Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / Qualifications Monaco : Webber en pole, Schumacher relégué

Qualifications Monaco : Webber en pole, Schumacher relégué

Mark Webber - GP de Belgique 2011

La séance des qualifications du Grand Prix de Monaco s’est achevée avec le meilleur temps de Michaël Schumacher, mais, celui-ci ayant écopé d’une pénalité de cinq places sur la grille, il doit céder la pole au second, à savoir l’Australien Mark Webber.

Durant la première session, Sergio Perez, en survitesse, casse sa direction à la Piscine et provoque un drapeau rouge de plusieurs minutes. A l’issue de cette péripétie, la hiérarchie réserve des surprises, puisque les écarts sont très faibles. La Lotus de Kimi Räikkönen doit être équipée des pneumatiques les plus tendres pour espérer se qualifier : ce dernier était en effet en 17e place pendant plusieurs minutes, sous la menace d’une élimination d’entrée de jeu. Même destin pour le champion du monde en titre Sebastian Vettel, dont sa Red Bull n’affiche pas des performances tonitruantes. Pourtant, dans le même temps, Mark Webber est très compétitif et ne se voit pas menacé d’élimination. Les éliminés de cette séance sont, dans l’ordre, Heikki Kovalainen, Vitaly Petrov, Timo Glock, Pedro de la Rosa, Charles Pic, Narain Kartikeyan et Sergio Perez qui n’a pas effectué de temps.

Dans la deuxième partie des qualifications, les Mercedes se montrent en grande forme comme lors du début de la première partie. Peu de temps après, Jean-Eric Vergne se crashe à la Nouvelle Chicane, un accident qui n’est pas sans rappeler celui de Nico Rosberg l’an dernier en essais libres 3. Néanmoins, il souffre de moins de dégâts, puisqu’il parvient à ramener sa monoplace aux stands sans interférer au déroulement de la séance. Par la suite, c’est Felipe Massa qui signe le meilleur temps, à un moment propice puisque son baquet semble menacé. Plus loin, Jenson Button et Räikkönen sont à la lutte pour rester dans la course, alors que Romain Grosjean semble lui aussi menacé. Le Français s’en sort le mieux, le Finlandais peine à sortir de la zone des reléguables mais y parvient in extremis. Le Britannique, quant à lui, doit renoncer lors de sa dernière tentative : il n’en était simplement pas capable aujourd’hui, alors que son coéquipier semble bénéficier d’un rythme bien meilleur. Bruno Senna, qui paraissait tout aussi performant que son coéquipier Pastor Maldonado chez Williams en Q1, échouera en quatorzième place. Les éliminés de cette séance sont Nico Hülkenberg (qui était pourtant plutôt performant aujourd’hui, mais sa monture pouvait être au bout de ce qu’elle pouvait faire), Kamui Kobayashi, Jenson Button, Bruno Senna, Paul di Resta, Daniel Ricciardo et Jean-Eric Vergne. A noter que le top 10 se tient en quatre dixièmes de secondes à l’issue de cette Q2, on comprend pourquoi les places sont chères !

La dernière partie des qualifications du Grand Prix de Monaco aura été animée, au contraire de la plupart des autres Q3 depuis un certain temps, puisque tout le monde a tenté sa chance, même ceux qui tentaient des paris avec les pneumatiques (à l’instar de Vettel qui, manquant de vitesse, a misé sur les gommes les plus dures en sortant sans effectuer de temps cependant). En cause, peut-être, la dégradation des pneumatiques qui est moindre par rapport aux autres manches. En tous les cas, à l’instar des deux autres parties de cette séance qualificative, les Mercedes affichent une grande forme et Nico Rosberg sort en tête de la première salve des relais, tandis que Romain Grosjean n’est qu’à quelques millièmes grâce à un excellent tour. Pastor Maldonado est également en grande forme, même s’il devra concéder une pénalité de dix places sur la grille pour avoir heurté Sergio Perez au virage 8 avant de se crasher. Lors du dernier relais, la donne change de nouveau : ainsi, les dix qualifiés de la Q3 se suivent dans cet ordre à l’issue de la séance : Schumacher, Webber, Rosberg, Hamilton ? Grosjean, Alonso, Massa, Räikkönen, Maldonado et Vettel. Le classement s’en verra changé à cause des pénalités de Schumacher et Maldonado, tous deux passés en Q3.

Ainsi, à l’instar du Grand Prix d’Espagne à Barcelone, l’homme de la pole ne sera pas celui arrivé en tête de la Q3, puisqu’Hamilton avait été disqualifié suite à une bévue de son équipe. Cette fois-ci, Schumacher et Maldonado sont responsables de leurs pénalités, ce qui engendra moins de polémiques. Le départ de la course aura lieu demain, à 14 heures.

Formule 1 2012 – Monaco – Qualifications
1. Mark Webber – Red Bull – 1m14.381s
2. Nico Rosberg – Mercedes – 1m14.448s
3. Lewis Hamilton – McLaren – 1m14.583s
4. Romain Grosjean – Lotus – 1m14.639s
5. Fernando Alonso – Ferrari – 1m14.948s
6. Michael Schumacher* – Mercedes – 1m14.301s
7. Felipe Massa – Ferrari – 1m15.049s
8. Kimi Räikkönen – Lotus – 1m15.199s
9. Sebastian Vettel – Red Bull – Pas de temps Q3
10. Nico Hülkenberg – Force India – 1m15.421s
11. Kamui Kobayashi – Sauber – 1m15.508s
12. Jenson Button – McLaren – 1m15.536s
13. Bruno Senna – Williams – 1m15.709s
14. Paul di Resta – Force India – 1m15.718s
15. Daniel Ricciardo – Toro Rosso – 1m15.878s
16. Jean-Eric Vergne – Toro Rosso – 1m16.885s
17. Heikki Kovalainen – Caterham – 1m16.538s
18. Vitaly Petrov – Caterham – 1m17.404s
19. Timo Glock – Marussia – 1m17.947s
20. Pedro de la Rosa – HRT – 1m18.096s
21. Charles Pic – Marussia – 1m18.476s
22. Narain Karthikeyan – HRT – 1m19.310s
23. Sergio Perez – Sauber – Pas de temps
24. Pastor Maldonado** – Williams – 1m15.245s

*Pénalité de cinq places sur la grille
**Pénalité de dix places sur la grille + pénalité de cinq places pour changement de boîte de vitesses

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox