Accueil / F1 / Business / Les nouveaux accords Concorde progressent

Les nouveaux accords Concorde progressent

Il faut en débourser un paquet pour rouler !
Durant la nuit, Bernie Ecclestone a annoncé que la majorité des équipes de Formule 1 avait ratifié leur engagement envers le sport au-delà de cette saison 2012.

Sans préciser pour autant la proportion de cette majorité, Ecclestone a précisé que Ferrari, McLaren et Red Bull étaient parmi les équipes ayant donné leur accord au nouveau contrat. Sauber a confirmé être membre de cette majorité, tandis que Lotus et Toro Rosso seraient également de ce côté. En revanche, Mercedes a refusé de répondre à tout commentaire.

Le contenu des nouveaux accords Concorde n’est pas connu, ou du moins, les nouveaux termes, car ces contrats sont parmi les secrets les plus confidentiels des équipes. Les accords Concorde régissent les accords commerciaux entre les diverses parties de la F1. Les accords actuels se terminant à la fin de l’année, les équipes doivent donc le renégocier. D’où les rumeurs de spéculations sur d’éventuelles meilleures redistributions aux équipes ayant quitté la FOTA, ou encore des offres envers certaines équipes pour prendre des parts si la F1 venait à être cotée en Bourse, à Singapour. Cette dernière offre peut d’ailleurs entraîner un certain biais de la concurrence, mais là n’est pas le propos, une introduction en Bourse demeurant délicate tant que la succession de Bernie Ecclestone n’est pas prête, voire même préparée.

Reste enfin le cas de renégocier la redistribution des droits commerciaux aux équipes, tout en s’occupant des éventuelles baisses de coûts. Un point délicat car Ferrari et Red Bull n’avaient pas caché il y a quelques mois leur ambition de vouloir dépenser plus que ce qu’impose le RRA. Une charge d’ailleurs renouvelée par Red Bull aujourd’hui, Christian Horner déclarant ne pas vouloir d’un nouvel RRA imposé par la FIA.

D’après Autosport, aucune équipe n’a signé le document final pour l’heure, même si Ecclestone a déclaré vouloir aller au bout du processus au plus vite. Cependant, le cas Mercedes semble complexe, mais Bernie a Ferrari et Red Bull de son côté, et, plus important, McLaren, qui a finalement choisi de rejoindre Ecclestone et les séparistes de la FOTA. Woking, en délaissant l’attitude collective de la FOTA a donc choisi son camp, ce qui devrait éviter de nouveaux déchirements, caractéristiques des dernières renégociations des accords Concorde.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox