.549 1:14.120
3. Vettel Red Bull-Renault 1:15.110 1:14.568 1:14.227
4. Massa Ferrari 1:14.757 1:14.405 1:14.283
5. Hamilton McLaren-Mercedes 1:15.676 1:14.527 1:14.432
6. Rosberg Mercedes 1:15.188 1:14.375 1:14.544
7. Schumacher Mercedes 1:15.649 1:14.691 1:14.590
8. Button McLaren-Mercedes 1:15.623 1:15.150 1:14.637
9. Barrichello Williams-Cosworth 1:15.590 1:15.083 1:14.901
10. Liuzzi Force India-Mercedes 1:15.397 1:15:061 1:15.170
11. Hulkenberg Williams-Cosworth 1:16.030 1:15.317
12. Sutil Force India-Mercedes 1:15.445 1:15.318
13. Buemi Toro Rosso-Ferrari 1:15.961 1:15.413
14. Petrov Renault 1:15.482 1:15.576
15. de la Rosa Sauber-Ferrari 1:15.908 1:15.692
16. Kobayashi Sauber-Ferrari 1:16.175 1:15.992
17. Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 1:16.021 1:16.176
18. Kovalainen Lotus-Cosworth 1:17.094
19. Trulli Lotus-Cosworth 1:17.134
20. Glock Virgin-Cosworth 1:17.377
21. di Grassi Virgin-Cosworth 1:17.864
22. Senna HRT-Cosworth 1:18.509
23. Chandhok HRT-Cosworth 1:19.559
24. Alonso Ferrari No time
© autosport.com

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox