Accueil / F3 / ATS F3 – Kirchhöfer, Bryant-Meisner et Bernstorff s’imposent

ATS F3 – Kirchhöfer, Bryant-Meisner et Bernstorff s’imposent

Podium Cup Race/Rennen 3

La Formule 3 allemande s’est rendue ce week-end hors de ses frontières, sur le mythique circuit de Spa-Francorchamps. La domination de Marvin Kirchhöfer, 16 points devant son premier rival et coéquipier chez Lotus Artem Markelov, continuera-t-elle dans les Ardennes belges ?

Essais

Lotus a encore une fois dominé les essais avec un meilleur tour bouclé en 2m11.918s par Emil Bernstorff. Le Britannique devance le leader du championnat Kirchhöfer et le Russe Markelov. John Bryant-Meisner continue de bien figurer dans le championnat au volant de la Performance Racing.

Il ouvre la voie au trio de l’équipe, complété par Thomas Jäger et Yannick Mettler aux cinquième et sixième rangs.

Qualifications

Les vingt pilotes sur la grille étaient prêts à en découdre vendredi après-midi pour réaliser les meilleurs temps. La bruine a confié une piste humide aux pilotes, qui ne se sont pas fait prier pour aller sécher tout cela ! Sur une piste s’asséchant, c’est Gustavo Menezes qui a été le plus rapide d’entrée de jeu. Or, vous le savez bien, il ne pouvait pas se contenter de ce temps, la piste s’améliorant sans cesse.

Marvin Kirchhöfer n’a d’ailleurs pas mis longtemps avant de prendre le commandement de la demi-heure qualificative, en signant le meilleur temps en 2m11.772s, moins de deux dixièmes devant son coéquipier Emil Bernstorff. Derrière eux, John Bryant-Meisner et Gustavo Menezes ont pris la deuxième ligne sur la base des meilleurs tours, devant Thomas Jäger et Yannick Mettler, qui devancent la troisième des quatre Lotus, pilotée par Markelov.

Les meilleurs tours des pilotes ont également permis à Nabil Jeffri, Matteo Cairoli et Tomasz Krzeminski d’intégrer le top 10 du classement. Quant à la lutte pour les seconds meilleurs tours, Kirchhöfer a une nouvelle fois remporté la bataille en 2m11.989s. Il est ainsi le seul à avoir bouclé deux tours en-deçà des 2 minutes 12. Bryant-Meisner a confirmé sa bonne forme en se classant deuxième, devant Bernstorff, Jäger, Menezes et Markelov qui gagne un rang au détriment de Mettler, septième de ce classement. Les trois derniers hommes du top 10 restent les mêmes.

Course 1

Au premier virage, après un bon envol du poleman Marvin Kirchhöfer, les choses se sont compliquées derrière : Matteo Cairoli est en effet entré en contact avec Thomas Jäger, échouant sa monoplace dans celle de son adversaire chez Performance Racing. La sanction a été immédiate : un double-abandon.

Par la suite, Kirchhöfer se faisait poursuivre par ses adversaires directs Emil Bernstorff et John Bryant-Meisner. Le Suédois a redoublé d’efforts pour rivaliser avec la tête, en faisant notamment tomber le record de la piste enregistré l’année dernière par Marco Sorensen. Bien sûr, Kirchhöfer a répliqué en 2m14.824s, mais cela a permis au Suédois de prendre le meilleur sur la Lotus de Bernstorff grâce au phénomène d’aspiration, qui se manifeste bien sur le circuit de Spa-Francorchamps. Il en avait bien besoin, son système de push-to-pass ne fonctionnant pas !

Bernstorff n’a d’ailleurs même pas pu monter sur le podium, se faisant déborder par Gustavo Menezes pour finalement prendre la quatrième place devant Yannick Mettler et son coéquipier Artem Markelov. En Trophy, Freddy Killensberger a bien figuré, se faufilant même dans le classement parmi les pilotes de pointe, classés en Cup. Pour l’ensemble du peloton, la course a été éprouvante, et même le vainqueur Kirchhöfer a confié qu’il s’agissait de l’une de ses courses les plus difficiles.

Course 2

Spa-Francorchamps a encore gratifié les pilotes et les spectateurs de son temps capricieux, entre pluie et soleil de plomb réglés sur courant alternatif. En début de course, le soleil était revenu mais la piste demeurait humide. Au bénéfice de la grille inverse, c’était le local de l’étape Jordi Weckx qui avait le privilège de partir en pole position.

Le pari des pneus secs, certains pilotes y ont pensé : Maximilian Hackl et John Bryant-Meisner ont été les seuls à suivre cette option. Au départ, les Lotus prenaient cependant le meilleur, Artem Markelov se hissant en tête de la course. Il a dû se livrer à une bataille âpre face à son coéquipier Emil Bernstorff, qui se tenait juste devant Yannick Mettler. Cependant, le Suisse de l’équipe Performance Racing est entré en collision avec l’Eurointernational de Nabil Jeffri, poussant Mettler à un abandon précoce. Il sera le seul pilote non classé de cette course.

Depuis sa huitième place de départ, Marvin Kirchhöfer est remonté au troisième rang derrière Markelov, après s’être débarrassé de son coéquipier Bernstorff. Celui-ci s’est fait déborder par Bryant-Meisner en fin de course, des suites d’un dépassement d’anthologie. En Trophy, c’est à nouveau Freddy Killensberger qui s’est imposé devant Hubertus-Carlos Vier et Maximilian Hackl.

Course 3

Pour la troisième course, un troisième vainqueur s’est illustré : Emil Bernstorff a permis à Lotus non seulement de s’imposer, mais de réaliser un tir groupé sur le podium. Encore une fois, les pilotes devaient composer avec des conditions de piste humide.

Certains ont à nouveau fait le pari des pneus slicks, ce qui leur a souri. Cependant, les conditions n’ont pas été si favorables, comme en témoignaient les nombreuses pertes de contrôle et autres travers. En début de course, Kirchhöfer et Bernstorff ont conquis la tête de course, juste devant les pilotes Performance Racing Bryant-Meisner et Jäger. Bernstorff comme Jäger se sont laissé entraîner par la piste glissante, perdant le contrôle quasi-simultanément. Tous les deux ont pu continuer l’aventure sans encombre, mais cette vulnérabilité à valu au Suédois de Performance Racing de concéder une position au profit de Markelov. Bernstorff était lui aussi en verve puisqu’il est parvenu à prendre la tête.

Il faut dire que Kirchhöfer n’a pas seulement perdu le contrôle : des problèmes techniques l’ont accablé, le faisant tomber au quatrième rang. Ne s’avouant pas vaincu, le leader du championnat s’en est donné à cœur joie pour convoiter la troisième marche du podium, qu’il est parvenu à décrocher.

En Trophy, la majorité des pilotes avaient opté pour des pneus pluie, à l’exception de Vier. De fait, ce dernier s’est imposé sans problème devant Sebastian Balthasar et Maximilian Hackl, tentant même d’attaquer le pilote Cup Sheban Siddiqi.

Bilan

En s’imposant lors de la première course et en ne quittant pas le podium à Spa-Francorchamps, Marvin Kirchhöfer conserve la tête du championnat avec 33 points d’avance sur son coéquipier Artem Markelov, lui-même à dix unités du Suédois John Bryant-Meisner.

Le pilote Performance Racing semble être le seul à pouvoir concurrencer l’hégémonie Lotus et s’est imposé à deux reprises, ce que, mis à part Kirchhöfer avec trois victoires, aucun pilote n’a pu égaler sur la grille. Reste à savoir si les choses continueront de cette manière lors du prochain meeting au Nürburgring, prévu la semaine prochaine, le week-end du 19 mai.

ATS F3 2013 – Classement pilotes – Meeting 2/9
Pos Pilote Points
1 Marvin Kirchhöfer 113
2 Artem Markelov 80
3 John Bryant-Meisner 70
4 Emil Bernstorff 62
5 Gustavo Menezes 54
6 Yannick Mettler 30
7 Thomas Jäger 29
8 Tomasz Krzeminski 17
9 Nabil Jeffri 12
10 Matteo Cairoli 11
11 Sebastian Balthasar 8
12 Aston Hare 6
13 Jordi Weckx 5
14 Freddy Killensberger 3
15 Hubertus-Carlos Vier 0
16 Sheban Siddiqi 0
17 Maximilian Hackl 0
18 Christian Zeller 0
19 Thomas Warken 0
20 Luca Iannaccone 0
21 Andreas Germann 0

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox