Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / Retour sur les pénalités en Formule 1 à Valence

Retour sur les pénalités en Formule 1 à Valence

2012 European Grand Prix - Sunday

La course de Valence, dont le résumé est consultable ici, n’aura pas été de tout repos pour les commissaires. Les pilotes se sont distingués en bien, comme en mal. Faisons le point sur les nombreux incidents qui ont débouché sur des enquêtes.

Décisions d’après-course

Pastor Maldonado a été sanctionné suite à son incident avec Lewis Hamilton. Le point de la dixième place lui a été ôté, au profit de son coéquipier Bruno Senna, lorsque le Vénézuélien a écopé d’une pénalité de 20 secondes ajoutées à son temps de course. Ce dernier n’a pas compris pourquoi Lewis Hamilton avait piloté de la sorte, et a jugé qu’il était totalement perdu car il rencontrait de sérieuses difficultés avec ses pneumatiques, ajoutant par ailleurs la manoeuvre du Britannique très agressive.

D’autres ont connu plus de chance, comme Michael Schumacher. Le septuple champion du monde, auteur de son premier podium depuis son retour, a utilisé son DRS alors qu’il se trouvait dans une zone où le drapeau jaune était agité. Les commissaires ont considéré que malgré cela, l’Allemand avait ralenti de façon suffisante pour ne pas être inquiété.

Mais il y a bien pire, pour certains. Jean-Eric Vergne, qui s’est accroché pendant la course avec la Caterham d’Heikki Kovalainen pour ensuite abandonner, a écopé de dix places de pénalité sur la prochaine grille de départ à Silverstone, ainsi qu’une amende de 25000€. Les commissaires ont en effet jugé que cette manœuvre était si dangereuse qu’elle méritait deux pénalités. Le Français a d’abord jugé qu’il s’agissait d’un incident de course, avant de s’excuser auprès du Finlandais et d’admettre son erreur.

Pendant la course

Bruno Senna et Kamui Kobayashi sont entrés en collision au tour 20. La roue arrière droit du Brésilien a heurté l’aileron avant du Japonais, provoquant une crevaison pour la Williams. La décision des commissaires a été rapide : le Brésilien a dû effectuer un passage par les stands.

Kobayashi n’était pas en reste, puisqu’il a percuté par l’arrière un autre Brésilien, Felipe Massa. Ce dernier a pu repartir, sa roue avant droite était détachée avant son arrivée au stand et son aileron avant devait également être changé. Ce dernier est reparti dernier, tandis que la Sauber a dû abandonner la course. Le Japonais écope pour cet accident de cinq places de pénalité sur la prochaine grille de départ.

Le cas de Lewis Hamilton a lui aussi été examiné, cette fois-ci pour ignorance des drapeaux jaunes. Il ne sera finalement pas inquiété.

Narain Karthikeyan a écopé d’un passage par les stands obligatoires pour avoir effectué un excès de vitesse dans cette même voie.

Les Caterham et les Lotus se sont également rencontrés lorsque Vitaly Petrov et Daniel Ricciardo se sont accrochés. La Toro Rosso avait en effet heurté la Caterham et ôté l’aileron avant de cette dernière, poussant le Russe à s’arrêter au stand. Aucune sanction n’a été prononcée.

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox