Accueil / F1 / Circuits / Place au Grand Prix d’Amérique

Place au Grand Prix d’Amérique

GP d'Amérique 2013

Le Grand Prix of America est désormais confirmé. Si tout se passe bien à Austin, les Etats-Unis auront à nouveau deux GP à partir de 2013, pour la première fois depuis 1984.

L’annonce a été faite il y a quelques heures par le gouverneur du New Jersey, Chris Christie. La course sera disputée sur un circuit urbain de 5,15 km, empruntant les routes et autoroutes des villes de Weehawken et New York Ouest, autour de Port Imperial, bordant l’Hudson River et Manhattan. Une fois n’est pas coutume, le tracé sera dessiné par Hermann Tilke, qui s’est réjoui des dénivelés possibles du secteur, estimés à 150 mètres maximum, même si la réserve est encore de mise.

La durée du contrat est de 10 ans, ce qui devrait assurer la course jusqu’en 2022. Derrière le projet, deux hommes. Leo Hindery, acteur majeur de la télévision US, et son beau-père, Humpy Wheeler, dont la réputation de promoteur dépasse les frontières. Les deux hommes estiment le potentiel de spectateurs à 100 000 pour la première édition de juin 2013. Un chiffre qui parait ambitieux mais loin d’être irréalisable dans ce secteur. Le succès populaire du Grand Prix de Baltimore en IndyCar a démontré le potentiel du sport automobile sur la côte Est des Etats-Unis. Les tarifs bons marchés de 260€ pour les trois jours de F1 sont plus criticables en revanche. Le bon marché est une notion relative, sachant qu’à Spa, le tarif équivalent est de 150€. Peut-être que la vue des F1 sur Manhattan justifie un tel surcoût, mais la F1 ne peut plus vraiment se permettre d’ignorer les Etats-Unis, comme ce fut le cas depuis des décennies. La F1 a plus à perdre en l’ignorant qu’en tentant un nouveau plan, plus ambitieux que jamais concernant le sport dans ce pays.

Weehawken est également loin d’être une inconnue aux acteurs de la F1. UBS y possède ainsi une base. La situation de ce nouveau GP permettrait également d’amortir les coûts logistiques du Grand Prix du Canada à Montréal, en proposant à nouveau une doublette Canada-Etats-Unis, comme ce fut le cas du temps d’Indianapolis. Les deux hommes ont confirmé que cela serait le cas, tant mieux.

Le promoteur du Grand Prix d’Austin, Tavo Hellmund, soutient l’idée. Une idée qui fait sens pour la F1, comme nous l’avions expliqué il y a quelques jours. La thèse de l’initiative 100% privée a été confirmée, et semble définitivement marquer la nouvelle forme d’organisation des GP, là où les GP européens chassent la moindre subvention.

Bernie aurait-il enfin réussi à effacer son échec relatif des années 80 ? Réponse en 2013, presque 30 ans après la première tentative.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox