Accueil / F1 / Nouvelles clarifications du règlement F1 2012

Nouvelles clarifications du règlement F1 2012

Schumacher et Mercedes GP : comment redorer un blason

 

Dans un précédent article, nous vous avions fait part des ajustements de la réglementation F1 pour la saison 2012 effectuées par la FIA. Des clarifications supplémentaires, relatives à certains points développés dans l’article, ont été rendues publiques aujourd’hui.

L’une de celles-ci concerne la façon dont les pilotes doivent et peuvent défendre leur position. Plusieurs changements de trajectoire seront hautement contrôlés, voire sanctionnés : tout pilote qui a d’ores et déjà défendu sa position en dehors de la trajectoire doit ensuite laisser au moins une largeur de voiture entre sa voiture et le bord de la piste. Une mesure qui va dans le même temps imposer de la sportivité au sens noble du terme, tout en ridiculisant la sportivité au sens physique des choses. Mais la F1 a déjà connu d’autres contradictions, ce n’est pas la première fois.

Un autre aspect du règlement, forcément complexe puisqu’il a déjà été introduit pour ensuite être supprimé, a reçu de nouvelles clarifications : le rattrapage de tour concédé au leader pour les retardataires en présence de la voiture de sécurité. Ainsi, si le commissaire de course juge sécurisé que la manœuvre s’effectue, les pilotes seront informés par la direction de course par le message « lapped cars may now overtake ». Ceci ne s’appliquera qu’aux monoplaces ayant concédé un tour au moment où ils ont franchi la ligne à la fin du tour durant lequel ils ont franchi la première ligne de Safety Car pour la seconde fois après le déploiement de la voiture de sécurité. En revanche, un autre message (« overtaking will not be permitted ») pourra apparaître et contraindra alors les pilotes à cesser leur manœuvre, car le commissaire de course aura considéré que les conditions de piste ne sont pas adéquates.

Nul doute que la première mesure sera constamment mise au défi par les équipes, et que la seconde sera difficilement claire pour le spectateur. Dans tous les cas, elle augmentera les périodes de safety-car, passant de trois tours l’intervention à quasiment un minimum de cinq, et ne règlera toujours pas le problème des pilotes prêts à prendre un tour mais grâce au SC pouvant rattraper près d’une minute. Mais cette règle a le mérite de revenir à une définition claire quoique fastidieuse, la même qu’il y a quelques années. On regrettera toutefois que la FIA n’ait toujours pas l’intelligence de supprimer le Safety-Car.

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox