Accueil / F3 / A Felix Rosenqvist les Masters F3, à Merhi l’International Trophy

A Felix Rosenqvist les Masters F3, à Merhi l’International Trophy

Felix Rosenqvist remporte les Masters F3 2011

Roberto Merhi avait tout pour faire le grand chelem ce week-end en raflant Masters et titre à Zandvoort. Après avoir signé la pôle position dès la première séance qualificative, le pilote espagnol de Prema Powerteam a été aidé par la pluie afin de conserver cette place pour la course. Son coéquipier Daniel Juncadella partait second, devant Felix Rosenqvist et Nigel Melker, deux pilotes du Mücke Motorsport.

Malgré cette situation idéale pour Prema et Merhi, la course pour la gagne a tourné court pour la structure italienne puisque dès le départ, le poleman s’est rabattu sur son coéquipier. Juncadella n’ayant pas d’autre choix que l’accrochage, les leaders se sont éliminés alors que le reste du peloton passait autour des deux Espagnols. A l’exception de Pipo Derani.

Après la période de safety-car traditionnelle, le peloton réduit (déjà bien peu consistant) a été relâché et très vite, Felix Rosenqvist a bâti son avance sur Marco Wittmann. Tandis que le Suédois créait son avance sur l’Allemand, lui-même distançant largement le reste du peloton mené par Kevin Magnussen, menacé par Nigel Melker. Malgré un peloton qui restait groupé, le spectacle était assez peu séduisant, à l’image des récents Masters de F3.

Pour la petite histoire, Felix Rosenqvist est le premier suédois à remporter les Masters F3, mais prolonge la domination scandinave sur les Masters après les victoires de Valtteri Bottas en 2009 et 2010. Le Suédois, actuel cinquième de la F3 EuroSeries, signe également sa première victoire de la saison.

Roberto Merhi, malgré ses péripéties du départ, a profité de la seconde place de Marco Wittmann pour s’assurer la première édition du FIA F3 International Trophy, puisque l’Allemand ne pouvait retarder le sacre de l’Espagnol qu’en remportant la course tout en espérant un zéro pointé de la part de son adversaire. Si le zéro était presque au rendez-vous après le départ, la seconde place ne fut pas suffisante. Roberto Merhi marquera même les deux points de la neuvième place. Néanmoins, quelques heures après la course, l’espagnol sera disqualifié. Ce qui ne change rien au problème. Les courses de Macao, dont le célèbre Macao Grand Prix, garderont donc leur aspect prestige traditionnel, en espérant une grille fournie pour novembre. C’est loin d’être gagné.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox