Accueil / F3 / ATS F3 – Kirchhöfer et Bernstorff s’imposent au Sachsenring

ATS F3 – Kirchhöfer et Bernstorff s’imposent au Sachsenring

Artem Markelov et Emil Bernstorff

Le Sachsenring accueillait le quatrième des neuf meetings de la saison 2013 de Formule 3 allemande. Marvin Kirchhöfer et Sebastian Balthasar arrivaient en tête de leur classement respectif à l’amorce du week-end. Avec trois pilotes Lotus en tête du championnat, la question était de savoir si la tendance allait se poursuivre ou si John Bryant-Meisner ou un autre pouvait casser la série de la structure dirigée par Motopark.

Essais

Sans surprise, le trio Lotus occupait les positions de tête à l’issue des essais. Leader du championnat, Marvin Kirchhöfer signait le meilleur tour en 1m13.010s, sept dixièmes devant ses coéquipiers Emil Bernstorff et Artem Markelov.

On retrouvait à plus d’une seconde un trio de rookies composé dans l’ordre par Thomas Jäger, Gustavo Menezes et John Bryant-Meisner tandis que Jordi Weckx et Matteo Cairoli étaient relégués à plus de trois secondes. Nabil Jeffri se classait neuvième à quatre secondes de Kirchhöfer devant le leader en Trophy, Sebastian Balthasar.

Le bas du classement voyait Freddy Killensberger, Hubertus Carlos Vier, Sheban Siddiqi, Maximilian Hack et Andreas Germann fermer la marche tandis que Luca Iannaccone ne prenait pas la piste.

Qualifications

En signant les deux meilleurs temps des qualifications, Marvin Kirchhöfer s’offrait une nouvelle double pole position. Le champion en titre d’ADAC Formel Masters partira donc la première place sur la grille lors des courses 1 et 3. En Trophy, Sebastian Balthasar se montrait le plus rapide et débutait bien sa mission de reprendre de l’avance sur ses poursuivants.

Sur le circuit de 3,645 kilomètres de long, Marvin Kirchhöfer prenait rapidement les devants avant d’améliorer en 1m13.720s, trois dixièmes devant Emil Bernstorff. Gustavo Menezes, Artem Markelov et Thomas Jäger suivront, devant John Bryant-Meisner, Nabil Jeffri, Matteo Cairoli, Jordi Weckx et Sebastian Balthasar, leader en Trophy.

Les seconds meilleurs temps déterminaient la grille de la course 3. Le tour en 1m14.020s de Marvin Kirchhöfer se montrait six dixièmes plus rapide que celui signé par Gustavo Menezes, qui l’accompagnera sur la première ligne. Thomas Jäger, Artem Markelov et Emil Bernstorff compléteront le top 5 devant John Bryant-Meisner, Nabil Jeffri, Matteo Cairoli Jordi Weckx et Sebastian Balthasar.

Course 1

Les conditions étaient toujours idéales pour la première course. Partant de la pole position, Marvin Kirchhöfer signait son cinquième succès de la saison après un départ parfait et une gestion de son avance tout au long des 21 tours de course. Le départ était d’ailleurs marqué par le calage de John Bryant-Meisner, entrainant l’intervention de la voiture de sécurité.

Derrière, Emil Bernstorff semblait bien parti pour conserver sa deuxième place. C’était sans compter sur la détermination d’Artem Markelov. Après s’être débarrassé de Gustavo Menezes, le Russe mettait la pression sur son équipier et trouvait l’ouverture en fin de course grâce au trafic.

Loin du trio Lotus, Thomas Jäger et Matteo Cairoli complétaient le top 5 malgré un tête-à-queue de l’Italien dans les premiers tours. Sixième, Jordi Weckx devançait Hubertus-Carlos Vier, vainqueur en Trophy, quatre dixièmes devant Sebastian Balthasar, qu’il avait dépassé quelques tours plus tôt. Freddy Killensberger et Maximilian Hackl fermaient les entrées dans les points, à un tour.

La course de Gustavo Menezes se terminait dans les graviers, tout comme celle de Nabil Jeffri tandis que Sheban Siddiqi était victime d’un accident à deux tours du drapeau à damier.

Course 2

Fort de sa pole position, Sebastian Balthasar réalisait la course de sa vie au volant de sa Trophy. Le pilote de Cologne se révélait être un casse-tête pour ses concurrents et restait sur le podium provisoire avant de céder dans les derniers tours.

La course débutait sous le régime de la voiture de sécurité en raison de la pluie. Cela faisait l’affaire de Sebastian Balthasar et Hubertus-Carlos Vier qui conservaient la tête de course dans les premiers tours devant les voitures de la catégorie Cup. La course de Vier s’arrêtait toutefois après le cinquième tour dans les graviers.

Au troisième tour, Sebastian Balthasar cédait face à Emil Bernstorff qui prenait rapidement la tête de la course. Le Britannique n’allait pas être rejoint et s’imposait avec près de dix secondes d’avance sur Marvin Kirchhöfer. Thomas Jäger avait moins de chance pour dépasser Balthasar et abandonnait après une sortie de piste. Artem Markelov partait aussi à la faute mais parvenait à se reprendre pour prendre la troisième place à Balthasar dans les derniers tours.

Sebastian Balthasar terminait au pied du podium, une performance suffisante pour décrocher la victoire en Trophy. L’Allemand se permettait même de devancer cinq monoplaces de la catégorie Cup avec Nabil Jeffri, Matteo Cairoli, Gustavo Menezes, John Bryant-Meisner et Jordi Weckx. Avec la dixième place, Freddy Killensberger était le deuxième classé en Trophy devant la Cup de Sheban Siddiqi et Maximilian Hackl sur le podium Trophy. Andreas Germann et Luca Iannaccone fermaient la marche à deux tours.

Course 3

Au départ, Nabil Jeffri et Jordi Weckx s’accrochaient avant le premier virage, provoquant la sortie de la voiture de sécurité. Entre Bernstorff et Jäger, ce dernier n’a pas laissé assez de place au pilote Lotus qui coupait un virage et perdait l’adhérence, allant accrocher l’Autrichien qui abandonnait. Bernstorff pouvait reprendre la course en fond de peloton.

A 20 minutes de la fin de la course, Kirchhöfer menait la danse devant Markelov, Menezes, Bryant-Meisner et Cairoli. Jeffri remontait petit à petit dans le top 10 après être parvenu à reprendre la piste. Après une accalmie en piste, John Bryant-Meisner renonçait sur un problème mécanique, semble-t-il.

Cet incident appelait plus de changements au classement, Kirchhöfer menant avant les quatre dernières minutes devant Markelov, Menezes, Cairoli, Balthasar, Jeffri, Hubertus-Carlos Vier, Killensberger, Hackl et Siddiqi.

Kirchhöfer s’imposait douze secondes devant Artem Markelov et Gustavo Menezes. Loin derrière, Matteo Cairoli prenait le quatrième rang devant Sebastian Balthasar, vainqueur en Trophy. Hubertus-Carlos Vier, Freddy Killensberger, Maximilian Hackl et Emil Bernstorff complétaient le top 10 final, suivis de Sheban Siddiqi, Luca Iannaccone et Andreas Germann juste avant que l’orage ne s’abatte sur la piste allemande.

Bilan

Marvin Kirchhöfer conforte son avance au championnat sur la piste du Sachsenring, où il s’est imposé lors de deux des trois courses prévues. L’ATS F3 donne rendez-vous aux pilotes à l’EuroSpeedway Lausitz la semaine prochaine pour la manche suivante de la saison.

ATS F3 2013 – Classement Cup – Meeting 4/9
Pos Pilote Points
1 Marvin Kirchhöfer 223
2 Artem Markelov 155
3 Emil Bernstorff 135
4 John Bryant-Meisner 95
5 Gustavo Menezes 83
6 Thomas Jäger 61
7 Yannick Mettler 46
8 Matteo Cairoli 42
9 Nabil Jeffri 28
10 Sebastian Balthasar 27
11 Tomasz Krzeminski 20
12 Jordi Weckx 13
13 Hubertus-Carlos Vier 13
14 Freddy Killensberger 9
15 Aston Hare 6
16 Maximilian Hackl 3
17 Sheban Siddiqi 0
18 Luca Iannaccone 0
19 Andreas Germann 0
20 Jan Schwitter 0
21 Christian Zeller 0
22 Thomas Warken 0
23 Thomas Amweg 0

 

ATS F3 2013 – Classement Trophy – Meeting 4/9
Pos Pilote Points
1 Sebastian Bathasar 185
2 Freddy Killensberger 169
3 Hubertus-Carlos Vier 156
4 Maximilian Hackl 105
5 Thomas Warken 38
6 Luca Iannaccone 38
7 Andreas Germann 37
8 Christian Zeller 31
9 Jan Schwitter 27
10 Thomas Amweg 12

 

ATS F3 2013 – Classement Rookie – Meeting 4/9
Pos Pilote Points
1 Marvin Kirchhöfer 224
2 John Bryant-Meisner 125
3 Gustavo Menezes 118
4 Thomas Jäger 92
5 Matteo Cairoli 76
6 Nabil Jeffri 63
7 Sebastian Balthasar 60
8 Tomasz Krzeminski 56
9 Freddy Killensberger 44
10 Hubertus-Carlos Vier 41
11 Aston Hare 10
12 Jan Schwitter 2

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox