Accueil / F1 / Business / Medley coordonné

Medley coordonné

Les propos de Phillips sont plus que déplacés.

Dans la foulée de ma camarade de blog, et plus s’il en est, analysons les propos de Phillips. Il va de soi que je suis, comme elle, comme lui, assez neutre sur la comparaison entre Silverstone et Abu Dhabi. Ainsi, il est évident que Silverstone, en tant que manche inaugurale de la F1, aura à jamais une charge historique que n’aura pas le circuit des Émirats. Mais laissons à ce dernier le temps de se faire une réputation, même si je n’en demeure pas moins sceptique à long-terme.

En revanche, et c’est là que ça blesse, la comparaison entre les spectateurs est assez odieuse. « Nous avons ce qu’ils n’auront jamais ». Comme l’a justement dit Juliette, Phillips soutient ainsi l’idée que les émiratis ne seront jamais comme eux. Aussi bien qu’eux. Plus que de l’ethnocentrisme, on pourrait presque parler de racisme un tant soit peu latent. Je n’accuse personne ici de racisme. Moi même, je reste très critique quant aux nouveaux circuits dans les pays du Golfe. Mais je ne vois pas en quoi les spectateurs seraient mieux ici qu’ailleurs. Il s’agit d’un championnat du monde. Les courses se disputent là où le corps gouvernant le décide, n’en déplaise à quiconque. A la fin, c’est toujours la meilleure intégrale pilote-châssis-moteurs-pneus-circuits-autres qui gagnent. Les pistes sont le seul juge de paix. Et les ambiances sont telles selon tel ou tel particularisme local. Personnellement, je préfèrerais même un riche émirati qui cherchera à s’y connaître, plutôt qu’un beauf hurlant et buvant des bières en Angleterre.

Ce problème me rappelle un peu celui du public de foot en Angleterre. L’ambiance dans les stades y est exceptionnelle. Parce que c’est la nation du foot, qu’on nous dit. Mais il y a trente ans, on nageait en plein hooliganisme. Et ici, l’atmosphère des enceintes n’étaient pas si exceptionnelle. Autres temps, autres moeurs, et nationalismes moins exacerbés (un paradoxe alors qu’on tend à une mondialisation !).

Alors, j’en vois venir certains. Me disant que les circuits là-bas ne sont dûs qu’au nombre infini de pétrodollars, et que les habitants du Golfe ne s’y connaissent -somme toute- très peu au sport auto, et n’auront jamais d’idées voire de bonnes idées pour le sport automobile. Ce serait oublier que ces pays ne se sont ouverts au sport automobile qu’assez récemment (enfin, tout dépend de l’échelle). Et justement en raison du pétrole ! Et si ces pays veulent attirer tous les sports en s’y intéressant, c’est pour préparer leur après-pétrole par le tourisme et les services. Qui aurait imaginé il y a vingt-trente ans que Bahreïn échouerait aux derniers barrages d’une Coupe de Monde de football, ou qu’un Qatari se battrait pour la victoire au Dakar. Les temps changent, et lesdits pays ne demandent qu’à progresser afin d’améliorer leur image, qu’ils savent dévalorisée.

Leur influence grandira en parallèle de leurs résultats. Et ils sauront en mettre les moyens dans des doses raisonnables. Tiens, tout cela me rappelle l’A1GP ! Un cheikh de la famille gouvernante de Dubaï. Maktoum Hasher Maktoum Al Maktoum faisait rire tout le monde avec son idée de Coupe du Monde des Sports Moteurs. On lui annonçait faillite de la série avant son terme, dans le meilleur des cas. Peu viable, pas assez intéressant, sur des pistes délaissées, à une période hivernale délaissée. Il a démontré tout le contraire, avant de céder les rênes, mais en veillant encore. Jusqu’au rachat de la série mené par la nouvelle tête de l’A1, Teixeira, avec Ferrari. Cela aura tenu un an. On ne sait pas pourquoi, dettes non payées par Teixeira, on entend. Toujours est-il que sans ce cheikh, il n’y aurait pas eu ce concept génialissime, un succès populaire énorme, et des performances économiques inespérées. Dommage que l’autre ait tout gâché, même si au fond, cela arrangeait Ferrari, voire la F1 en entier, qui commençait à voir en l’A1 un adversaire potentiel (on se demande en quoi, vu les décalages de saisons). D’ailleurs, la transition est toute trouvée pour la suite et fin de l’article.

On a appris hier que l’A1GP pourrait être ressuscité, via cette dépêche Autosport :

A leading figure from the series, which collapsed ahead of its fifth season in 2009, claims to have put together a package with a group of investors that will get the series back on track in 2011.
Currently, the Ferrari-engined cars used for its fourth and final season, along with the Intellectual Property and around a dozen of the Lolas used in seasons one to three, are in the hands of a pair of administrators acting on behalf of the creditors, who between them are owed around $200million.
The main creditor is former series boss Tony Teixeira, but the South African is not involved in the rescue package.
Should the rescue package go ahead, AUTOSPORT understands around 10 of the previous countries would make up the grid of 18 cars, but none of the old franchise holders would be involved.
Also, rather than the series propping up the teams financially, which ultimately brought about its collapse, it would be run to a GP2-style model, where the teams are responsible for finding their own funding and A1GP operates as a spare-parts business.

En gros, on reprend grosso modo les anciens responsables du fiasco hivernal 2009-2010, on chasse les responsables qui ont été leurrés ce même hiver par Teixeira (pourtant, certaines franchises étaient sérieuses, comme Dams, notamment), sous couvert d’une refonte du mode de financement aux nations. Façon Superleague Formula, qui a expérimenté cette transition cette année. Je demande à voir, mais ça semble plus un coup de force pour récupérer certaines propriétés intellectuelles plutôt qu’un restart.

A suivre…

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox