Accueil / F1 / Business / Vitaly Petrov rejoint Caterham

Vitaly Petrov rejoint Caterham

Vitaly Petrov rejoint Caterham

Caterham a annoncé aujourd’hui que Vitaly Petrov rejoignait l’équipe avec effet immédiat en temps que pilote de course. Cette nomination pousse Jarno Trulli vers la retraite par la plus petite des portes.

Le Russe est à Hingham pour mouler son baquet et roulera avec l’équipe dès les prochains essais privés à Barcelone. Tony Fernandes s’est déclaré ravi d’accueillir Vitaly Petrov tout en remerciant le travail de Jarno Trulli lors de ses deux saisons avec l’équipe, pour son rôle dans le développement de la monoplace.

Jarno Trulli aurait résilié son contrat le liant à Caterham, une solution à l’amiable, poussée par l’apport (murmuré) de dix millions d’euros par le pilote russe. Un apport qui a été long à venir, ce qui serait la cause d’une annonce aussi tardive dans l’hiver. En effet, l’arrivée de Vitaly Petrov chez Caterham a été annoncée dès décembre mais n’est venue qu’aujourd’hui.

Dans les autres déclarations du jour, Gérard Lopez, président de Lotus F1 Team a déclaré que le choc de son licenciement pourrait faire du bien à Petrov, en créant un choc vital, comparant sa situation à celle de Romain Grosjean après la saison 2009. Nous verrons si le Luxembourgeois avait raison.

Il est aussi à noter que le départ de Trulli fait qu’aucun Italien ne sera présent sur la grille de départ en Australie depuis la saison 1970. Trulli avait débuté sa carrière en F1 lors de la saison 1997 chez Minardi, grâce à l’apport de Flavio Briatore et Mild Seven. Il avait dans la même saison remplacé Olivier Panis chez Prost GP, suite à son accident, où il mena le GP d’Autriche rapidement et marqua ses premiers points peu après. Après les saisons 1998 et 1999 chez Prost, où il sauva l’équipe du zéro pointé en 1998 grâce à son point à Spa, et signa son premier podium au Nürburgring 1999, l’Italien est parti chez Jordan, avant de rejoindre Renault, où il remporta sa seule victoire lors de sa carrière, à Monaco, en 2004. La même saison, Flavio Briatore le licenciera et Trulli rebondira chez Toyota où il restera jusqu’en 2009, et le retrait du constructeur nippon. Il avait alors rejoint Lotus Racing-Team Lotus-Caterham F1, où malgré une volonté affichée, il n’aura pas enregistré des résultats significatifs, son coéquipier Heikki Kovalainen prenant le dessus dans tous les domaines, y compris les qualifications.

La signature de Petrov a également ce but caché, autrement que financier, offrir à Kovalainen un équipier qui en veut plus, afin de se pousser et de créer une certaine émulation entre les pilotes.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox