Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / Pat Symonds pour sauver Virgin ?

Pat Symonds pour sauver Virgin ?

Marussia Virgin Racing© Marussia Virgin Racing

Marussia Virgin Racing a demandé à Pat Symonds d’effectuer une supervision de l’équipe afin de tenter de comprendre ce qui n’a pas marché durant l’intersaison. En effet, la MVR-02 n’a pas franchi le pas en avant espéré, et presque réussi par les concurrents de Team Lotus. Cette mission conférée à Pat Symonds représente déjà un aveu que l’évolution prévue pour le GP de Turquie ne sera pas suffisante.

Pat Symonds, en raison de son implication dans le crashgate, ne peut pas exercer un rôle à plein-temps en F1 avant 2013, mais son métier de consultant lui permet de s’approcher du sport. Cette supervision sur la structure de John Booth devrait durer entre un et deux mois, mais il apparait assez fortement que Symonds pointera un manque de budget et une structure organisationnelle balbutiante, qui a été victime de changements entre Manor GP et Virgin Racing, puis rechangée dès que Marussia ait pris des parts dans la société. Il est aussi quasiment pris pour acquis que Symonds mettra en doute la stratégie 100%-CFD de l’écurie, une stratégie qui pourrait révolutionner les coûts dans le sport, mais également mener à l’échec de l’équipe en raison de sa difficulté à appliquer en Formule 1. Un point de vue déjà évoqué sur ce blog à de maintes reprises.

La pression est donc sur Nick Wirth, victime d’une expérience se finissant mal avec Simtek dans les années 90. La monoplace manque d’appuis, tout comme celle de l’an passé en manquait, ce qui indique une stagnation de l’écurie. C’est d’ailleurs sur ce point que John Booth semble le plus enclin au changement. La monoplace de l’an passé avait effectué un test en soufflerie à l’Université de Stuttgart, et il apparaitrait que la MVR-02 de 2011 devrait subir une expérience similaire à Brackley, chez Mercedes GP, là même où Hispania étudiera sa monoplace. Le but pour Marussia Virgin étant de comparer les deux tests afin d’en conclure une quelconque évolution.

Le résultat, ou au pire les conclusions, se doivent d’être rassurantes car le naming de Virgin n’est pas là pour durer après 2012, et rien n’indique que Marussia prendra la suite. C’est la probabilité la plus grande, mais si les russes ne voient pas la structure comme susceptible d’évoluer dans le classement, ou s’ils sont eux-mêmes échaudés par leurs échecs dans leurs objectifs de production et de ventes, qui feraient passer Dany Bahar pour un petit joueur, l’avenir de Manor pourrait être bien plus sombre.

Dans tous les cas, Pat Symonds va devoir utiliser toute sa panoplie de directeur technique et de gestionnaire de ressources afin que la structure ne plonge pas. Avant d’en récupérer un meilleur rôle en 2013 ?

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox