Accueil / F3 / ATS F3 : Blomqvist et Binder s’imposent, Eriksson patiente

ATS F3 : Blomqvist et Binder s’imposent, Eriksson patiente

Tom Blomqvist ATS Formel 3 Red Bull Ring 2012

La Formule 3 allemande s’est rendue sur le circuit du Nürburgring pour son huitième des neuf meetings prévus cette saison. La discipline pouvait sacrer dès ce week-end son champion 2012 en la personne de Jimmy Eriksson si celui-ci engrangeait assez de points. Le Suédois, redescendu de la F3 Euro Series à l’ATS F3, se montrera-t-il à la hauteur des attentes ?

Les qualifications se sont déroulées sous un temps appréciable, au contraire des températures, le thermomètre ne dépassant pas 10 degrés. Paradoxalement, Jimmy Eriksson a choisi une approche conservatrice pour l’exercice, se contentant d’une 4ème place. Les pilotes qui peuvent l’empêcher d’être sacré à l’avance n’ont pas pris ce parti, Kimiya Sato et Lucas Auer prenant les 2ème et 3ème positions, juste derrière le poleman Tom Blomqvist, de retour ce week-end. La séance a été interrompue deux fois en raison de Dominik Kocher qui a calé la première fois, puis est parti en tête-à-queue la seconde fois. Tom Blomqvist n’a pas seulement pris la pole de la course 1 mais aussi celle de la course 3 en signant le meilleur second temps de la séance. Sixième derrière Rene Binder, Mitchell Gilbert conserve ses chances dans la lutte pour le titre de meilleur rookie. En Trophy, Andre Rudersdorf s’est une fois de plus montré le plus rapide.

En conservant la tête dès le départ, Tom Blomqvist n’a pas quitté la tête et s’est imposé avec 6 secondes d’avance sur Lucas Auer et Kimiya Sato au terme d’une course assez terne. En Trophy, Andre Rudersdorf signe son 7ème succès d’affilée. L’évènement de la course s’est produit peu après le départ, lorsque Kimiya Sato a menacé Tom Blomqvist. Le Britannique a toutefois résisté avant de prendre de l’air sur le reste du peloton. Derrière, Lucas Auer prenait la 2ème place à Kimiya Sato, le Japonais freinant trop tard. Jimmy Eriksson se contentait de la 4ème place, comme en qualifications, de manière à engranger quitte à être taxé d’épicier. Artem Markelov et Mitchell Gilbert suivaient le leader du championnat, devançant Luca Stolz, Rene Binder et Yannick Mettler.

La deuxième course a tourné à l’avantage de Rene Binder, remportant son troisième succès de l’année. L’Autrichien de 20 ans a utilisé au mieux sa position de poleman pour s’imposer au terme des 11 tours de course, quelques 213 millièmes de seconde devant Mitchell Gilbert, à l’issue d’une lutte à couteaux tirés. Avec sa 3ème place, Luca Stolz signe son premier podium en Cup après avoir pointé au 2ème rang à mi-course. La course a été marquée par l’incident du départ impliquant et créé par Jimmy Eriksson, qui a heurté l’arrière de la monoplace de Kimiya Sato, son coéquipier. Partant dans les airs avant de s’écraser contre Tom Blomqvist, Jimmy Eriksson n’a donc pas marqué de points sur cette course. Brin de lumière dans son malheur, Lucas Auer n’a franchi la ligne d’arrivée qu’en 4ème place, juste devant Artem Markelov, qui visait le podium avant de fauter au 7ème tour. Kimiya Sato se contente de la 6ème place finale malgré l’incident au départ et est suivi d’Alon Day, Dennis van de Laar, Andre Rudersdorf, vainqueur en ATS F3 Trophy et Michela Cerruti. A noter que Rudersdorf a pris un avertissement de la part des commissaires pour avoir heurté Cerruti à l’arrière durant la course.

Avec 75 points d’avance sur Lucas Auer alors qu’il en reste 103 à distribuer avant la course 3, le premier abandon de Jimmy Eriksson cette saison, en course 2, l’empêche de devenir champion dès ce week-end. A moins qu’il ne remporte la C3 tandis que Lucas Auer reparte les mains vides, auquel cas l’Autrichien pourrait au mieux revenir à égalité de points en fin de saison mais perdre au nombre de victoires.

C’est néanmoins Tom Blomqvist qui s’imposera au terme de la troisième et dernière course du week-end, vengeant ainsi son abandon dont il n’était pas responsable en course 2. Le Britannique du team EuroInternational porte à son compteur à cinq victoires cette saison, tout en n’ayant couru que 15 des 24 courses disputées jusqu’ici en raison des clashes de calendrier. Il égale par la même occasion le nombre de victoires de Jimmy Eriksson cette saison, le leader du championnat se contentant de la 3ème place, une fois de plus derrière Lucas Auer. Une performance insuffisante pour le Suédois à qui il ne manque plus désormais que 3 points pour être champion, les 3 points que son coéquipier, Kimiya Sato, lui a dérobé en réalisant le meilleur tour en course. Derrière le podium, Rene Binder a jeté l’éponge au 7ème tour suite à une inflammation à l’oeil tandis que Mitchell Gilbert et Yannick Mettler sont entrés dans le Top 5.

Avec son résultat, Mitchell Gilbert peut encore espérer ravir le titre de meilleur débutant à Lucas Auer dans le dernier meeting qui se disputera à Hockenheim les 29 et 30 septembre pochains. Si Jimmy Eriksson a manqué l’occasion d’être sacré avant le dernier meeting, André Rudersdorf n’attendra pas pour célebrer son titre en Trophy. L’Allemand de 17 ans s’est à nouveau imposé dans sa catégorie, peu peuplée il est vrai, et possède désormais une avance irréversible pour ses concurrents.

ATS Formel 3 2012 – Classements généraux – Meeting 8/9
Classement Cup
1. Jimmy Eriksson – 340 points
2. Lucas Auer – 268
3. Kimiya Sato – 245
4. Mitchell Gilbert – 245
5. Tom Blomqvist – 222
6. René Binder – 179
7. Artem Markelov – 125
8. Yannick Mettler – 121
9. Dennis van de Laar – 91
10. Luca Stolz – 79
11. Alon Day – 40
12. Sheban Siddiqi – 26
13. John Bryant-Meisner – 24
14. Daniel Abt – 18
15. Michela Cerruti – 2
Classement Trophy
1. Andre Rudersdorf – 377 points
2. Jordi Weckx – 300
3. Dominik Kocher – 208
4. Luca Iannaccone – 208
5. Luca Stolz – 184
6. Maximilian Hackl – 44
7. Sylvain Warnecke – 14
Classement Rookies
1. Lucas Auer – 369 points
2. Mitchell Gilbert – 350
3. Artem Markelov – 248
4. Luca Stolz – 232
5. Dennis van de Laar – 195
6. Andre Rudersdorf – 171
7. Sheban Siddiqi – 129
8. John Bryant-Meisner – 34
9. Maximilian Hackl – 16

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox