Accueil / F1 / Ecuries et pilotes / Rookies tests : quels pilotes ?
Robert Wickens et Jean-Eric Vergne

Rookies tests : quels pilotes ?

Les essais jeunes pilotes vont connaître leur troisième année d’existence, après une première à Jerez en décembre 2009, suivie l’année suivante de tests à Abou Dhabi. Retour à Yas Marina pour la troisième édition, qui ne verra pas Daniel Ricciardo en tête de la feuille de temps comme pour les deux premières sessions. Revue en détail des 23 pilotes qui passeront les trois prochains jours en piste.

Red Bull Renault : Jean-Éric Vergne

Jean-Éric Vergne a 21 ans. Le Français pilotera la Red Bull lors des trois journées car Daniel Ricciardo, meilleur temps des essais jeunes pilotes en 2009 et 2010 n’est plus éligible en raison de ses débuts en F1 avec HRT. Vergne a fait ses débuts en monoplace par la Formule Campus en 2007, qu’il gagnera. Il passe ensuite en formule Renault 2.0 où il finira sixième en Eurocup et quatrième en West European Championship. Il redouble dans les mêmes catégories en 2009, pour terminer vice-champion des deux catégories. En 2010, le Français protégé de Red Bull part en British F3, une discipline qu’il dominera outrageusement pour rafler le titre. Cette année 2010 le voit également faire ses débuts en Formule Renault 3.5 où il jouera le podium d’emblée. Il retrouve cette discipline en 2011 où il échouera face à Robert Wickens, son coéquipier, lors d’un dernier meeting homérique d’une saison où les hommes de Carlin auront trusté les premières places.

McLaren Mercedes : Gary Paffett – Oliver Turvey

Gary Paffett a 30 ans. Le Britannique n’est pas un tout nouveau dans ces tests jeunes pilotes. Il ne l’est plus vraiment d’ailleurs, jeune. De 1993 à 1999, il effectue ses débuts en kart avant de passer en British F3. Il remporte la catégorie « scholarship » en 2000, avant de passer à la classe germanique de la F3 en 2001 où il se classe sixième du championnat, avant de dominer outrageusement la catégorie en 2002. L’année suivante, il rejoint la nouvelle équipe Brand Motorsport dans le championnat international de F3000. Néanmoins, Brand annulera sa participation et Paffett sera sans volant. Il est alors contacté par Mercedes pour faire du DTM, qui sera depuis sa catégorie de prédilection. Onzième en 2003, second en 2004, champion en 2005, neuvième en 2007 et 2008, second en 2009 et 2010, septième en 2011. En parallèle, il a effectué des tests pour McLaren tout en étant l’un des pilotes réservistes aux côtés de Pedro de la Rosa. Il avait failli signer comme Honda comme pilote d’essai mais Klien lui a soufflé sa place. Retournant chez McLaren, il a alors espérer un volant chez Prodrive, mais le projet n’est pas allé à son terme. Paffett s’est alors contenté de faire le DTM en étant pilote du simulateur McLaren.

Oliver Turvey a 24 ans. Ses débuts en monoplace remontent à l’année 2003, lorsqu’il participa aux Winter Series de la British Formula Renault, dont il finit le meilleur débutant. En 2004, il passe en Formule BMW UK où il remporte une course avant de faire une pige en Asian F3 à la fin de la saison. Turvey décide de redoubler en changeant d’équipe et participe à huit meetings sur dix, puis seulement à sept en raison de problèmes budgétaires. Néanmoins, il marque des points à chaque course, et remporte cinq courses en 2006 pour finir vice-champion. Turvey remporte le McLaren Autosport BRDC Young Driver of the Year Award à la fin de l’année lors de la finale organisée par l’écurie britannique et le magazine. Turvey décide ensuite de partir pour un double-programme en Formule Renault italienne et Eurocup où ses résultats seront moyens. Il passe alors en British F3 pour 2008, où il sera vice-champion derrière son coéquipier Jaime Alguersuari. Turvey court ensuite en Formule Renault 3.5, encore une fois avec Alguersuari chez Carlin. Il remporte une course et finit meilleur débutant, à la quatrième place du championnat. Turvey dispute ensuite le GP2 Asia avant de courir la saison européenne avec iSport, convaincu par sa victoire à Abu Dhabi. Il signera quatre podiums pour se classer sixième du championnat. McLaren lui propose alors de participer aux essais jeunes pilotes d’Abou Dhabi en 2010, mais la bonne nouvelle est suivi d’une moins bonne. Son sponsoring avec la Racing Steps Foundation finit fin 2010, et il n’arrive pas à monter un budget pour refaire une année de GP2. Il effectuera néanmoins une pige chez Carlin pour remplacer Mikhail Aleshin dont les soutiens financiers sont assez lunatiques. Il rentrera dans les points mais sera déclassé pour départ anticipé. Les deux courses de GP2 à Monaco sont ses dernières courses en monoplace pour l’heure.

Ferrari : Jules Bianchi

Jules Bianchi a 22 ans. Le Français pilotera la Ferrari lors des trois journées, tout comme son compatriote Jean-Eric Vergne prendra le volant de la Red Bull. Jules Bianchi a fait ses débuts en monoplace après une carrière en kart bien remplie. Il commença par la Formule Renault 2.0 en 2007, dont il remportera le titre français et finira onzième de l’Eurocup. En 2008, celui qui est un des protégés de Nicolas Todt passe en F3 Euroseries chez ART GP, possédée par Fred Vasseur et Nicolas Todt. Il finira troisième du championnat. Il redoublera pour s’imposer dans la discipline. Bianchi s’attaque au GP2 dès 2010. Il finira douzième du GP2 Asia 2010, troisième du GP2 2010, second du GP2 Asia 2011 et encore troisième du GP2 2011. Bianchi s’est déjà exprimé contre un retriplement en GP2 Series et tente d’obtenir un volant de troisième pilote pour la saison prochaine. Force India serait une option comme essayeur, Williams s’est déclarée intéressée en cas de capotage avec Räikkönen, et Ferrari attend sûrement la décision finale de la FIA sur la séance d’essais libres le vendredi réservées aux jeunes pilotes.

Mercedes GP : Sam Bird

Sam Bird a 24 ans. Le Britannique traîne une réputation de toujours placé, jamais gagnant à travers sa progression dans les formules de promotion. Sam Bird a débuté en monoplace en 2004 par la Formule BMW britannique, avec une quatorzième place à la clé. Son redoublement le mènera à une place de vice-champion. En 2006, Bird s’attaque à la Formule Renault UK, dont il prendra la quatrième place. Une quatrième place qu’il conservera en 2007 lors de sa saison de British F3. Sam Bird part ensuite deux saison en F3 Euroseries, pour finir à la onzième place en 2008 et à la huitième place en 2009. Il finira sur le podium à Macao la même année. S’ensuit deux saisons de GP2 Series, où il achèvera la saison 2010 à la cinquième place et la 2011 à la sixième place. Un palmarès prometteur, mais auquel il manque toujours des lettres de noblesse.

Lotus Renault GP : Robert Wickens – Kevin Korjus – Jan Charouz

Robert Wickens a 22 ans. Le Canadien est également le pilote réserviste de Marussia Virgin Racing, mais il effectuera une journée des tests jeunes pilotes avec LRGP en raison de son titre en Formule Renault 3.5. Longtemps, le Canadien a eu l’image d’un Poulidor des monoplaces. Il a fait ses débuts en 2005 en Formule BMW USA, où il finit sa première saison à la troisième place. Il redouble pour gagner le titre en 2006. Il est alors promu en ChampCar Atlantic en 2007 pour prendre la troisième place. Dans le même temps, Wickens commence à faire des piges dans les Formules Renault européennes, mais aussi en A1GP où il aidera le Team Canada à prendre la neuvième place. Pour 2008, il s’oriente vers la Formule Renault 3.5 dont il prendra la douzième place au général. Son double-programme conseillé par Red Bull, qui le compte au sein de son Junior Team, le fait également passer par la F3 Euroseries, dont il finira quinzième. Après une année 2008 décevante, Red Bull le place dans la F2 nouvellement créée, qu’il finira second. En 2010, il se réfugie en GP3 où il terminera à nouveau vice-champion. Marussia le prend alors sous son aile pour qu’il dispute la Formule Renault 3.5, qu’il remportera face à l’un de ses remplaçants du Red Bull Junior Team, Jean-Eric Vergne. Qui était accessoirement son coéquipier.

Kevin Korjus a 18 ans. L’Estonien appartient à la filière Gravity, possédée par Genii. Il a fait ses débuts en monoplace en 2008, dans diverses Formules Renault 2.0 des pays de l’est. Il terminera second du championnat finlandais, troisième du championnat Nord-Européen et quatrième du championnat estonien. L’année suivante, il reste en Formule Renault 2.0 Nord-Européenne, qu’il achève à la cinquième place. 2010 est la saison du tournant, puisqu’il domine le championnat Eurocup face à Arthur Pic, qui sera son coéquipier pour 2011 en Formule Renault 3.5. Une saison où Korjus écrasera Pic, car l’Estonien a fini le championnat sixième, luttant pour le titre de meilleur rookie, tandis que le Français aura du mal à accrocher des points régulièrement.

Jan Charouz a 24 ans. La carrière du Tchèque est assez atypique et est surtout liée aux décisions de son père, Antonin Charouz, acteur majeur de l’industrie automobile en République Tchèque. Sa carrière en monoplace débute en 2003, en Formule BMW. Une saison où il ne marquera pas de point. L’année du redoublement n’est guère meilleure, il finira vingt-et-unième. Charouz passe alors en F3000 Italie, qu’il finit à la onzième place. Face à des résultats peu probants, il effectue une pige peu glorieuse en A1GP, en FIA GT et en Eurocup Mégane, toujours sans grande réussite. Néanmoins, il remporte son premier titre la même année, en 2006, en F3000 International Masters, au sein de la structure que son père a fait sur mesure pour lui. Jan Charouz passe ensuite en Endurance, toujours dans la structure de son père. Il participera notamment aux Le Mans Series : dixième en 2007 (huitième au Mans), cinquième en 2008 (neuvième au Mans) et champion en 2009 (quatrième au Mans). Le Tchèque revient à la monoplace en 2010, date à laquelle il est nommé parmi les pilotes réservistes de Renault F1. Sa saison de Formule Renault 3.5 sera peu probante, dix-huitième. En AutoGP, il finira quatrième. La saison 2011 de Formule Renault 3.5 sera pire, il finit vingt-cinquième. A noter qu’il participe encore annuellement au Mans, passant en LMP2 avec OAK Racing.

Force India Mercedes : Max Chilton – Johnny Cecotto

Max Chilton a 20 ans. Après avoir rivalisé en T-Cars avec Adrian Quaife-Hobbs, Chilton s’est dirigé vers la British F3 en 2007 avec peu de réussite. Son année de redoublement sera un peu moins terne mais reste correcte, sans plus. Une troisième année sera donc faite, et il finira 4ème du championnat. Depuis, il s’est dirigé vers le GP2, tant Asia qu’Européen, où il a marqué 9 points en 50 courses pour le moment. Son principal atout est son sponsor, AON, dont le vice-président n’est autre que le père de Max Chilton.

Johnny Cecotto a 22 ans. Le Vénézuélien est le fils de l’ancien pilote de F1 et de l’ancien champion du monde moto, Johnny Cecotto. Junior a débuté sa carrière par le kart, avant de passer en Formule BMW ADAC en 2005, où il se classera vingt-deuxième. Il s’essaie également en Formule Junior 1600 italienne et aux Winter Series de la Formule Renault 2.0, deux catégories où il fera quatre courses et signera un podium. En 2006, il dispute la German F3 où il signera une victoire et se classera onzième, mais aussi la Formula Renault 2.0 nord-européenne, où il montera sur le podium. En 2007, il court en International Formula Master, dont il finit huitième avec trois podiums. Il décide alors de retourner en German F3, où il se classera troisième et signa deux victoires et dix podiums. En 2009, il monte en F3 Euroseries où il ne marquera pas de point en douze courses. Son équipe ne participe pas à une manche, et Cecotto décide de passer en GP2 pour la fin de saison 2009. Trois courses pour zéro point. Il participe au GP2 Asia mais ne fera qu’un meeting malgré ses trois points marqués (dix-septième). Néanmoins, il participe à la saison 2010, et marquera trois points (vingt-troisième) avant d’être remplacé pour les dernières courses. Il rempile alors en GP2 Series, tant Asia (quinzième, sans point) qu’en Main Series (vingt-quatrième, zéro point). Cecotto doit probablement son test à Abu Dhabi à son sponsor, PDVSA, connu pour avoir amené Maldonado en F1 cette saison.

Sauber Ferrari : Esteban Gutiérrez – Fabio Leimer

Esteban Gutiérrez a 20 ans. Le Mexicain fait partie de la nouvelle génération de pilotes mexicains aspirants à la F1 et soutenus par Telmex, à l’instar de Sergio Pérez, titulaire chez Sauber. Néanmoins, Gutiérrez est loin de n’être qu’un pilote payant. Il effectue ses débuts en Formule BMW USA en 2007 et terminera vice-champion. Il passe au championnat européen la saison suivante et remporte le titre. Fort de ce sacre, il grimpe en F3 Euroseries chez ART GP, et finit neuvième de cette saison. ART décide de le conserver, mais en GP3 Series. Une discipline qu’il dominera dans sa saison inaugurale, avant de monter en GP2 Series, toujours chez ART. Il sera d’ailleurs le seul débutant du GP2 2011 à gagner une course, et le seul à marquer des points. Gutiérrez aurait pu participer à sa première course en F1 au Canada cette saison, suite aux malaises de Pérez subis après son crash à Monaco. Néanmoins, Peter Sauber n’avait pas jugé bon de le griller.

Fabio Leimer a 22 ans. Le Suisse a suivi une trajectoire faite de hauts et de bas et, paradoxalement, c’est au plus bas que ses compatriotes de Sauber lui offrent une chance. La carrière en monoplace de Leimer débute en 2006 par la Formule BMW. Il finit cette saison d’apprentissage à la dix-huitième place. Leimer passe en 2007 en formule Renault 2.0, où il finira onzième du championnat italien et dix-septième du championnat Eurocup. A la recherche d’une discipline lui convenant plus, il se tourne vers l’International Formula Master dont il sera vice-champion en 2008 puis champion en 2009. Le Suisse passe ensuite en GP2 Series, dont il sera dix-neuvième en 2010 et quatorzième en 2011. Entre-temps, Leimer avait réussi à accrocher la cinquième place du GP2 Asia 2011.

Toro Rosso Ferrari : Kevin Ceccon – Stefano Coletti

Kevin Ceccon a 18 ans. Après une carrière réussie en kart, Ceccon a débuté en monoplace en effectuant un gros saut, directement en F3. European F3 Open en 2009, avec des piges en Italian F3. L’année sera délicate, mais il accroche régulièrement les points et finit en milieu de peloton. Il redoublera en European F3 Open pour finir 4ème en 2010. Cette saison, Kevin Ceccon s’est imposé en AutoGP, profitant d’un meeting où ses adversaires, Sergey Afanasyev et Luca Filippi étaient absents. Dans le même temps, il aura fait ses débuts en GP2 chez Coloni, pour 4 meetings, remplaçant Davide Rigon blessé. Avec pour meilleur résultat une onzième place à Monaco.

Stefano Coletti a 22 ans. Le Monégasque a fait ses débuts en Formule BMW en 2005. Dix-huitième la première saison, septième la suivante, il passe alors en Formule Renault 2.0 où il finira quatrième en Eurocup et dixième dans le championnat italien. Il passe ensuite en F3 Euroseries en 2008, pour y passer deux saisons, où il sera vingtième puis dixième. Fin 2009, il effectue une première pige en GP2. La saison 2010 sera une année double-programme pour Coletti qui finira sixième en Formule Renault 3.5 et neuvième en GP3. Avant une saison 2011 en GP2 Series avec une onzième place à la clé malgré un dernier meeting raté pour blessure. Une saison décevante après sa quatrième place en GP2 Asia.

Williams Cosworth : Valtteri Bottas – Mirko Bortolotti

Valtteri Bottas a 22 ans. Le Finlandais est le pilote d’essais de Williams depuis janvier 2010. Après des débuts convenables en monoplace lors de la saison 2007, où il finit troisième de la Formule Renault 2.0 Nord-Européenne, il remporte le titre la saison suivante, tout en réalisant le doublé avec le titre en Eurocup. Néanmoins, à partir de 2009, sa carrière commence à ralentir malgré sa troisième place en F3 Euroseries et sa victoire aux Masters de F3. La saison suivante, il signera les mêmes résultats. Il passe néanmoins en GP3 Series pour 2011, une discipline où il aura mis du temps à démarrer avant de se révéler irrésistible à mi-saison, pour arracher le titre à son coéquipier, James Calado. Bottas reçoit ainsi le droit de participer aux essais dont il avait été privé par Pastor Maldonado l’année passée.

Mirko Bortolotti a 21 ans. L’Italien n’est peut-être pas un inconnu pour vous puisqu’il a été membre du Red Bull Junior Team, dont il a été débarqué, avant d’être récupéré par la Ferrari Driver Academy, dont il a également été lâché, le tout en moins de douze mois ! Bortolotti a démarré sa carrière en monoplace par la Formula Renault 2.0 Italia en 2005, dont il finira treizième. Sa première vraie saison complète sera en Formula Azzura, où il prendra la seconde place en 2006. Il passe ensuite en F3 Italie, où il accrochera la quatrième position finale, avant de redoubler pour s’imposer. Fort de ce titre, il réalise un test pour Ferrari où il bat le record de Fiorano avec la F2008, plus rapide que Massa et Räikkönen. Red Bull le placera ensuite en F2, tout comme Wickens et Aleshin. Néanmoins, Bortolotti ne parviendra pas à monter sur le podium du championnat, puisqu’il finit quatrième. Red Bull le débarque, et Ferrari le place alors en GP3 Series, où sa saison sera assez moyenne. Onzième à la fin du championnat. Débarqué par Ferrari, il se construit un budget pour retourner en F2, où il sera l’homme fort de la saison. C’est d’ailleurs à ce titre que Bortolotti peut tester pour Williams, tout comme Andy Soucek et Dean Stoneman les deux dernières années.

Team Lotus Renault : Alexander Rossi – Luiz Razia – Rodolfo González

Luiz Razia a 22 ans. Le Brésilien a débuté sa carrière en monoplace en 2005 en F3 Sud-Américaine, où il finira sixième de la saison. En parallèle, il prend part à la Formule Renault 2.0 Brésil qu’il conclura à la dixième place. En 2006, il se concentre sur la F3 Sud-Américaine qu’il remporte. Il effectue également quelques piges en F3000 International Masters où il remporte les trois courses qu’il dispute. Il effectue également les séances d’essais rookies pour l’équipe du Brésil d’A1GP. Il déménage en 2007 pour l’Europe courir le championnat d’Euroseries 3000. Il finira troisième malgré un changement d’équipe en cours de saison. Il est également quatrième du championnat italien qui se tient en parallèle, et effectue quelques courses en World Series by Renault. En 2008, il redouble en Euroseries 3000 et il finira quatrième des championnats européen et italien. Luiz Razia se tourne alors vers le GP2, voiture qu’il a déjà testée en 2006 et 2008. Après des débuts en Asia assez corrects, dont une victoire, il terminera la saison 2009 à la dix-huitième place avec une victoire en fin de saison. Il redouble chez Rapax, mais vivra une saison dans l’ombre du champion 2010 Pastor Maldonado, malgré un début de saison solide qui le fera terminer à la onzième place. La même année, il est signé comme pilote réserviste chez Virgin Racing mais s’en ira, lassé de ne pas piloter si ce n’est aux tests de jeunes pilotes. Il passe alors chez Team Lotus, qui le placera dans sa nouvelle équipe de GP2 Caterham Team AirAsia. Il terminera douzième au championnat. Team Lotus l’aura également fait débuter en le faisant participer aux essais libres 1 du GP de Chine en début de saison. Il est à noter que Razia, malgré des prestations cyclothermiques, est un des premiers pilotes à avoir démarché directement les fans sur les réseaux sociaux, ce qui a énormément consolidé sa notoriété et son capital sympathie.

Alexander Rossi a 20 ans. Il est le prochain américain attendu en F1. Rossi a effectué ses débuts en monoplace en 2006, après s’être imposé comme l’un des meilleurs kartmen de son pays. Commençant par la Skip Barber, une des plus grandes écoles de conduites aux Etats-Unis, il se classera troisième national et premier régional. Il finira dans le Top 5 de la sélection Red Bull visant à trouver le prochain pilote américain en F1. Rossi passe ensuite en Formule BMW USA en 2007, où il achèvera sa saison en se classant troisième. Il redouble en changeant d’équipe et gagne le titre la saison suivante. Il remporte la même année la finale mondiale des Formules BMW en s’imposant fin 2008 sur le circuit des frères Rodriguez. BMW Sauber lui offrira un test pour le récompenser, aux côtés de Gutiérrez, champion européen de Formule BMW Europe. Rossi décide alors de se diriger vers l’Europe, pour courir en International Formula Master, dont il se classera quatrième au général, remportant le titre de meilleur rookie. Il fait ensuite une pige en GP2 Asia où il jouera les points d’emblée. La même année, il effectue les tests jeunes pilotes à Jerez, ce qui lui permet d’obtenir sa Super Licence. Rossi passe ensuite en GP3 avec ART GP, et finira quatrième de la saison 2010. Il signe ensuite avec Team Lotus, qui le place dans sa filière et en Formule Renault 3.5, où il se classera troisième, derrière Robert Wickens et Jean-Eric Vergne, tout en décrochant le titre de meilleur débutant. Il est fortement possible de le retrouver chez Caterham Team AirAsia la saison prochaine.

Rodolfo González a 25 ans. Le Vénézuélien fait ses débuts en karting, puis participe en 2003 aux Winter Series de la Formule Renault 2.0 UK avec Manor Motorsport où il terminera 19ème. Il participera ensuite à divers championnats à la fois en 2004 (Formula Renault 2.0 UK et Formula Renault 2.0 UK Winter Series de nouveau) et en 2005 (Formula Renault 2.0 UK, Formula Renault 2.0 UK Winter Series et Formula Renault 2.0 Netherlands). A part en Formula Renault UK 2.0, il ne s’agit que de piges. Son meilleur résultat sur les trois ans est une neuvième place en 2005 en Formula Renault UK 2.0, chez Mark Burdett Motorsport. En 2006, il remporte le British F3 National Class, en signant 18 podiums, 13 victoires et 12 pôles positions sur un total de 22 courses. Il monte en 2007 en British F3, signe un podium et se classe 11ème au championnat. En 2008, il cumule F3 Euroseries, les Masters de F3 et l’Euroseries 3000, sans signer de bons résultats. Il participe ensuite, lors de la trêve hivernale 2008-2009, au championnat de GP2 Asia et se classe 23ème. Il participera ensuite au GP2 en 2009, où il ne fera que deux courses. En fait, la saison 2009 de González sera davantage marquée par son passage en Euroseries F3 : classé 5ème au championnat avec un total de 44 points, il décroche une victoire, une pôle et monte quatre fois sur le podium. Il réitère son passage en GP2 Series lors de l’hiver 2009-2010 et se classe 29ème de l’Asia. En 2010, il inscrit 4 points en GP2 et se classe 21ème. En 2011 enfin, avec Trident Racing, il participe de nouveau à la fois au GP2 Asia et au GP2. Dans le premier championnat, il se classe 17ème, dans le second 26ème. González a piloté une Lotus T127 lors des essais jeunes pilotes en 2010 à Abou Dhabi.

Marussia Virgin Cosworth : Robert Wickens – Adrian Quaife-Hobbs – Charles Pic

Le cas Robert Wickens a été évoqué chez Lotus Renault GP.

Adrian Quaife-Hobbs a 20 ans. Le Britannique a connu un début de carrière dans les courses de berlines, les T-cars, tout comme Max Chilton. A 14 ans, il remporte d’ailleurs le titre de T-Cars, mais ne finira que neuvième la saison suivante. Il passe alors en Formule BMW UK en 2007, pour prendre la dixième place. Il s’essaiera à la Formule Renault la même année, pour finir vingt-troisième en Eurocup et dix-huitième au championnat Nord-Européen, en ayant disputé peu de courses. En 2008, il se consacre pleinement à la Formule Renault 2.0 pour prendre la quatrième place du championnat italien, mais seulement la vingt-cinquième de l’Eurocup. Adrian Quaife-Hobbs décide alors de retourner en Eurocup et NEC pour 2009, et finira quatrième des deux championnats. La saison 2010 devait le voir prendre un double-programme F3 Euroseries – GP3 Series, mais il se consacra rapidement au GP3, qu’il terminera au quinzième rang. Néanmoins, il se reprend en 2011 et signe sa première victoire à Valence. Il finit cinquième du championnat, meilleur pilote Marussia Manor, ce qui lui vaut le test à Abou Dhabi, comme en avait profité l’Indonésien Rio Haryanto la saison passée.

Charles Pic a 21 ans. Le Français a débuté en monoplace lors de la saison 2006, durant laquelle il disputa le championnat Formule Renault Campus, dont il finit troisième. Il passe en Formule Renault 2.0 France et Eurocup pour 2007, et il se classe quatrième en France et troisième en Eurocup. En 2008, il monte en Formule Renault 3.5 et se classe sixième du championnat avec deux victoires à Monaco et au Mans. Il redouble pour 2009, avec deux victoires encore à la clé à Silverstone et au Nürburgring. Malgré un début poussif au sein d’une saison étrange, il finit à la troisième place du championnat. Pic passe alors en GP2 avec Arden. Cinquième en Asia 2009-2010 avec une victoire, la saison européenne sera plus délicate et il sera dixième malgré une nouvelle victoire à Barcelone. En 2011, Charles Pic passe chez Barwa Addax. Il ne marquera pas de points lors de l’Asia (dix-huitième), mais remportera deux courses (Barcelone, Monaco) lors de la saison complète, luttant jusqu’à la dernière course pour une place sur le podium du championnat. Il finira cependant quatrième. Sa saison 2011 est également marquée par son partenariat avec Lagardère Unlimited, qui tente de lui trouver une place en F1 pour 2012, ce qui contribue à lui donner une meilleure notoriété.

HRT Cosworth : Dani Clos – Nathanaël Berthon

Dani Clos a 23 ans. L’Espagnol a débuté sa carrière en kart avant de débuter en monoplace en 2004, avec une saison de Formula Junior 1600 qu’il finira en quatrième position. Clos passe ensuite en Formule Renault 2.0, où il ne brillera pas en Eurocup et finira seizième au championnat italien. L’Espagnol décide alors de redoubler en 2006 tout en changeant d’équipe. Il finira septième en Eurocup, et prendra le titre italien. Dani Clos passe ensuite en F3 Euroseries, où il finira sa première saison à la treizième place, avant de changer d’équipe lors de son redoublement. Malheureusement pour lui, cela n’a pas la même réussite qu’en FR2.0, puisqu’il descendra à la quatorzième place. Clos part ensuite faire une pige en Formule Renault 3.5 pour remplacer Adrián Vallés qui cumule avec la Superleague Formula, il marquera des points pour son premier meeting. Dani Clos part ensuite pour le GP2 Series en 2009 et terminera à la vingt-et-unième place. Il redouble en 2010 et malgré une vertèbre compressée, il finira à la quatrième place du championnat. Cependant, pour sa troisième année de GP2 Series, il redescend à la neuvième place du championnat en 2011. Clos a déjà piloté pour Williams durant l’année 2008 à plusieurs reprises.

Nathanaël Berthon a 22 ans. Le Français a également connu ses heures de gloire en kart avant de s’attaquer à la monoplace en 2008, directement en Formule Renault 2.0 WEC et Eurocup. Il finira cette saison d’apprentissage à la dix-huitième place en WEC et sans point en Eurocup. Berthon décide alors de redoubler les deux catégories, en passant chez Epsilon Euskadi. Il progresse et gagne ses premières courses, se classant troisième en WEC et sixième en Eurocup. Néanmoins, il remporte son premier titre car la Formule Renault 2.0 WEC compte pour le titre de FR2.0 France. Berthon en est ainsi le vainqueur. Nathanaël Berthon passe alors en Formule Renault 3.5 pour 2010, où il finira septième du championnat avec une victoire à Magny-Cours. Il redouble en 2011, et sa saison sera plus mitigée. Il se classera troisième, avec un seul podium à Silverstone. Entre les deux saisons de FR3.5, Berthon s’est attaqué au GP2 Asia avec Racing Engineering. Il n’a cependant pas marqué de points lors des quatre courses du championnat, et sera classé vingt-troisième. Si Vergne doit son volant au Red Bull Junior Team, Bianchi a la Ferrari Driver Academy, Pic a Lagardère Unlimited, Berthon doit vraisemblablement le sien à la générosité de son sponsor de longue date, Greentech.

Une succession de pilotes plus ou moins émérites, rendez-vous jeudi soir pour découvrir les chronos de chacun à titre indicatif. Les pilotes ne roulent pas dans les mêmes conditions, et auront en plus l’honneur d’aider Pirelli dans sa sélection de pneumatiques 2012 comme nous vous en avions parlé plus tôt.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox