Accueil / F3 / ATS F3 – Bernstorff, Menezes et Kirchhöfer vainqueurs

ATS F3 – Bernstorff, Menezes et Kirchhöfer vainqueurs

Artem Markelov et Emil Bernstorff

Les pilotes Lotus Marvin Kirchhöfer et Emil Bernstorff se sont imposés lors de la dernière manche d’ATS F3 au Sachensring, tout comme lors de la manche précédente au Nürburgring. Qu’en sera-t-il au Lausitzring, alors que Kirchhöfer caracole en tête du classement ?

Essais

Lotus a à nouveau réalisé un tir groupé lors de la séance d’essais du vendredi, Marvin Kirchhöfer menant la meute grâce à un tour bouclé en 1m18.362s. Seul Emil Bernstorff a pu se rapprocher à moins de cinq dixièmes   en 1m18.578s.

Artem Markelov n’a certes pas terminé loin au classement mais concédait huit dixièmes, ce qui le plaçait au-delà de la minute 18 et à quelques millièmes de Gustavo Menezes. Matteo Cairoli, Thomas Jäger et John Bryant Meisner complétaient le top 7 devant Nabil Jeffri, Jordi Weckx et Sebastian Balthasar.

Qualifications

Bien décidé à prendre sa revanche, Emil Bernstorff était l’homme le plus rapide de la séance de qualifications quasiment jusqu’à son terme. Cependant, on ne déloge pas si facilement un leader du championnat : Kirchhöfer avait encore de la ressource en fin de séance, décrochant les deux pole position des courses 1 et 3 du week-end du Lausitzring en support du championnat de DTM.

Ses deux meilleurs temps, bouclés en 1m17.458s et 1m17.763s, lui ont ainsi suffi à battre ses coéquipiers Emil Bernstorff et Artem Markelov. Là encore, Markelov accusait le coup, ne passant pas sous la minute 18 au contraire de Kirchhöfer et Bertnstorff. Cependant, Markelov a été chercher ce troisième rang, qui a longtemps été la priorité du pilote Performance Racing Thomas Jäger, finalement quatrième sur les deux grilles déterminées lors de la séance.

Gustavo Menezes, John Bryant-Meisner, Nabil Jeffri, Matteo Cairoli, Sebastian Balthasar et Jordi Weckx complétaient le top 10 des meilleures performances. Sur le plan des deuxième meilleurs tours enregistrés, l’ordre des classés était quasiment identique, Weckx et Balthasar s’échangeant leurs positions cependant. En Trophy, cela n’a pas eu d’incidence pour le pilote GU Racing qui devançait Hubertus-Carlos Vier et Freddy Killensberger dans les deux classements.

Course 1

Au départ, si tout le monde s’élance sans encombre pour 30 minutes de course, Emil Berstorff a cependant pris la tête et quelques pilotes Lotus ont quitté la piste. Kirchhöfer est tombé au quatrième rang, Markelov et Menezes se faufilant devant le leader du championnat.

Les choses se compliquaient pour Maximilian Hackl, qui a regagné les stands pour abandonner en début de course. Thomas Jäger connaissait un autre destin, dépassant Nabil Jeffri pour le gain de la cinquième place. Kirchhöfer prenait lui aussi l’ascendant sur Menezes, montant virtuellement sur la dernière marche du podium.

Markelov voyait ensuite Kirchhöfer revenir inlassablement dans ses rétroviseurs, le contact établi à mi-course. Jäger était revenu sur Menezes dans le même temps, les deux hommes assurant l’animation. Au début du 12e tour, Kirchhöfer se montrait menaçant derrière son coéquipier russe. Rebelote au tour 13, Markelov tenant bon malgré 2 push-to-pass restants contre 6 pour son coéquipier.

A cinq minutes de la fin de course, Jordi Weckx est parti en travers au beau milieu de la piste. Un incident qui n’engendrait aucune neutralisation, la monoplace n°12 pouvant repartir sans encombre. Le pilote était certainement perturbé par le dépassement finalement effectif de Kirchhöfer sur Markelov.

Celui-ci disposait ensuite de peu de temps pour tenter de revenir sur le leader Bernstorff, qui s’imposait donc au terme de 23 tours devant ses deux coéquipiers. Venaient ensuite Thomas Jäger, Gustavo Menesez, John Bryant-Meisner, Nabil Jeffri, Sebastian Balthasar, Matteo Cairoli et Hubertus-Carlos Vier.

Course 2

L’huile déversée sur la piste en grande quantité suite à la course de Porsche Carrera Cup a posé un sérieux casse-tête aux organisateurs : la course, déjà prévue en soirée à 17h50, a été décalée de plus de 30 minutes le temps de nettoyer tout cela avec le matériel adéquat.

Sécheuses et autres produits conçus pour nettoyer la piste ont été déployés en grande pompe, ne laissant pas d’autre choix aux pilotes que d’attendre patiemment aux stands, à côté de leurs montures respectives. Certaines grid girls, fatiguées de se tenir perchées sur leur hauts talons, s’étaient assises au bord de la piste sur la grille de départ, en attendant que le sport reprît ses droits.

Sebastian Balthasar pouvait enfin apprécier sa pole au bénéfice de la grille inversée avec Nabil Jeffri à ses côtés, regagnant la grille près d’une heure après l’heure du départ initialement prévu. Au départ, le cinquième homme sur la grille Thomas Jäger prenait un si bon envol qu’il devait éviter un adversaire et zigzaguant pour se frayer un chemin. Jeffri a manqué de prendre la tête, débordant Balthasar qui chutait très rapidement au huitième rang. Jeffri tombait au troisième rang une fois débordé par Jäger, tandis que Gustavo Menezes était monté en tête.

Derrière Jeffri, la bataille se jouait sans aucun doute, les push-to-pass étant descendus comme un affamé attaquerait une plâtrée de spaghettis bolognaise. Bryant-Meisner, loin d’être rassasié par sa quatrième place, était prêt à troquer sa quatrième place pour un podium provisoire. Face à cette faim du côté des hommes les plus rapides, Jeffri n’avait d’autre choix que de chuter lui aussi à la huitième place, Balthasar ayant encore chuté d’un rang.

Après quatre tours, Menezes devançait Jäger, Bryant-Meisner, Markelov, Kirchhöfer, Bernstorff et Cairoli. Le classement évoluait notamment lorsque Bernstorff sortait large et laisser filer Cauroli, qu’il avait dépassé entre-temps compte-tenu du rythme effréné des Lotus, qui toquaient encore aux portes du podium, bien verrouillé par un trio de tête inchangé.

Inchangé à cet instant-là, puisque la troisième place était de plus en plus remise en cause. Les rois Lotus, prêts à faire leur coup d’Etat avec l’appui de Markelov, trouvaient l’ouverture sur le Suédois. Celui-ci se prenait immédiatement les foudres du leader du championnat Kirchhöfer, bien décidé à ne pas prendre des gants non plus ! Celui-ci dépassait même après coup Markelov, le numéro 1 de Lotus n’ayant, semble-t-il, pas la possibilité de terminer devant dans la tête de ses coéquipiers.

La torture n’a pas été longue pour le Suédois, même s’il a dû ruminer sous son casque face à cette déconvenue. Pendant ce temps, Menezes creusait inlassablement en tête, l’ultime push-to-pass de Jäger ne pouvant pas répliquer.

En fin de course, Freddy Killensberger s’est fait accrocher par Sebastian Balthasar. Les deux pilotes, qui évoluent en Trophy, provoquaient la sortie du drapeau jaune : Balthasar pouvait certes continuer, mais la course était stoppée net pour Killensberger. Un incident qui perturbait nullement Menezes, qui s’imposait devant Jäger, Kirchhöfer, Markelov, Bryant-Meisner, Berntstorff, Cairoli, Jeffri, Balthasar et Weckx.

Course 3

Marvin Kirchhöfer avait l’occasion de décrocher sa seule victoire du week-end en partant à nouveau de la pole position. Or, le début de course donnait une nouvelle chance à Bernstorff de s’illustrer. Après trois tours, celui-ci menait non loin devant Marvin Kirchhöfer, Artem Markelov, Thomas Jäger et Gustavo Menezes.

Dans les dix premières minutes de course, la monoplace de Thomas Warken partait en tête-à-queue toute seule, dans une lutte avec un concurrent qui devait certainement troubler le pilote. Peu avant la mi-course, Kirchhöfer était décidé à ne pas quitter Lausitz sans victoire. Réduisant l’écart avec le leader Bernstorff à un dixième, celui-ci tentait un dépassement, devant un Markelov en position de spectateur prêt à récupérer les pots cassés.

La tâche n’était pas aisée pour Bernstorff, qui devait également composer avec du trafic. Dépourvu de push-to-pass à 7 minutes de la fin de course, Bernstorff doit s’incliner au terme de la ligne droite des stands. Le leadership changeait ainsi de main au profit de Marvin Kirchhöfer.

L’ordre restait le même sur la ligne d’arrivée, le podium 100% Lotus se tenant en deux secondes bien loin devant la concurrence. Seuls les dix premiers terminaient dans le tour du leader. Menezes, Cairoli, Jäger, Bryant-Meisner, Weckx, Jeffri et Balthasar complétaient le top 10.

Bilan

Si Marvin Kirchhöfer a rencontré de la concurrence ce week-end, le débutant dans la catégorie dispose toujours d’une belle avance sur ses deux coéquipiers, qui, en prime, se tirent la bourre et se tiennent désormais dans un mouchoir de poche.

Le prochain rendez-vous de la Formule 3 allemande se tiendra le week-end du 4 août au Nürburgring.

ATS F3 2013 – Classement Cup – Meeting 5/9
Pos Pilote Points
1 Marvin Kirchhöfer 277
2 Artem Markelov 192
3 Emil Bernstorff 183
4 Gustavo Menezes 115
5 John Bryant-Meisner 113
6 Thomas Jäger 89
7 Matteo Cairoli 56
8 Yannick Mettler 46
9 Nabil Jeffri 37
10 Sebastian Balthasar 32
11 Tomasz Krzeminski 20
12 Jordi Weckx 17
13 Hubertus-Carlos Vier 14
14 Freddy Killensberger 9
15 Aston Hare 6
16 Maximilian Hackl 3
17 Sheban Siddiqi 0
18 Luca Iannaccone 0
19 Andreas Germann 0
20 Jan Schwitter 0
21 Christian Zeller 0
22 Thomas Warken 0
23 Thomas Amweg 0

 

ATS F3 2013 – Classement Trophy – Meeting 5/9
Pos Pilote Points
1 Sebastian Bathasar 235
2 Freddy Killensberger 188
3 Hubertus-Carlos Vier 185
4 Maximilian Hackl 128
5 Christian Zeller 66
6 Thomas Warken 62
7 Luca Iannaccone 55
8 Andreas Germann 55
9 Jan Schwitter 27
10 Michael Aberer 16
11 Thomas Amweg 12

 

ATS F3 2013 – Classement Rookie – Meeting 5/9
Pos Pilote Points
1 Marvin Kirchhöfer 280
2 Gustavo Menezes 161
3 John Bryant-Meisner 152
4 Thomas Jäger 130
5 Matteo Cairoli 101
6 Nabil Jeffri 84
7 Sebastian Balthasar 74
8 Tomasz Krzeminski 56
9 Hubertus-Carlos Vier 51
10 Freddy Killensberger 47
11 Aston Hare 10
12 Jan Schwitter 2

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox