Accueil / F1 / Business / Les essais en cours de saison font débat

Les essais en cours de saison font débat

2007 Japanese Grand Prix

Les équipes ont besoin de faire des essais, notamment pour faire évoluer les monoplaces qu’elles conçoivent. Lorsque les essais privés durant la saison ont été interdits, la décision n’a pas été accueillie avec chaleur.

Mais voilà qu’aujourd’hui, la tendance est au retour de ces mêmes essais, dans leur version collective. Et pourtant, les équipes n’en sont pas si heureuses que cela.

Qu’est-ce qui a changé ?

Le calendrier F1 a atteint pour la première fois le cap des vingt Grand Prix par an. Beaucoup considèrent qu’il s’agit d’une limite à ne pas dépasser. D’autres parlent du NASCAR et de leurs quelques 36 courses par saison. Mais la situation n’est pas comparable : la première discipline se tient à échelle mondiale, l’autre à l’échelle des Etats-Unis.

On note aussi que pendant ce processus d’interdiction des essais en cours de saison, le rôle des pilotes d’essais – devenus de réserve – s’est abaissé à quelques prestations dans le simulateur et très peu de roulage authentique. Lors des essais tenus sur le circuit du Mugello, beaucoup de pilotes titulaires ont été sélectionnés pour finalement peu de pilotes de réserve.

Aujourd’hui, donc, Christian Horner a demandé que les essais en cours de saison soient reconsidérés, se basant sur l’idée qu’avec trois fois plus de roulage effectué sur trois jours d’essais que sur un week-end de Grand Prix, aurait-il été préférable d’organiser un Grand Prix supplémentaire ? Sur le plan financier, il souligne que le coût de ces essais n’était pas anodin et ne répond pas aux attentes de réduction des budgets. Sur le plan des hommes, il indique que le personnel a ressenti une anxiété supplémentaire qui s’ajoute donc au calendrier de vingt courses.

Une poignée d’équipes et/ou de pilotes ont par ailleurs sous-entendu à plusieurs reprises que perdre du temps de roulage n’était pas dramatique. Le ton était de fait bien différent de ce que l’on a l’habitude d’entendre en essais d’intersaison, où la dédramatisation est moins importante, voire inexistante dans des situations similaires.

Eric Boullier a énoncé un avis similaire au patron de Red Bull, stipulant qu’ils auraient préféré éviter en passer par-là, même s’il comprend que des équipes en difficulté ont bien entendu saisi une occasion de rattraper leur retard.

Fernando Alonso a parlé en ce sens, expliquant que les essais ne sont pas assez nombreux et qu’il est toujours agréable d’avoir de telles opportunités de redresser la barre quand c’est nécessaire. Un autre pilote s’est déclaré en faveur de ces essais : Romain Grosjean, pilote Lotus qui dépend donc d’Eric Boullier. Signe que les essais font effectivement débat.

Quelles solutions sont possibles ?

Il faut revenir à juillet 2011 pour appréhender des solutions à ce problème. Will Buxton, journaliste à SPEED et SkySports entre autres, avait élaboré quelques hypothèses et avait donc, déjà, mis le doigt sur le problème qui se présageait avec le retour des essais en cours de saison.

Pour lui, un élément de réponse à la problématique des budgets serait d’organiser une journée d’essais le lundi qui suivrait un Grand Prix (comme en MotoGP), ce qui selon lui permettrait aux équipes victorieuses de célébrer leurs performances sans avoir à quitter les lieux à la hâte. Et pour ce faire, il avait envisagé que seuls les pilotes de réserve aient le droit de réaliser ces essais. Comme il le souligne, la Formule 1 avait en son sein un panel de pilotes capables de réaliser des retours techniques très précis et qui permettaient un développement des voitures très poussé. Il considère également que ces hommes, les Alex Wurz, Pedro de la Rosa et autres Marc Gene étaient éminemment respectés pour détenir de telles capacités, et que la façon dont la Formule 1 a modifié son approche vis-à-vis des essais a minimisé leur importance, constituant une grande perte pour le sport. Et de fait, les pilotes de réserve actuels ne sont pas en première ligne lorsqu’un remplacement au pied levé est requis : Buxton cite notamment le remplacement de Sergio Perez par Pedro de la Rosa au lieu d’Esteban Gutierrez ou encore de celui de Robert Kubica par Nick Heidfeld au lieu de Bruno Senna ou Romain Grosjean.

Bien sûr, même si la pertinence du propos de Will Buxton n’est pas à prouver, il faut tout de même ajouter que faire de ces pilotes très talentueux des pilotes d’essais peut compromettre leurs opportunités en Formule 1. Beaucoup estiment que des pilotes comme Franck Montagny ou Heikki Kovalainen, pilotes essayeurs chez Renault dans les années 2000, ont perdu quelque chose en faisant du roulage pour des essais – et de fait, en perdant le contact avec la compétition automobile et les bagarres pour les positions. Mais, même si des centaines et des centaines de pilotes aspirent à atteindre le pinacle du sport automobile, il faudra toujours des pilotes essayeurs. Même si, aujourd’hui, leur rôle est minimisé, Pirelli les sollicite pour développer leurs pneumatiques pour ce même pinacle. En résumé, le débat n’a pas fini de sévir, et tant mieux : comme le prouvent Will Buxton et certainement d’autres observateurs, proposer des solutions réalisables est possible.

La situation en 2013

Compte tenu des préoccupations budgétaires, les équipes ont décidé d’abandonner ces essais pour la saison prochaine, conservant quatre journées d’essais dès le 5 février à Jerez, puis deux groupements de journées d’essais supplémentaires à Barcelone, des 19 au 22 février et du 28 février au 3 mars. Ces dates pourraient évoluer, si la première manche de la saison se tenait plus tôt que prévu, mais la priorité était de cesser les essais en cours de saison, car le gain était bien léger face à la facture salée qui en découlait.

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox