Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / Qualifications Montréal : Vettel bourreau d’Hamilton

Qualifications Montréal : Vettel bourreau d’Hamilton

F1 - MONACO GRAND PRIX 2012

Sebastian Vettel a dominé la séance de qualifications de bout en bout. Le favori annoncé de l’étape québécoise, Lewis Hamilton, n’a rien pu faire mais se hisse tout de même en première ligne, devant un Fernando Alonso qui ne veut pas se faire distancer au championnat.

La séance de qualifications débute avec des conditions optimales : température de l’air de 24°, piste à 42°. Les pilotes pourront ainsi s’affronter à couteaux tirés, d’autant plus que les essais libres ont laissé entendre une hiérarchie très resserrée qui pourrait surprendre.

Q1

Le premier temps de cette séance est signé par Nico Rosberg en 1m18.763s, mais rapidement battu par les autres pilotes. Après quelques secondes, les deux McLaren se hissent en haut de la feuille des temps mais beaucoup ont encore à boucler leur premier tour, ainsi Sergio Perez se hisse devant elles en 1m16.131s. Dans le même temps, le plus rapide en piste est la Ferrari de Fernando Alonso : à l’issue de son premier tour, il signe un 1m15.121s.

Il faut attendre huit minutes avant l’issue de la première session – et l’Allemand Sebastian Vettel – pour que les 24 pilotes du F1 Circus signent tous un tour chronométré. Deux minutes plus tard, une accalmie s’installe en piste, les éliminés sont alors les suivants : Petrov, Kovalainen, Vergne, de la Rosa, Glock, Pic et Karthikeyan.

A cinq minutes de la fin, Sebastian Vettel s’empare du meilleur temps avec les gommes les plus dures en bénéficiant d’une piste dégagée. Pendant ce temps, d’autres pilotes se relancent pour un tour, à l’instar de Kimi Räikkönen et Perez, en pneus tendres. Perez signe le 10ème temps, tandis que Räikkönen sacrifie son tour pour se consacrer au suivant. Les pilotes les plus rapides en piste à trois minutes de la fin sont Sebastian Vettel dans les deux derniers secteurs – qui accroît encore son avance – et Jenson Button dans le premier – qui signe le deuxième temps, à 138 millièmes du 1m14.661s de l’Allemand.

Plus loin, Jean-Eric Vergne peine à se faufiler en dehors du groupe des reléguables : lui et les pilotes Caterham sont sur le même rythme, tandis que Pastor Maldonado tient la 17e place à 30 secondes de la fin. Le Vénézuélien, qui boucle lui aussi un tour, est alors 13e et peut s’élancer pour une dernière tentative, qu’il concrétise en signant le 7e temps.

Les éliminés de la Q1 sont les deux Caterham de Petrov et Kovalainen, la Toro Rosso de Jean-Eric Vergne, la HRT de Pedro de la Rosa, les Marussia de Timo Glock et Charles Pic et la HRT de Narain Karthikeyan. Du côté des leaders, le top 5 est composé de Vettel, Button, Hamilton, Schumacher et Alonso.

Q2

Daniel Ricciardo est le premier à s’élancer, et ce dès le début de la session. L’homme de la 17e place aura de toute manière fait mieux que son coéquipier français, mais l’Australien était plus satisfait de la voiture que ce dernier. Personne n’est resté au stand, laissant la part belle au spectacle en piste.

Nico Rosberg signe le premier temps de référence en 1m14.568s, cinq dixièmes plus vite que son meilleur temps de Q1. Lewis Hamilton le bat ensuite de 58 millièmes, mais Vettel est alors le plus rapide en piste et colle trois dixièmes à l’Anglais en 1m14.187s. Pendant ce temps, Mark Webber s’est hissé au deuxième rang et Michaël Schumacher au cinquième, juste devant Jenson Button.

La bataille semble s’amorcer entre les Red Bull, les McLaren et les Mercedes. Les Lotus de Romain Grosjean et Kimi Räikkönen sont 9ème et 10ème tandis que la Ferrari de Felipe Massa est 8ème, donc quelque peu en retrait. Plus loin, Fernando Alonso peine à faire un temps avec un 1m16.809s qui le cloue alors au 17ème rang. A noter qu’à cinq minutes de la fin, les neuf premiers sont en 1m14.

C’est dans cette période de trêve que Fernando Alonso se lance pour sa première véritable tentative, qu’il termine avec le deuxième chrono à 127 millièmes de Vettel. Les hommes dans la zone rouge sont alors Grosjean, Ricciardo, Räikkönen, di Resta, Maldonado, Senna, Kobayashi et Perez, mais cela évolue rapidement dans les dernières minutes de la Q2.

Les six premiers sont au stand, et tous les autres se battent pour obtenir au mieux l’une des quatre places restantes pour continuer la qualification, sinon une meilleure position parmi les éliminés.

A l’issue de la Q2, les éliminés sont Kobayashi, Räikkönen, Hülkenberg, Ricciardo, Perez, Senna et Maldonado. Ce dernier améliorait pourtant sensiblement, peut-être un peu trop car malgré un meilleur premier secteur, à l’abord du mur des champions il part en tête-à-queue et heurte par l’arrière ce mur. Pour ne rien arranger, il écope d’une pénalité de cinq places sur la grille pour un changement de boîte de vitesses. Vettel, comme en Q1, est l’auteur du meilleur temps.

Q3

Le premier temps de référence de cette session est signé par Sebastian Vettel en 1m13.905s, devant Fernando Alonso à deux dixièmes, Lewis Hamilton à cinq et Felipe Massa qui écope du même tarif que l’Anglais.

Jenson Button, quant à lui, s’est élancé en pneus prime, soit les gommes les plus dures. En difficulté depuis le début du week-end car en proie à des problèmes de boîte de vitesses toute la journée du vendredi, le coéquipier d’Hamilton est lucide et comprend qu’il ne pourra pas rivaliser pour la pole.

Il reste tout juste moins de deux minutes et tous, sauf Jenson Button, sont en piste. Sebastian Vettel enfonce le clou et améliore encore son premier secteur, puis son second. Mais à l’épingle du Casino, il semble commettre une petite erreur alors que Lewis Hamilton lui prend son deuxième meilleur secteur. Vettel améliore de deux dixièmes, Hamilton se hisse au second rang à trois dixièmes.

Ainsi s’achève la séance de qualifications, la course aura lieu demain à 20 heures heure française.

Formule 1 2012 – Montréal – Qualifications
1. Sebastian Vettel – Red Bull – 1m13.784s
2. Lewis Hamilton – McLaren – 1m14.087s
3. Fernando Alonso – Ferrari – 1m14.151s
4. Mark Webber – Red Bull – 1m14.346s
5. Nico Rosberg – Mercedes – 1m14.411s
6. Felipe Massa – Ferrari – 1m14.465s
7. Romain Grosjean – Lotus – 1m14.645s
8. Paul di Resta – Force India – 1m14.705s
9. Michael Schumacher – Mercedes – 1m14.812s
10. Jenson Button – McLaren – 1m15.182s
11. Kamui Kobayashi – Sauber – 1m14.688s
12. Kimi Räikkönen – Lotus – 1m14.734s
13. Nico Hülkenberg – Force India – 1m14.748s
14. Daniel Ricciardo – Toro Rosso – 1m15.078s
15. Sergio Perez – Sauber – 1m15.156s
16. Bruno Senna – Williams – 1m15.170s
17. Heikki Kovalainen – Caterham – 1m16.263s
18. Vitaly Petrov – Caterham – 1m16.482s
19. Jean-Eric Vergne – Toro Rosso – 1m16.602s
20. Pedro de la Rosa – HRT – 1m17.492s
21. Timo Glock – Marussia – 1m17.901s
22. Pastor Maldonado* – Williams – 1m15.231s
23. Charles Pic – Marussia – 1m18.255s
24. Narain Karthikeyan – HRT – 1m18.330s

*Pénalité

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox